DE | FR

Vidéo: watson

Suivi de la journée d'évacuation de la ZAD du Mormont

Mardi matin à l'aube, la police a commencé les opérations d'évacuation de la ZAD à Eclépens. Ses occupants dénoncent la destruction de la colline de Mormont par le cimentier Holcim, qui souhaite agrandir sa carrière à proximité. watson vous dit tout!



Pour mémoire, la ZAD a démarré le 17 octobre 2020 sur le plateau de la Birette. C’est là que le cimentier Holcim souhaite agrandir sa carrière à proximité.

La ZAD du Mormont, c'est quoi? Toutes les explications ici.

Liveticker: Evacuation de la ZAD en direct

Envoyez-nous votre contribution
14:40
La police communique qu’il ne reste plus que deux occupants
«Peu après 10h, deux des quatre personnes toujours perchées dans les arbres dans des endroits inaccessibles ont été délogées. Seules deux personnes demeurent encore dans un arbre mais pour leur propre sécurité et celle des intervenants, la police renonce pour l’heure à les appréhender», écrit la police cantonale vaudoise dans un communiqué.

Elle précise qu’à ce stade, seul un policier a été légèrement blessé à la main par l’explosion d’un engin pyrotechnique lors de l’évacuation d’hier. Aucun blessé n’est à déplorer du côté des manifestants.

Pour rappel, hier en matinée, la police a lancé l’évacuation de la "zone à défendre" (ZAD) de la Colline à Mormont, sur la commune d’Eclépens, où des opposants à l’extension de la gravière d’Holcim s’étaient installés en octobre 2020.

«Au total, ce sont 83 personnes qui ont été interpellées et identifiées, dont une vingtaine a été gardée et qui fait l’objet d’une procédure auprès du ministère public. Les autres ont été relaxés.»
10:07
Il reste trois activistes dans les arbres
Il restes trois activistes dans les arbres du Mormont, selon la police vaudoise:



Mardi soir, la police indiquait que quatre activistes y étaient toujours perchés, mais qu'elle n'allait pas intervenir pour la sécurité de ces derniers. Pour en savoir plus: le communiqué de police.

A 21h30, toujours hier, les autorités indiquaient que «62 individus qui ont été interpellés et identifiés. Les contrôles se poursuivent pour une trentaine d’entre eux».

Voici l'une des cabanes dans les arbres photographiées hier par nos journalistes:
18:51
Merci à tous de nous avoir suivi!
Notre live touche à sa fin. Merci d'avoir vécu avec nous cette journée hors du commun. Nous suivrons de près les rebondissements du dossier de la ZAD et des questions climatiques. A bientôt!
18:41
"Les opérations vont se poursuivre"
Jacques Antenen, commandant de la Police cantonale vaudoise: "Les opérations vont se poursuivre jusqu’à la tombée de la nuit pour déloger les quelques personnes qui restent perchées sur des arbres de la ZAD.

On espère ne pas répéter les opérations à plusieurs reprises. Aussi longtemps que l’évacuation n’est pas entièrement terminée, nous restons sur place. S’il y a des réoccupations, il y aurait forcément une nouvelle opération."
18:26
"La ZAD, c’est une expression de la société civile", dit Holcim
Alors que l’évacuation de la ZAD touche gentiment à son terme, une conférence de presse a été organisée à La Sarraz.
Ce qu’il faut en retenir en quelques citations:
Le directeur d'Holcim s'est exprimé durant la conférence de presse, organisée par la police vaudoise après l'évacuation de la ZAD d'Eclépens.
François Girod, directeur de la cimenterie Holcim d’Eclépens: «La ZAD, c’est une expression de la société civile. C’est nouveau pour nous et nous devons désormais prendre ce mouvement en compte» pour nos projets, dont celui de l’extension de la gravière.
Jean-Christophe Sauterel, directeur de la communication de la police cantonale vaudoise, lors de la conférence de presse, qui a suivi l'évacuation de la ZAD d'Eclépens.
Jean-Christophe Sauterel, directeur de la communication à la Police cantonale vaudoise: «Il était important de réaliser cette opération de la meilleure des manières et qu’il n’y ait pas d’escalade de la violence Il faut relever le travail du "contact police" des occupants de la zad qui ont permis de pacifier la situation à certains mains. A quelques reprises, nous avons quand même dû faire usage de balles en caoutchouc».
Conférence de presse de la Police vaudoise après l'évacuation de la ZAD d'Eclépens.
Jacques Antenen, commandant de la Police cantonale vaudoise: «C’est une opération de très grande envergure difficile à mettre en place en raison de la diversité des profils au sein de la ZAD. Nous avons aussi été transparents avec notamment la présence d’observateurs impartiaux.»
La conseillère d'Etat vaudoise Béatrice Métraux lors de la conférence de presse de la Police vaudoise après l'évacuation de la ZAD d'Eclépens.
Béatrice Métraux, conseillère d’Etat vaudoise et cheffe du département de l’environnement et de la sécurité: «Je rappelle que la police est intervenue sur ordre du tribunal civil de la côte et non pas du Conseil d’Etat, ni de mon département. C’est dans un esprit de non violence que j’ai demandé que des observateurs soient présents.»


La suite maintenant? «Les zadistes ont mis en lumière en thème qui mérite un débat: notre dépendance au béton. D’ailleurs, je partage les craintes des militants sur les questions climatiques et le Conseil d’Etat y travaille avec son plan Climat. Quant à l’avenir de la colline, nous devons en discuter. Mais ça ne peut pas être fait en dix secondes. A noter qu’il y a aussi des interventions parlementaires et, peut-être, initiative.»
17:34
Après une journée de lutte, la ZAD est vidée de ses occupants
16:44
La militante Howey a été arrêtée
L’activiste Chinoise Howey a finalement été arrêtée pas les forces de l'ordre. Elle tentait de rejoindre le centre de la Zad pacifiquement depuis 45 minutes.
16:27
Un député de la gauche radicale déplore la décision du gouvernement
Le député vaudois d'Ensemble à Gauche/POP Hadrien Buclin a déploré mardi devant le Grand Conseil la décision «unilatérale» du gouvernement d'évacuer la ZAD de la colline de Mormont. «C'est une erreur majeure» du Conseil d'Etat, a-t-il dit dans une prise de parole personnelle.

Le représentant de la gauche radicale a regretté que les autorités vaudoises n'aient pas entendu l'appel au dialogue de près de 150 parlementaires (verts et socialistes et quelques Vaud Libre et Vert'libéraux).
Hadrien Buclin, candidat de la coalition Ensemble a Gauche pour l'election au Conseil d'Etat vaudois parle lors d'une conference de presse ce jeudi 2 mars 2017 a Lausanne. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
16:23
Situation cocasse entre la police et Howey
Howey, que certains médias ont surnommé «la Greta Thunberg chinoise» (en rapport avec la célèbre activiste suédoise) cherche à rejoindre le cœur de la ZAD, déjà en grande partie évacuée. La police semble un peu empruntée face à l'attitude pacifiste de la jeune femme. Situation cocasse.
16:15
Howey, parmi les derniers sur la colline, cherche à se faire arrêter
L’activiste Chinoise Howey veut se faire arrêter par la police. Elle se tient debout devant les forces de l'ordre mais rien ne se passe. La jeune femme de 18 ans est une militante écologiste chinoise. Elle a notamment organisé la grève scolaire pour le climat à Guilin, dans le sud de la Chine.
16:04
L'activiste chinoise Howey face aux policiers
15:39
Un sacré foutoir à nettoyer
Les derniers occupants de la ZAD ne sont pas encore évacués, mais Daniel Develey, syndic de La Sarraz (à gauche), et Claude Dutoit, son homologue d’Eclépens, désespèrent déjà. Face aux tas de déchets et autres constructions, ils se demandent bien comment leur commune vont réussir à remettre en ordre le terrain. Surtout, combien cela va coûter à leur communes et, partant, à leurs citoyens. «Il va falloir tout démolir, tout déconstruire, tout trier… », souffle Daniel Develey.

Quand même, ce dernier n’est pas mécontent de voir enfin que le site va pouvoir retrouver son visage d’avant. «Mais je serai vraiment content jeudi, peut-être, quand tout sera vraiment terminé». Et de soupirer: «cette histoire a divisé le village. Ce n’est pas très sain».
15:33
Il ne reste presque que des policiers sur le site
Mis à part quelques résistants, le site de la ZAD est presque vide. Sur place, beaucoup de policiers veillent encore.
15:17
Les résistants sur le toit
Les derniers résistants sont sur le toit de la maison occupée par les zadistes. "Attention, il y a du monde à l'intérieur", prévient une jeune femme assise sur le toit de la maison.
15:12
Une partie du site quasiment vidé de ses activistes
Il ne reste plus que quelques dizaines d’occupants dans la zad d’Eclépens. Quelques "poches" de résistance ici et là, toujours en hauteur. Sur le toit de maison centrale, coeur historique de la zad, ils sont une dizaine à observer en chantant l’arrivée de la police, qui vient de défoncer ls porte à coup de belier.
15:06
Activistes embarqués
Progressivement, les occupants restant de la ZAD sont embarqués les uns après les autres, escortés par des policiers anti-émeutes.
15:05
Jacques Dubochet revient sur le site
Le prix Nobel de chimie revient sur le site de la ZAD maintenant. Il s’était absenté pour s’entretenir avec le directeur d’Holcim. Ce dernier a annoncé à nos journalistes qu'il y aurait une conférence de presse, mais sans en donner le moment.
14:56
Une cinquantaine de personnes bloque la route principale
A la Sarraz, toujours une cinquantaine de personnes bloque les accès à la route principale, ce qui empêche le passage des forces de l'ordre et des autres véhicules. Il semblerait que leur nombre ait augmenté au fil de la journée. S'ils se regroupent ici, c'est parce que tous les accès à la zad sont fermés. De nombreux policiers sont postés pour éviter la montée de soutiens à la zad.
14:43
Le collectif de la grève du climat s'exprime sur l'évacuation de la ZAD
14:21
La police a arrêté une trentaine de manifestants
Les forces de l'ordre ont arrêté une trentaine de manifestants au cours des opérations d'évacuation de la ZAD du Mormont.

Lire l'article complet.
13:53
Gros dispositif policier à La Sarraz
A La Sarraz, un gros dispositif policier est déployé depuis ce matin. Il y a différents groupes de soutien à la ZAD, une soixantaine de personnes en tout, mais l'ambiance est calme. Tous les accès à la ZAD sont fermés, il est impossible de rejoindre le campement.
13:24
Jacques Dubochet, prix Nobel de chimie, lance un appel à la non violence
12:41
Le calme revient
Selon nos journalistes sur place, les «affrontements» ont duré quelques minutes et c'était essentiellement des cailloux lancés par les militants. Tout le monde attend en regardant les tronçonneuses des policiers. Les curieux viennent voir à distance ce qu’il se passe.
12:34
Ambiance très contrastée entre la flûte pacifiste et la tronçonneuse des forces de l’ordre
12:30
Une question de temps
Du côté de l'entrée principale, la police avance sans trop de résistance dans la ZAD. De l'autre côté, les policiers ont détruit la barrière mais doivent faire face à une poignée de militants masqués et casqués. Au vu de la supériorité numérique impressionnante de la police, ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne prenne le contrôle.

«On ne veut pas se battre», crie un militant alors que la police les prévient qu’ils vont durcir les moyens.

Les policiers s'attachent désormais à libérer complètement ou presque les entrées de la ZAD. Il en faudra du temps et du matériel pour évacuer tout ce qui a été amené et construit ici pendant plus de cinq mois d'occupation.
12:30
L'émotion des voisins
Ici une villageoise, installée depuis toujours dans la région, assiste avec beaucoup d’émotion à l’évacuation.
Ici une villageoise, installée depuis toujours dans la région, assiste avec beaucoup d’émotions à l’évacuation de la ZAD.
12:25
La police fait face à une vingtaine d'occupants prêts a en découdre
La police fait face à une vingtaine d'occupants prêts à en découdre. Ces derniers sont largement en sous nombre par rapport au nombre impressionnant de policiers présents, qui sont par ailleurs très lourdement équipés.
12:14
La police entre par l'entrée principale
Après une première tentative, la police a finalement pénétré dans le campement des Zadistes. Les forces de l'ordre entrent par l'entrée principale et par la forêt. Des activistes ont accueilli les policiers par des jets de pierres. Des affrontements sporadiques ont lieu. Les policiers avancent pas à pas. Un hélicoptère survole le site.
12:07
Une diversion?
Les militants craignent que la stratégie de la police soit une diversion. Un Zadiste rencontré dans la forêt pense que les forces de l'ordre veulent intervenir par un autre endroit que les barricades principales.
11:55
La police tente une première incursion dans la ZAD
La police a tenté une incursion dans le cœur de la ZAD. Accueillis par des feux d'artifice tirés par les manifestants, les policiers sont sortis du campement.
11:36
«Vous pouvez partir maintenant et nous vous raccompagnerons à la gare»
La police s’exprime via un haut-parleur et à tour de rôle en anglais, en espagnol, en allemand... En différentes langues.
Le message de la police: «vous pouvez partir maintenant et nous vous raccompagnerons à la gare». Réponse des militants: «Non, laissez-nous vivre ici! Vous pouvez encore nous laisser tranquilles et votre conscience aussi».
11:25
«On ne veut surtout pas être les premiers à attaquer»
Une trentaine de policiers se tiennent tout près de la barricade côté gravier. Interrogée, une militante masquée insiste sur la nécessité de retarder la réponse de la violence policière. «On ne veut surtout pas être les premiers à attaquer. Mais c'est pas facile car certains jettent des cailloux depuis la forêt».
11:14
Les Zadistes durcissent le ton
Des militants ont envoyé des projectiles pour protéger la barricade. «Faites gaffe il reste des journalistes de l’autre côté de la barricade», crient des militants en essayant de sécuriser le périmètre.
En direct de la ZAD du Mormont
11:06
Les deux camps se font face à l'extérieur de la ZAD
11:00
Les images du campement des Zadistes
En direct de la ZAD du Mormont
En direct de la ZAD du Mormont
10:53
Les militants ont organisé un hôpital de fortune
Sur place il y a un hôpital de fortune pour des premiers secours lors de l’évacuation.
En direct de la ZAD du Mormont
10:46
La situation stagne
La situation stagne un peu à la ZAD. La police n'est pas encore entrée, signalent nos journalistes. Les militants craignent qu'il s'agisse d'une diversion, une stratégie permettant de gagner du temps et d'accéder au camp par la forêt.
La police fait face aux zadistes.
Une image d'un zadiste.
10:42
Au coeur de la ZAD, les gens ne souhaitent pas être filmés
10:29
Le chasse-neige de la police en action
10:26
La police aux portes du camp
La police est arrivée aux portes du camp où se trouvent les militants. Les policiers en tenue anti-émeute se sont mis en marche vers le campement, en formant une ligne. Ils sont suivis d'un camion, puis d'un camion tonne-pompe.
10:19
La police dégage les barricades sur la rue qui mène à la ZAD
10:04
La police vaudoise procède à l’évacuation
9:58
«Chacun a son propre seuil de tolérance vis-à-vis de la violence»
Certains occupants sont partis cette nuit et ce matin. La raison: «chacun a son propre seuil de tolérance vis-à-vis de la violence et de sa probabilité ici sur la colline du Mormont», explique une occupante. Paradoxalement, les militants veulent le plus de monde sur la ZAD pour se défendre face à la police, mais conseillent aussi à ceux que ne la sentent pas de s'en aller.
9:56
Des tripodes géants ont été construits
En direct de la ZAD du Mormont
9:39
A l'intérieur de la ZAD, on attend la police
A l'intérieur de la ZAD, l'ambiance est très calme, selon nos journalistes sur place. Certains occupants, masqués et casqués, sont postés au points d'entrée. Ils attendent la police.
En direct de la ZAD du Mormont
En direct de la ZAD du Mormont
9:27
«Ce qui se passe dans le canton de Vaud nous concerne tous»
«Nous n’avons qu’une seule planète. Ce qui se passe dans le canton de Vaud nous concerne tous», a dit cette militante venue de Suisse alémanique.
En direct de la ZAD du Mormont
9:22
Des militants masqués tentent de barrer le route aux policiers
9:15
La ZAD est un «espace polarisé»
Alain Chanson décrit la ZAD comme un «espace polarisé»: «La situation pacifiste n’est pas maîtrisable. On a peur que les militants radicaux deviennent violents et nous ne pouvons pas prévoir les réactions de la police»
9:05
«On soutient les Zadistes, mais on est inquiets»
Alain Chanson, de l'association pour la sauvegarde du Mormont, soutient les militants, mais se dit inquiet. «On soutient les Zadistes, mais on est inquiets de la tournure que pourraient prendre les événements. On ne veut pas de castagne. Ce serait une catastrophe pour l'image de notre association», a-t-il confié à watson. «Ça pourrait être contreproductif».
En direct de la ZAD du Mormont, Alain Chanson
9:01
«No photos»
«Faites gaffe à qui vous photographiez», lance un homme cagoulé à notre journaliste.
En direct de la ZAD du Mormont
8:57
Les militants ont réalisé de mini sculptures pour bloquer la route
En direct de la ZAD du Mormont
8:55
La police veut éviter une bavure
Sur place, la police fait vraiment tout pour éviter une bavure, les policiers font attention à ce qu'ils font. Les journalistes présents peuvent filmer ce qui se passe, rapportent nos journalistes. Des observateurs sont présents.
8:51
La police continue sa progression
Les policiers en motos cross se rapprochent du coeur de la ZAD. La police continue sa progression vers la carrière.
8:41
L'évacuation en images
L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images
17 Images
Vers le slideshow
8:39
Les forces de l’ordre démontent une première barricade avec la meuleuse
8:38
Les militants redoutent les balles en caoutchouc
Cette arme sert à lancer des balles en caoutchouc. Les militants redoutent que ça les blesse dans les yeux. La police confirme que ce sont des balles en caoutchouc et ils ont également prévu des gaz lacrymogènes
8:33
L'évacuation commence
Les militants ont mis de la colle dans les cadenas.
En direct de l'évacuation de la ZAD du Mormont
8:27
Selon nos journalistes sur place, des drones survolent la zone
8:26
Les résistants pacifiques se font évacuer
La trentaine de résistants pacifiques se font évacuer les uns après les autres par la police anti-émeute, sous l’œil de nombreux observateurs.
8:22
Policiers anti-émeute sur place
8:10
A l'intérieur de la ZAD
8:05
A l'entrée de la ZAD, les militants attendent la police
A l'entrée principale de la colline, il y a une barrière. Les militants attendent l'arrivée de la police.
En direct de la ZAD du Mormont
8:05
la police vaudoise communique et annonce vouloir procéder à une évacuation pacifique
Ce mardi 30 mars 2021 au matin, la police a demandé aux occupants du squat de la ZAD sur la colline du Mormont à La Sarraz de quitter les lieux dans un délai de 30 minutes, faute de quoi elle procédera à l’évacuation du site, en application de la décision du Tribunal civil d'arrondissement de La Côte. La police met tout en œuvre pour que cette opération se déroule de manière pacifique, celle-ci sera filmée et s’effectue en présence d’un groupe d’observateurs indépendants.

Lisez ici le communiqué en entier.
8:00
Jusqu'à 600 policiers mobilisés
Il y a beaucoup de policiers sur place. Ils pourraient être jusqu'à 600 autour du site.
7:59
Une vidéo diffusée par les militants
7:53
Les Zadistes ont jusqu'à 08h05 pour s'en aller
Les Zadistes ont jusqu'à 08h05 pour s'en aller. S'ils le font, aucune charge se sera retenue contre eux, et ils ne seront pas identifiés, a dit la police.

Personne n'est parti pour le moment.
7:48
Selon les militants de la ZAD, l'évacuation va bientôt commencer
7:47
La police sur le point d'intervenir
La police a bloqué presque toutes les routes qui mènent à la «zone à défendre» (ZAD) du Mormont, cette zone occupée illégalement depuis le mois d'octobre. Une trentaine de policiers anti-émeutes sont présents sur place, avec des motos cross.

L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images

1 / 19
L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images
source: sda / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Biden appelle le Congrès à réguler la vente d'armes

Link zum Artikel

Le Prince Philip, consort de la Reine, décède à l'âge de 99 ans

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

La Suisse «inondée de drapeaux arc-en-ciel» pour le mariage pour tous

Link zum Artikel

Des ministres s’enjaillent dans des restos clandestins? La polémique enfle en France

Un document diffusé dans le journal de M6 vendredi commence à faire du bruit dans l’Hexagone. Des ministres auraient participé à des dîners dans des restaurants clandestins de la capitale, lors desquels aucune mesure barrière n’est appliquée. Twitter s'échauffe et une enquête a été ouverte.

Des journalistes de M6 sont parvenus à pénétrer dans des clubs privés, dans de grands établissements parisiens, qui organisent des dîners quotidien – matin, midi et soir – lors desquels on est prié d’oublier l’existence du Covid à l’entrée.

Interrogé sur le risque de sanctions pour mise en danger de la vie d’autrui, l’organisateur de l'évènement infiltré par les journalistes s'est défendu en déclarant avoir participé à de nombreux repas en présence de ministres.

Ce dimanche, l’information …

Lire l’article
Link zum Artikel