DE | FR

Le Conseil national refuse de doubler le milliard de cohésion

La Suisse ne doublera pas sa contribution à la cohésion de l'Union européenne. Le Conseil national a refusé mercredi une proposition visant à «donner un signal positif» à Bruxelles après la rupture des négociations sur un accord-cadre.
01.12.2021, 11:3202.12.2021, 07:15

La commission de politique extérieure de la Chambre du peuple avait proposé de faire passer la contribution de la Confédération de 953 millions de francs à près de deux milliards. Cette hausse était soumise à une condition: la signature d'ici la mi-2022 de l'accord d'association de la Suisse aux programmes européens en cours Horizon Europe, Digital Europe, ITER, Euratom et Erasmus+.

Les Chambres fédérales avaient déjà donné un signal fort en débloquant le «milliard de cohésion» lors de la session d'automne, a souligné Sarah Wyss (PS/BS) au nom de la commission. Elles avaient expressément renoncé à le lier à une condition. Il faut poursuivre dans cette voie, a-t-elle ajouté.

On ne peut pas changer les règles en cours de jeu, a renchéri Jacques Bourgeois (PLR/FR). Selon lui, cette proposition affaiblit la position du Conseil fédéral dans les négociations avec la Commission européenne et pourrait en fin de compte se révéler contre-productive. (ats)

Madonna, la série de photos censurées

1 / 13
Madonna, la série de photo censurée
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur l'accord-cadre

Mourra, mourra pas? 5 choses que vous devez savoir sur l'accord-cadre 🤓

Link zum Artikel

Et voilà! Les discussions sur l'accord-cadre n'ont (à nouveau) rien donné

Link zum Artikel

Négocier encore et encore avec l’Europe? 4 points sur ce qui s'est passé lundi

Link zum Artikel

L'accord-cadre plaît à une majorité des Suisses

Link zum Artikel
Des chercheurs suisses: «Le pire scénario ne se produira pas, à moins que...»
Des chercheurs suisses ont calculé trois scénarios pour le futur de la pandémie et ont conclu qu'il était peu probable que le variant Covid submerge les soins intensifs. Certains risques existent néanmoins.

On ne le répétera jamais assez, pour évaluer le risque lié au Covid-19, les capacités du système de santé sont un critère décisif. La question qui se pose est alors: avec Omicron, les hôpitaux pourront-ils accueillir et traiter un nombre suffisant de personnes malades?

L’article