DE | FR

Face au nombre de réfugiés, une nouvelle caserne réquisitionnée dans le Jura

Les casernes militaires de Bure (JU) et Bülach (ZH) ont été mises à disposition par l'armée suisse afin d'accueillir des réfugiés d'Ukraine. Cette mesure répond à une demande Secrétariat d'Etat aux réfugiés.
16.03.2022, 11:2116.03.2022, 11:46
Des réfugiés ukrainiens attendent d'entrer au centre fédéral d'asile de Zurich.
Des réfugiés ukrainiens attendent d'entrer au centre fédéral d'asile de Zurich.Image: sda

A Bülach, des personnes sont déjà arrivées et d'autres le sont désormais également à Bure, écrit le Groupement de la défense mercredi. Au total, ce sont jusqu’à 1800 places qui ont été mises à disposition jusqu'au 27 mars, dont 1300 à Bure et 500 à Bülach.

Les réfugiés ukrainiens qui cherchent à fuir la guerre sont de plus en plus nombreux à affluer en Suisse. Mardi, plus de 5000 d'entre eux s'étaient enregistrés dans les six centres fédéraux. Ces derniers ont cependant tous atteint les limites de leurs capacités.

«Personne n'est laissé à la rue», assure le SEM. Le Conseil fédéral attend jusqu'à 60 000 réfugiés en provenance d'Ukraine. (ats/sia)

Les réfugiés ukrainiens

1 / 7
Les réfugiés ukrainiens
source: sda / amel pain
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Le deepfake de Zelensky et Poutine dans un Tarantinorious Basterds

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Famille de réfugiés en Suisse: «Notre maison a été rasée par les bombes»

Link zum Artikel

Genève, cette petite Russie inquiète pour son business et sa quiétude

Link zum Artikel

Réfugiés ukrainiens en Suisse: tout savoir sur leur statut exceptionnel

Link zum Artikel

Quand la Suisse se pare des couleurs de l'Ukraine

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia menacé de mort
Le ministre genevois a déposé plainte contre un individu qui a proféré des menaces de mort contre lui, jeudi dernier dans un restaurant.

La plainte a été déposée vendredi, a affirmé mardi soir à Keystone-ATS le porte-parole du Département de la sécurité, de la population et de la santé (DSPS) Laurent Paoliello, confirmant une information de la Tribune de Genève. Les restrictions liées à la pandémie que le conseiller d'Etat a dû porter pendant deux ans ne sont pas en cause.

L’article