DE | FR
Image: Shutterstock

Fâché, le foot amateur n'a plus que 3 semaines pour sauver sa saison

Les amateurs de ballon rond seront bientôt fixés sur le sort des championnats. Si des assouplissements ne sont pas annoncés d'ici au 12 mai, les footballeurs du dimanche feront face à une seconde saison blanche consécutive.
19.04.2021, 11:0619.04.2021, 12:13
Suivez-moi

Le compte à rebours a commencé. Il reste à peine plus de trois semaines au football des talus pour éviter une nouvelle saison blanche. Alors que la grogne monte chez les amateurs du ballon rond et qu'une pétition a été lancée en Valais pour dénoncer l'incohérence des mesures sanitaires, la Ligue Amateur s'est donné jusqu'au 12 mai pour fixer le sort des championnats en cours. La décision doit encore être validée par le comité central de l'Association suisse de football cette semaine.

Saison blanche ou des matchs jusqu'en juillet?

«L’objectif est toujours de terminer les premiers tours afin d’homologuer les classements, comme nous le permet la modification du règlement de jeu intervenue en octobre. Si le Conseil fédéral ne décide pas d’ici au 12 mai des allègements nécessaires à la reprise des compétitions au niveau amateur, nous dirons stop», explique Dominique Blanc, président de l'ASF, dans Le Nouvelliste.​

Pour l'heure, le football amateur est à l'arrêt depuis plus de six mois. Les équipes peuvent s'entraîner mais à quinze maximum et sans contact.

En cas de reprise, les championnats pourraient se prolonger jusqu'au 4 juillet. Le patron du football suisse reconnaît toutefois qu'une nouvelle saison blanche menace. «Cette perspective ne me fait pas plaisir, mais nous nous y préparons aussi. L’option n’appartenait pas du tout à nos plans en automne. Cette alternative totalement indésirable est redevenue d’actualité dans l’intervalle.»

Interrogé par le quotidien valaisan sur le manque d'action des institutions du football pour défendre leur sport, Dominique Blanc se dit conscient de ce reproche mais assure que la priorité reste la santé publique.

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur le sport

Le football suisse a encore inventé une formule hallucinogène

Link zum Artikel

Nicola Spirig veut battre un record et fait grincer les puristes

Link zum Artikel

Qui est le meilleur de tous les temps? Un savant fou a trouvé

Link zum Artikel

Andres Ambühl, le paysan grison devenu une légende du hockey suisse

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Intimidation LGBT à l'Uni de Genève: «Nous ne nous autocensurerons pas»
L'organisatrice de la conférence interrompue mardi livre son témoignage à watson. Nous avons aussi recueilli le point de vue de la coordinatrice du groupe LGBTIQ+ du Parti socialiste genevois.

Mardi soir, il n’y a pas que les fiches du conférencier Eric Marty qui ont été déchirées par des activistes LGBTIQ+. «Les miennes aussi», raconte l’organisatrice de la conférence, Nathalie Piégay, directrice du Département de français moderne de l’Université de Genève, où les faits se sont produits. Eric Marty, professeur à l’Université de Paris, invité à présenter son livre «Le sexe des modernes» (éditions Le Seuil), n’avait pas prononcé trois mots lorsqu’une «trentaine d’activistes masqués», rapporte Nathalie Piégay, ont fait irruption dans la salle Ferdinand-de-Saussure, située dans le bâtiment d’Uni Bastions.

L’article