DE | FR

Les routes suisses battent des records de blessés

En 2021, 200 personnes sont décédées dans un accident de la route. C'est moins que l'année précédente. Néanmoins, le nombre de blessés graves a augmenté.
17.03.2022, 14:3517.03.2022, 18:19
L’évolution demeure problématique pour les vélos électriques: le nombre d’accidents est en hausse.
L’évolution demeure problématique pour les vélos électriques: le nombre d’accidents est en hausse.Image: sda

Tous les ans, l’Office fédéral des routes (Ofrou) publie ses statistiques et cette année, elles révèlent quelques surprises. Si 200 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route en 2021, 3933 ont été grièvement blessées. Voici le détail. 👇

Véhicules à moteur

  • Voitures de tourisme: 65 personnes sont décédées l'an dernier contre 71 en 2020. Les blessés graves étaient 738 contre 611, l'année précédente. Les tamponnements de rabattement et collisions frontales, qui ont augmenté de 102 cas au total, en sont la cause.
  • Motocycles: Le nombre de décès est passé de 52 (2020) à 47 (2021). Néanmoins, le nombre de blessés graves a augmenté: il est passé de 998 en 2020 à 1067 l'année dernière. L'augmentation de victimes d'accidents graves a plus augmenté chez les moins de 17 ans, avec 73 cas supplémentaires.

Véhicules électriques

  • Vélos électriques: Le nombre de conducteurs de vélos électriques tués est passé de 15 pour l'année 2020 à 17 l'an dernier. Celui des blessés graves a aussi augmenté, pour atteindre 531 personnes. C'est dix de plus qu'en 2020.
  • Engins assimilés à des véhicules: En 2021, aucun utilisateur d'engins assimilés à des véhicules n'a perdu la vie. En 2020, le chiffre s'élevait à 2 morts. Le nombre de blessés graves est monté à 62 (2021) contre 57 (2020). Il s'agissait souvent d'enfants.
  • Trottinettes électriques: Aucun décès mortel n'a été rapporté l'année dernière, mais les blessés graves, eux, ont été notifié à 89 contre 55 en 2020. Près d'un tiers des accidents ont eu lieu dans les villes de Zurich, Genève et Lausanne.

Vélos et piétons

  • Vélos: Les statistiques ont baissé concernant les cyclistes. Vingt-deux personnes ont perdu la vie en 2021 contre 29 l'année précédente et 819 personnes ont été grièvement blessées l'année dernière, contre 934 en 2020.
  • Piétons: En 2021, 37 piétons ont perdu la vie dans un accident de la route, contre 36 en 2020: 14 se trouvaient sur un passage pour piétons (16 en 2020) et 23 en-dehors d'un passage pour piétons (20 en 2020). En outre, 424 personnes ont été grièvement blessées, contre 408 en 2020.

Pour les fans absolus, voici la tronche de Marie-Adèle

1 / 24
Pour les fans absolus, voici la tronche de Marie-Adèle
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur la Suisse

Pourquoi la Suisse a-t-elle les trains les plus lents d'Europe?

Link zum Artikel

«Vous vous sentez discriminés», l'enquête de trop à la SSR?

Link zum Artikel

Le piratage de Swissport est plus grave que prévu

Link zum Artikel

Les nouveaux avions F-35 américains de la Suisse pourraient être... italiens

Link zum Artikel

Tabac et internet: interdire la pub qu'aux jeunes, c'est possible?

Link zum Artikel

Berne se prépare contre d'éventuelles pénuries d'électricité

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Comment Syngenta et le lobby des agriculteurs profitent de la guerre
La guerre en Ukraine aggrave la faim dans le monde. Pour des organisations comme Syngenta ou l'Union suisse des paysans, c'est une occasion en or de faire valoir leurs propres intérêts, sous couvert d'aide humanitaire.

Dans un monde globalisé, une guerre comme celle en Ukraine a des répercussions qui vont bien au-delà des rapports de force politiques. Les avertissements d'une crise alimentaire mondiale se multiplient. Bien que ces menaces soient à prendre au sérieux, elles offrent également le prétexte idéal pour stopper les efforts en lien avec une agriculture plus écologique.

L’article