Suisse
Valais

Moderna va réduire la production de composants du vaccin à Viège

Moderna va réduire la production de composants du vaccin à Viège

Le site de Lonza à Viège va arrêter la production de composants essentiels du vaccin contre le Covid-19. L'entreprise américaine a décidé «d'ajuster ses capacités de production» à cause de la normalisation de la situation.
19.09.2023, 17:0219.09.2023, 21:11
Plus de «Suisse»

Reflet de la normalisation de la situation en matière de coronavirus, Moderna va cesser la production d'ARN messager (ARNm) pour son vaccin contre le Covid-19 sur le site de production de Lonza à Viège. Progressive, la mesure interviendra au 3e trimestre.

La mesure s'inscrit dans le plan visant à redimensionner l'empreinte de fabrication en fonction du redimensionnement du marché du vaccin contre le Covid-19, explique la société établie à Cambridge, près de Boston, dans l'Etat américain du Massachusetts. Celle-ci ajoute vouloir absorber la demande l'an prochain et l'année suivante à la faveur des capacités de son propre site de Norwood, également sis dans le Massachusetts.

Reconnaissance envers Lonza

En 2025, Moderna entend étoffer ses capacités dans ses nouvelles installations de fabrication d'ARNm au Royaume-Uni, au Canada et en Australie. Moderna continue de maintenir une capacité de production de substances médicamenteuses externes chez Rovi en Espagne.

Moderna fait part à Lonza de sa reconnaissance pour l'avoir «aidé à augmenter sa capacité et à répondre aux exigences de fabrication pendant une urgence de santé publique mondiale». Les activités de Lonza à Viège se sont révélées cruciales pour permettre à la biotech américaine de livrer son vaccin dans plus de 70 pays, dont la Suisse.

A cause de la «normalisation de la situation sanitaire»

Repassé au deuxième trimestre en mode de combustion de liquidités, après avoir vu sa rentabilité exploser pendant la pandémie de coronavirus, Moderna avait fait part la semaine dernière de sa volonté d'ajuster ses capacités de production à la normalisation de la situation sanitaire. L'entreprise avait laissé entendre que la mesure était susceptible d'avoir des répercussions sur son sous-traitant rhénan Lonza.

Lonza avait mis à disposition, dès le printemps 2020, des capacités à Viège et à Portsmouth, dans le New Hampshire, pour la production du vaccin Covid à ARN Messager de la biotech américaine. Le site valaisan était en charge de la production à l'échelle mondiale, à l'exception des Etats-Unis où Moderna s'est depuis doté de capacités propres. Le directeur général de Moderna, le Français Stéphane Bancel, avait déjà déclaré:

«Nous étions conscients qu'il nous faudrait à un moment ou un autre réduire nos capacités de production, après les avoir massivement étendues pendant la pandémie»
Stéphane Bancel

Le responsable n'avait pas souhaité préciser dans quelle mesure les divers sites seraient concernés. Moderna avait précisé que les vaccins Covid-19 devraient encore rapporter sur l'année en cours entre 6 et 8 milliards de dollars en fonction du taux de vaccination au pays de l'oncle Sam, contre plus de 18 milliards en 2022 et plus de 17 milliards en 2021. A plus longue échéance, de nouvelles franchises en oncologie et dans les maladies rares doivent générer selon les projections de la direction des recettes annuelles de 10 à 15 milliards, auxquels s'ajouteraient les 8 à 15 milliards déjà attendus dans le domaine respiratoire pour l'année 2027.

(sda/ats/awp)

Thor a passé ses vacances «ença» en Valais
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici pourquoi il faut se méfier des app' de randonnée en Suisse
La fermeture d'un chemin de randonnée dangereux peut être signalée par un panneau. En ligne, pourtant, ce n'est pas toujours le cas. Parfois, cela peut provoquer des drames.

Si, au printemps, les fleurs tapissent déjà les prairies alpines, plus haut, c'est encore l'hiver. On l'a très clairement compris jeudi passé, lorsqu'une avalanche de neige mouillée s'est déclenchée au nord du lac très touristique d'Oeschinen, près de Kandersteg, dans le canton de Berne. De nombreux randonneurs étaient engagés dans ce secteur, où une chute de pierre a mortellement touché l'un d'entre eux.

L’article