DE | FR

Swiss va supprimer jusqu'à 780 emplois

Les avions de Swiss cloués au sol pendant le premier semi-confinement, en 2020.
Les avions de Swiss cloués au sol pendant le premier semi-confinement, en 2020.Image: Keystone
La compagnie aérienne nationale, filiale de Lufthansa, va réduire ses effectifs et sa flotte en raison de la pandémie. Jusqu'à 780 postes sont menacés.
06.05.2021, 10:4506.05.2021, 16:21

Sale temps pour les personnes travaillant dans le secteur aérien. Swiss a annoncé jeudi un programme de restructuration qui prévoit la suppression de jusqu'à 1700 équivalents plein temps. Concrètement, jusqu'à 780 collaborateurs, pourraient se voir signifier un licenciement. Cela représente 20% des emplois de la compagnie aérienne.

Ces mesures de licenciement toucheraient environ 400 personnes parmi le personnel de cabine, 200 au sol, 120 pilotes et 60 techniciens.

La flotte aussi touchée

La flotte court et moyen-courriers doit être ramenée à 59 appareils, contre 69 en 2019. Le retrait de cinq Airbus doit ramener le nombre d'appareils long-courriers à 26.

Les conséquences de la pandémie
Sur les trois premiers mois de l'année, le nombre de passagers est resté au plus bas, à 290 000 environ, soit plus de 90% de moins que l'année dernière à pareille époque. Le taux d'occupation des sièges a fondu de 45,9 points de pourcentage à 27,5%. Les vols effectués étaient occupés en moyenne à moins d'un tiers. Le chiffre d'affaires de Swiss a fondu de plus de deux tiers à 299,6 millions de francs durant la période sous revue.

Swiss assure que des alternatives sont à l'étude avec les partenaires sociaux dans le cadre de la procédure de consultation fraîchement lancée. Des plans sociaux ont déjà été élaborés pour l'ensemble du personnel, à l'exception de celui dans le cockpit.

Pas de normalisation avant longtemps

Les responsables de Swiss International Air Lines n'ont pas caché leur pessimisme jeudi en téléconférence de presse quant à une normalisation de la situation dans le trafic aérien. La perspective d'un affaissement structurel de la demande constituait d'ailleurs le principal argument pour le vaste redimensionnement à la baisse des effectifs et de la flotte de la compagnie nationale annoncé à la mi-journée.

«Nous allons inscrire de nouvelles pertes sur le deuxième trimestre», a notamment indiqué le responsable financier Markus Binkert, rappelant que Swiss n'avait sur les trois premiers mois de l'année employé qu'un quart de ses capacités. Tablant pour le troisième partiel sur une utilisation de 50 à 55%, le responsable des cordons de la bourse a précisé qu'un tel niveau permettrait tout juste de sortir des chiffres rouges.

(ats/asi)

Retour de la neige en Suisse ce 2 mai

1 / 17
Retour de la neige en Suisse ce 2 mai
source: sda / urs flueeler
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Etats-Unis envoient un avion militaire chercher du lait pour bébé suisse
Un avion militaire américain a transporté ce week-end du lait en poudre Nestlé pour bébés vers les Etats-Unis. Grâce à ce pont aérien, le président américain Joe Biden entend surmonter les difficultés d'approvisionnement.

C'est grâce à des préparations pour nourrissons fabriquées à Konolfingen (BE) que le président américain Joe Biden espère surmonter la pénurie de lait en poudre pour bébés qui empêche les parents américains de dormir depuis des semaines.

L’article