DE | FR

La Suisse est «bien préparée» pour affronter le variant Delta

Image: KEYSTONE
Bien que cette mutation du coronavirus ait provoqué une hausse des cas en Grande-Bretagne et à Moscou, il n'y a pas lieu de s'inquiéter en Suisse. C'est ce qu'affirme le président de la commission pour les vaccinations. Voici pourquoi.
20.06.2021, 09:0822.06.2021, 08:57

Christoph Berger, président de la commission fédérale pour les vaccinations, en est certain: «la Suisse est bien préparée pour affronter le variant Delta du coronavirus, dit aussi indien», a-t-il affirmé dans un entretien diffusé dimanche par la NZZ am Sonntag.

Il est vrai que le variant Delta est plus contagieux que les autres souches, reconnaît-il. Mais la bonne nouvelle, ajoute-t-il, c'est que les personnes vaccinées deux fois avec un vaccin à ARN messager sont protégées à près de 90% contre ce variant.

Les limites du modèle anglais

Si le variant indien alias «Delta» a provoqué une nouvelle hausse des contaminations en Grande-Bretagne, la situation en Suisse est différente, souligne l'infectiologue. Les autorités britanniques ont vacciné le plus rapidement possible beaucoup de personnes avec une dose. C'était probablement la bonne chose à faire à ce moment-là, remarque-t-il. Mais aujourd'hui, poursuit-il, il faut une protection avec deux injections.

L'efficacité des vaccins

Les vaccins de Moderna et de Pfizer, utilisés en Suisse, se sont en outre révélés beaucoup plus efficaces contre le nouveau variant que d'autres vaccins, comme celui d'Astrazeneca, largement utilisé en Grande-Bretagne, explique Berger. (ats/asi)

Le vaccinodrome de Palexpo à Genève

1 / 8
Le vaccinodrome de Palexpo à Genève
source: sda / martial trezzini
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ces 4 lacs suisses enregistrent un niveau d'eau historiquement bas
Quatre lacs emblématiques de Suisse ont un niveau d'eau particulièrement bas. Les nappes phréatiques et les rivières souffrent aussi de la sécheresse.

Les niveaux d'eau des lacs de Constance, de Walen, des Quatre-Cantons et de Lugano enregistrement un niveau d'eau historiquement bas. Outre les quatre lacs de l'est, du centre et du sud de la Suisse, les autres plans d'eau affichent des niveaux «fortement à moyennement» inférieurs à la moyenne.

L’article