DE | FR

En Valais, des voleurs dérobent des centaines de kilos d’abricots

Bild

Image: Shutterstock

Quelque 150 abricotiers appartenant à un producteur valaisan ont été vidés de leurs fruits par des voleurs. C'étaient les seuls exemplaires qui avaient partiellement résisté au gel du mois d’avril.



Le butin est estimé à plusieurs centaines de kilos d'abricots, pour une valeur de quelques milliers de francs. «Mais ce n'est pas une question d'argent», raconte dans le Nouvelliste Gérard Devènes, père du producteur qui a été victime de ce vol. «C'est plus une question de respect».

Dans la nuit du 16 au 17 juin dernier, des voleurs se rendent sur la parcelle située entre Aproz et Coor, sur le territoire communal de Nendaz. Les 150 abricotiers qui s'y trouvent sont vidés de leurs fruits.

Un acte qui nécessite une bonne organisation, à en croire Gérard Devènes: «Ils sont probablement venus à plusieurs et devaient être bien équipés. Des bonnes chaussures, des plateaux, un pick-up. Bref, ils étaient organisés», explique-t-il dans le quotidien valaisan.

Résisté au froid

De plus, les fruits volés avaient une signification particulière pour la famille Devènes: cette parcelle avait tenu tête au froid qui avait ravagé les abricotiers valaisans, en avril 2021. Ces nuits glaciales ont causé une perte de plus de 25 millions de francs pour l’ensemble de la filière.

Un vol arrangé et d’une telle envergure est rare. De leur côté, les forces de l'ordre ont déclaré que «l’enquête se passe comme pour tout cas de vol et débouche sur un rapport de police.» (asi)

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Une nouvelle loi oblige les influenceurs norvégiens à signaler les photos retouchées sur les réseaux sociaux.

La Norvège a décidé de lutter contre la «pression corporelle sur les jeunes» de manière assez drastique: une nouvelle loi contraint les influenceurs à signaler les retouches des photos publiées sur Instagram et les autres plateformes.

A partir de maintenant, toute modification de la peau, de la taille ou de la forme du corps doit être marquée par un label spécial. Les filtres ajoutés avant la prise de la photo sont aussi concernés.

Les contrevenants risquent de grosses amendes et même des peines …

Lire l’article
Link zum Artikel