DE | FR

Formulaire d'entrée non rempli: près de 200 amendes distribuées

Image: Keystone
Ne pas remplir le formulaire d'entrée peut coûter cher: une amende de 100 francs. Près de 200 personnes en ont fait l'expérience.
10.10.2021, 12:5710.10.2021, 17:34

Depuis le 20 septembre, les vacanciers rentrant en Suisse doivent remplir le formulaire d’entrée. Toute personne surprise à la frontière suisse sans ce document se voit infliger une amende de 100 francs. C'est ce qui est arrivé à environ 200 personnes, révèle dimanche la Sonntagszeitung.

Depuis l'introduction de cette disposition le 20 septembre, 900 000 formulaires d'entrée de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont été utilisés.

Deuxième vague

Le Conseil fédéral a choisi cette option pour éviter une hausse des infections au Covid-19 après les vacances d'automne. A la fin de l'été 2020, le nombre des contaminations avait bondi. C'était le début de la deuxième vague.

Il existe toutefois des exceptions à l'obligation de test et de formulaire: elles concernent les frontaliers, les voyageurs en transit qui ne font pas escale en Suisse, les professionnels qui transportent passagers ou marchandises ainsi que les enfants et adolescents de moins de 16 ans. (ats)

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le Covid

L'appel des scientifiques pour un assouplissement des mesures anti-Covid

Link zum Artikel

Peut-on faire un Covid long tout en étant vacciné?

Link zum Artikel

Ils sont UDC, ministres de la santé et soutiennent la loi Covid

Link zum Artikel

Le deuxième référendum contre la loi Covid a abouti

Link zum Artikel

Un infectiologue prédit la fin de la pandémie d'ici l'été 2022, mais seulement si...

Huldrych Günthard, infectiologue zurichois, en est certain: la pandémie devrait être terminée d'ici l'été prochain, mais deux conditions sont nécessaires: il faut plus de personnes vaccinées et les non-vaccinés doivent être infectés par le virus.

Ce scénario ne s'applique pourtant pas au monde entier, ajoute Günthard, mais uniquement aux pays qui disposent d'un vaccin. De plus, il faut qu'aucun variant résistant aux vaccins n'apparaisse entre deux, explique-t-il dans la SonntagsZeitung.

La scientifique en chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Soumya Swaminathan, se montre moins optimiste dans le SonntagsBlick. Elle table sur 60% du chemin bientôt parcouru. Et d'ajouter:

Dans certaines parties du monde, un pourcentage élevé …

Lire l’article
Link zum Artikel