DE | FR

L'homme tué par un policier à Morges était armé d'un couteau

Image: sda
La police a confirmé que l'homme tombé sous les balles d'un agent à la gare de Morges était armé d'un couteau de 26 cm. Il souffrait de problèmes psychologiques.
01.09.2021, 18:2302.09.2021, 13:21

L'homme abattu par la police à Morges lundi soir a bel et bien menacé les agents avec un couteau. C'est ce qu'a annoncé mercredi la police vaudoise. Un couteau d'une longueur de 26 cm comportant une lame de 13 cm a été retrouvé sur les lieux du drame.

Les forces de l'ordre ont apporté d'autres détails sur la victime. L'homme a été formellement identifié. Il s'agit effectivement d'un citoyen suisse âgé de 37 ans, né et domicilié dans le canton de Zürich. Il souffrait de problèmes d’ordre psychologique.

Motivations inconnues

Inconnu des services vaudois de police, il l’était en revanche de la police zurichoise.

Ses motivations restent pour l'heure inconnues, tout comme la raison de son arrêt en gare de Morges. L'homme est arrivé en train depuis Zürich en passant par Genève, lundi 30 août vers 16h45.

Plusieurs témoins auditionnés disent l’avoir vu cheminer sur les voies de circulation des trains, puis sur le quai de gare où les faits se sont déroulés peu avant 18h00 le même soir.

Les investigations se poursuivent sous la responsabilité du Procureur de permanence de la Division des affaires spéciales du Ministère public central, qui a ouvert une instruction pénale pour homicide. (asi)

2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Comment les Confédérés ont calmé le roi de France
En juin 1513, les cantons suisses remportent une victoire militaire sur la France à la bataille de Novare. Soutenant la «Sainte Ligue», ils contribuent de manière significative à contenir l’expansion de la France en Europe. En septembre 1513, les Confédérés et leurs alliés assiègent la ville de Dijon, ce qui marque l’apogée de la puissance suisse en Europe.

Le rôle des Confédérés pendant les guerres de Bourgogne (1474-1477) fut déterminant pour l’histoire européenne. Ils précipitèrent notamment la chute de la Bourgogne, grande puissance politique de l’époque, en participant activement à la défaite et à la mort de son duc Charles le Téméraire à la bataille de Nancy en 1477. Toutefois, la Bourgogne ne disparut pas complètement. La cour de Bourgogne continua à rayonner sur tout le continent, d’Edimbourg à Istanbul, et resta un symbole de splendeur artistique, de fastueux apparats, mais aussi d’intrigues politiques.

L’article