Suisse
Suisse romande

Le Valais lève l'alarme et la situation particulière

Le Valais lève l'alarme et la situation particulière

Un pompier surveille le debit du Rhone le samedi entre Sierre et Chippis en Valais.
Keystone
Fin de l'alarme et de l'état de situation particulière en Valais dimanche. Les autorités étaient sur le qui-vive depuis vendredi soir en raison de la crue du Rhône et de nombreux cours d'eau alpins. Les dégâts sont importants.
23.06.2024, 11:0923.06.2024, 12:49
Plus de «Suisse»

La grande partie des personnes évacuées ont pu retrouver leur logement.

«La situation est en cours de stabilisation et la décrue se poursuit»
L'organe cantonal de conduite (OCC)

L'OCC a décidé de lever l'alarme pour le Rhône et les cours d'eau latéraux. Le Conseil d'Etat a également levé l'état de situation particulière.

Les débits des cours d’eau restent cependant encore élevés, les crues ont fragilisé les berges et des glissements de terrain peuvent survenir localement, précise néanmoins l'OCC. Celui-ci appelle la population à se montrer prudente les prochains jours et «d’éviter de s’approcher du lit des cours d’eau».

Sérieux dégâts

Des dégâts importants ont été constatés. «Les travaux de rétablissement des infrastructures et du réseau routier sont en cours», note l'OCC. Contactés dimanche les responsables des zones particulièrement touchées se disent d'abord soulagés qu'il n'y ait pas eu de pertes humaines. Ils soulignent toutefois que les dégâts sont importants. Au-delà des chiffres, que personne ne peut encore articuler précisément - on évoque de dizaines de millions de francs - il faudra «plusieurs mois pour mener à bien les travaux et revenir à une situation normale».

Une pelleteuse enleve des pierres dans le lit de la riviere la Navizence qui se jette dans le Rhone le samedi 22 juin 2024 a Chippis en Valais. Le niveau d'eau du Rhone a baisse pendant la nuit e ...
A Chippis, une pelleteuse enleve des pierres dans le lit de la riviere la Navizence qui se jette dans le Rhône.Keystone

Conduite d'eau potable détruite

«Actuellement, la situation est catastrophique», indique dimanche à Keystone-ATS David Melly président de la commune d'Anniviers. Une dizaine de machines sont actuellement dans la Navizance pour la sécuriser.

La rivière qui part de Zinal pour se jeter dans le Rhône au niveau de Chippis a provoqué de nombreux dégâts. Berges, canalisation et routes en parallèle de la rivière ont été détruites. C'est le cas à Anniviers mais aussi à Evolène dans le Val d'Hérens où c'est la Borgne qui a débordé. Grâce à des redondances, les deux communes restent alimentées en électricité, sauf dans plusieurs hameaux où des génératrices ont été installées. Et des solutions provisoires seront mises en place pour les égouts et pour alimenter les réseaux d'eau potable, coupés à Zinal et à Evolène.

A Evolène, «la conduite principale d'eau potable a été détruite», relève Patrick Sierro vice-président de la commune et chef de l’état-major communal.

«Nous travaillons avec les pompiers pour tirer des conduites et en utilisant des camions-citernes. Nous avons ouvert des fouilles pour commencer les réparations»
Patrick Sierro

Point sur les mesures urgentes

Pour la suite, Evolène fera le point avec le canton lundi pour déterminer quelles sont les mesures urgentes à entreprendre sur la berge et dans le lit de la rivière. La Borgne a été endiguée «il y a des années». Dans le Val d'Anniviers, un projet de sécurisation de la Navizance est en cours depuis les événements orageux survenus en 2018. (vz/ats)

- La Vispa sort de son lit à Zermatt
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les dommages liés aux intempéries s'approchent des 200 millions
Une première évaluation chiffre à près de 200 millions de francs les dommages provoqués par les intempéries des mois de juin et juillet survenus en Valais et au Tessin.

Les violentes intempéries survenues en Suisse à mi-juin et début juillet, en Valais et au Tessin surtout, ont provoqué des dommages assurés de l'ordre de 160 à 200 millions de francs, indique l'Association suisse d'assurances (ASA). Il s'agit d'une évaluation partielle.

L’article