DE | FR

Les Suisses veulent devenir proprios mais manquent d'argent ou de... logements

Pas si simple de devenir propriétaire, en Suisse.
Pas si simple de devenir propriétaire, en Suisse.Image: shutterstock
Depuis le début de la pandémie, le domicile prend une place centrale dans la vie des Suisses... et l'immobilier aussi. De nombreux ménages veulent acheter, mais se heurtent à une pénurie et à un problème de financement.
02.03.2021, 14:0806.03.2021, 09:21

Ce que ça veut dire

  • La pandémie et le télétravail ont augmenté le besoin de sédentarité des Suisses.
  • Les Suisses ont envie d'avoir un logement plus spacieux, avec plus de confort, surtout lorsque l'on travaille depuis la maison.

Pourquoi c'est compliqué d'acheter

  • Il y a un grand écart entre l'offre et la demande de logements. La tendance favorise la construction de nouveaux biens, ce qui est plus rare à trouver.
  • De moins en moins de biens immobiliers sont disponibles sur le marché, surtout dans les villes.
  • Le financement est plus compliqué, car les prix des biens ont augmenté, gonflant de 5% en 2020.

Ce que les experts recommandent

  • Elargir le périmètre de recherche en dehors des villes, surtout si le télétravail le permet.
  • Opter pour la location! L'offre devient de plus en plus grande, ce qui devrait conduire à une baisse des loyers. (ats)
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Selon un rapport, 20% des employés suisses veulent changer de travail
Une étude du cabinet PWC Suisse démontre que les employés en Suisse sont moins satisfaits en comparaison avec d'autres pays.

Presque 20% des salariés suisses pensent à un changement d'emploi dans les douze prochains mois. Un meilleur salaire et un travail qui procure davantage de satisfaction sont les principaux motifs évoqués par les personnes interrogées lors d'une enquête menée par le cabinet de consultants PWC.

L’article