DE | FR
Le nouveu technicien du FC Sion dans sa tenue de travail préférée.
Le nouveu technicien du FC Sion dans sa tenue de travail préférée. image: KEYSTONE

Marco Walker, grand vainqueur de la short list

Le Soleurois est le nouvel entraîneur du FC Sion. Sa particularité? Coacher en cuissettes, même en hiver. Et ce n'est pas une faute de goût, selon une spécialiste de la mode.
16.03.2021, 18:0816.03.2021, 23:02
Suivez-moi

«C’est un bel homme!» tranche d'entrée Emmanuelle Chaussinand, conseillère en image et styliste sédunoise. «Il a de beaux yeux et un bon look, il me fait penser à Alain Delon.» De son propre aveu, la Valaisanne n'est pas une grande fan de football. Mais si elle se décide à aller à Tourbillon voir un match quand les stades seront rouverts au public, elle y verra Marco Walker.

Marco Walker a dirigé son premier entraînement en Valais ce mardi.
Marco Walker a dirigé son premier entraînement en Valais ce mardi.keystone

Le Soleurois est le nouvel entraîneur du FC Sion depuis mardi. Il succède à Fabio Grosso, limogé il y a dix jours. Il vivra sa première expérience comme coach principal sur un banc professionnel. Mais l'ancien entraîneur-assistant du FC Bâle a une particularité encore plus singulière: il dirige ses équipes en short, été comme hiver. Comme par exemple en février 2011 à Moscou durant un match d'Europa League, avec des températures négatives.

Mais d'où vient cette étrange habitude?

«Déjà comme joueur, je n'appréciais guère de porter des pantalons. Quand Thorsten Fink est arrivé au FC Bâle en 2009, je me suis pour la première fois assis sur le banc en shorts. En quatre saisons, nous avons remporté quatre titres de champion. Avec un tel bilan, il est normal qu'un brin de superstition s'instaure»
Marco Walker, sur le site de la Swiss Football League en 2014

Là où certains voient une faute de goût pour un entraîneur de ce niveau, Emmanuelle Chaussinand rectifie: «Il a de belles jambes. Et on peut avoir la classe en portant un short.» Mais la spécialiste de mode pose une condition, et pas des moindres. «Le choix des couleurs est très important. Avec un teint comme celui de Marco Walker et des cheveux gris, il faut privilégier quelque chose de sobre, des couleurs froides. Par exemple un bleu marine.»

Marco Walker (deuxième depuis la gauche) alors entraîneur-assistant d'Heiko Vogel pendant un match à Munich en mars 2012. Courageux!
Marco Walker (deuxième depuis la gauche) alors entraîneur-assistant d'Heiko Vogel pendant un match à Munich en mars 2012. Courageux! Image: KEYSTONE

Problème: ce n'est pas vraiment les couleurs du club valaisan, où le rouge prédomine. Emmanuelle Chaussinand est catégorique:

«Les couleurs du FC Sion ne vont pas du tout avec son teint. Il devrait changer de club!»
Emmanuelle Chaussinand, styliste sédunoise avec de l'humour

Pour la styliste basée à Sion, les nouveaux équipements militaires des pensionnaires de Tourbillon s'accordent encore moins bien que ceux rouge et blanc avec la «typologie » (teint, cheveux et yeux) du technicien soleurois. A qui le gris et le blanc siéent davantage, selon la spécialiste.

Tenue de camouflage efficace: les joueurs du FC Sion sont invisibles dans le haut du classement de Super League.
Tenue de camouflage efficace: les joueurs du FC Sion sont invisibles dans le haut du classement de Super League.Image: KEYSTONE

Un autre paramètre dont il faut tenir compte dans le choix des vêtements pour un entraîneur: la morphologie. Emmanuelle Chaussinand a là encore quelques conseils à prodiguer. «Marco Walker est baraque. Alors quand il met une grosse veste, il y a un déséquilibre entre le haut et le bas de son corps. Parce que ses jambes dénudées sont assez fines. Un pantalon de jogging, par exemple, rééquilibrerait le tout.»

Attention à la cohérence

Avant l'arrivée de Walker sur le banc, le président du FC Sion Christian Constantin a lui-même coaché l'équipe lors des deux derniers matchs. Comme pour son nouvel entraîneur, ses vêtements ont attiré les yeux. Le boss de Tourbillon a arboré à chaque fois un manteau jaune tirant sur le beige.

Christian Constantin coachant le FC Sion dimanche dernier contre Servette.
Christian Constantin coachant le FC Sion dimanche dernier contre Servette.Image: KEYSTONE

«Un choix de couleur judicieux avec son teint» approuve Emmanuelle Chaussinand. La Sédunoise voit toutefois un bémol: «Cette teinte dépareille trop avec les maillots rouges de l'équipe.» Surtout, la conseillère en image met en garde:

«Christian Constantin et Marco Walker ne pourront pas partager le banc avec des styles vestimentaires si différents. Dans une équipe, il faut une cohérence»
Emmanuelle Chaussinand

De quoi contenir les envies du président valaisan de venir épauler son nouveau technicien si les choses se passent mal? Quoi qu'il en soit, Christian Constantin nous a assuré qu'il n'impose pas de dress code à ses entraîneurs sur le banc. Marco Walker aura donc le droit de porter son short fétiche s'il le désire.

Contraste au FC Bâle entre Marco Walker (devinez lequel des deux) et l'ancien entraîneur Heiko Vogel.
Contraste au FC Bâle entre Marco Walker (devinez lequel des deux) et l'ancien entraîneur Heiko Vogel. keystone

On met notre main à couper qu'il aurait même l'autorisation de tenter la combo claquettes-chaussettes si elle permet au FC Sion, actuel avant-dernier de Super League et barragiste, de se sortir de cette situation délicate. Mais avant de penser mode, le Soleurois devra imposer un style – de jeu – à sa troupe, en tenue de camouflage ou non.

Marco Walker avant le FC Sion
Marco Walker a été international suisse entre 1995 et 1997 (dix sélections). Il a porté les maillots, entre autres, de Saint-Gall, Bâle, Lugano et Aarau. L'ancien défenseur a été entraîneur-assistant au FC Bâle jusqu'en 2018. Il entraînait Naters (première ligue) avant de rejoindre le FC Sion.

Plus d'articles sur le sport

Salah-Mané: comment naît une telle complicité? Un duo suisse raconte

Link zum Artikel

«Tout ce bordel pour quatre ou cinq Russes exclus de Wimbledon»

Link zum Artikel

Brillants en poule, sortis en 1/4: les Suisses sont des bluffeurs

Link zum Artikel

Le tennis a chassé les pères fouettards et surveille les bavards

Link zum Artikel

«Un jour héros national, un jour évadé fiscal.» Ainsi fut Tsonga

Link zum Artikel

«La Suisse championne du monde? C'est l'année ou jamais!»

Link zum Artikel

Le vélodrome de Granges est taillé pour les records de l'heure

Link zum Artikel

Wawrinka: «Je sais que je retrouverai mon niveau, j'en suis sûr!»

Link zum Artikel

«C'est une faute grave de Servette d'avoir aligné Omeragic à Sion»

Link zum Artikel

Voici notre onze idéal en Super League (et il y a deux Servettiens)

Link zum Artikel

Mbappé a-t-il eu raison? L'aimez-vous encore? Dites-nous tout!

Link zum Artikel

Stan Wawrinka avant Roland-Garros: «J'ai une vision à très long terme»

Link zum Artikel

«J'ai un rencard Tinder»: les pires excuses entendues pour rater le foot

Link zum Artikel

Nicola Spirig veut battre un record et fait grincer les puristes

Link zum Artikel

Le football suisse a encore inventé une formule hallucinogène

Link zum Artikel

Qui est le meilleur de tous les temps? Un savant fou a trouvé

Link zum Artikel

Andres Ambühl, le paysan grison devenu une légende du hockey suisse

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Feux de forêt: La Suisse doit «se préparer à cette situation»
La Suisse n'est pas disposée à affronter d'importants feux de forêt. C'est la mise en garde de Serge Depallens, directeur de l'ECA Vaud, alors que la sécheresse fait redouter une hausse des incendies.

«Si nous devions lutter contre un feu d'ampleur, ce serait compliqué», reconnaît le directeur de l'Etablissement cantonal vaudois d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels (ECA), samedi, dans une interview accordée au Temps.

L’article