stratus fréquent-1°
DE | FR
Suisse
Vacances

Formulaire d'entrée non rempli: près de 200 amendes distribuées

Formulaire d'entrée non rempli: près de 200 amendes distribuées

Image
Image: Keystone
Ne pas remplir le formulaire d'entrée peut coûter cher: une amende de 100 francs. Près de 200 personnes en ont fait l'expérience.
10.10.2021, 12:5710.10.2021, 17:34

Depuis le 20 septembre, les vacanciers rentrant en Suisse doivent remplir le formulaire d’entrée. Toute personne surprise à la frontière suisse sans ce document se voit infliger une amende de 100 francs. C'est ce qui est arrivé à environ 200 personnes, révèle dimanche la Sonntagszeitung.

Depuis l'introduction de cette disposition le 20 septembre, 900 000 formulaires d'entrée de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont été utilisés.

Deuxième vague

Le Conseil fédéral a choisi cette option pour éviter une hausse des infections au Covid-19 après les vacances d'automne. A la fin de l'été 2020, le nombre des contaminations avait bondi. C'était le début de la deuxième vague.

Il existe toutefois des exceptions à l'obligation de test et de formulaire: elles concernent les frontaliers, les voyageurs en transit qui ne font pas escale en Suisse, les professionnels qui transportent passagers ou marchandises ainsi que les enfants et adolescents de moins de 16 ans. (ats)

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les hôpitaux romands reportent les opérations non urgentes
C'est une mesure que l'on a connue lorsque la pandémie de Covid-19 avait atteint son pic en Suisse, qui fait son retour au sein des hôpitaux. En cause, le manque de personnel, mais pas seulement.

Sous tension, les hôpitaux de Suisse romande se sont vus obligés de repousser plusieurs opérations non urgentes. Manque de personnel, l’engorgement des lits, mais aussi l'anticipation de l'affluence aux urgences en saison de ski n'a pas laissé le choix au personnel hospitalier, nous explique la RTS. Quatre cantons sont concernés:

L’article