Suisse
Valais

Valais: la situation va s'intensifier jusque dans la nuit de dimanche

Valais: la situation va s'intensifier jusque dans la nuit de dimanche

Un pompier surveille le debit du Rhone le samedi entre Sierre et Chippis en Valais.
Les autres régions pourraient être également affectées.Keystone
Des orages intenses menacent le Valais, avec des risques élevés de débordements le long des cours d'eau.
29.06.2024, 18:25
Plus de «Suisse»

Les premiers orages ont frappé le Valais samedi en début d'après-midi et la situation va s'intensifier jusque dans la nuit de dimanche. Le danger est particulièrement élevé le long des cours d'eau latéraux de la rive gauche du Rhône, où des débordements et des laves torrentielles sont «probables», prévient l'Organe cantonal de conduite (OCC).

Les régions particulièrement concernées sont l'Entremont, le val d'Hérens, le val d'Anniviers, le Mattertal, la vallée de Conches, le Binntal et la région du Simplon, indique samedi l'Etat du Valais. Les autres régions pourraient être également affectées. Le Chablais devrait, lui, être relativement épargné. Pour le Rhône, le danger de crue reste marqué.

«De grandes incertitudes demeurent s'agissant des quantités et de la répartition des précipitations»
L'Organe cantonal de conduite

Par ailleurs, le col du Nufenen est fermé à la circulation et le transit international à travers de l'axe du Simplon le sera samedi dès 17h30 et jusqu'à dimanche matin 05h00. Certains accès à des fonds de vallées (Moiry, Dixence, Haut val de Bagnes, val Ferret, Turtmanntal et Conches) sont sous surveillance continue. (chl/ats)

Spectaculaire orage dans le Haut-Valais: la route du Lötschental fermée suite à une coulée de boue
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La qualité de l'air s'améliore au Tessin
Le canton enregistre la meilleure année depuis le début des mesures concernant les concentrations des trois principaux polluants, indique-t-il dans un rapport publié mercredi.

Ce résultat est dû à «des conditions météo exceptionnellement favorables à la dilution des polluants». Mais pas seulement: la nette diminution des valeurs enregistrées par rapport aux cinq années précédentes «démontre que nous sommes face à une solide évolution positive dictée avant tout par une diminution effective des émissions», souligne le rapport.

L’article