larges éclaircies
DE | FR
Suisse
Vaud

A Lavaux, le mazout disparait comme par magie

A Lavaux, le mazout disparait comme par magie

Depuis le début du mois de mars, cinq cas de vols de mazout ont été dénoncés aux services de police du canton de Vaud. L'essentiel des infractions a été perpétré dans les domaines de vignerons de Lavaux.
23.03.2022, 10:3523.03.2022, 11:58
Plus de «Suisse»

La Police cantonale vaudoise a confirmé que des vols de mazout avaient bien lieu, a rapporté la RTS. Ces infractions sont, en temps normal, peu courantes. Un seul cas a été rapporté dans le canton pour janvier et février, avant le début de la guerre en Ukraine et la flambée des prix du mazout.

«Le chauffage était froid (...). Je suis allé vérifier ma citerne et là j'ai constaté que la jauge était à zéro. Je venais pourtant de la remplir un mois et demi auparavant», a déclaré l'une des victimes à la RTS. Selon lui, sa cuve contenait environ 1700 litres de mazout au moment du vol. Valeur actuelle sur le marché: plus de 2500 francs.

Une enquête pénale est en cours pour déterminer comment une telle quantité a pu être extraite sans éveiller les soupçons. La Police Lavaux appelle à la vigilance et incite les vignerons du district à verrouiller les accès à leurs citernes et réservoirs. (sia)

25 sosies repérés dans le public des matchs de hockey
1 / 27
25 sosies repérés dans le public des matchs de hockey
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les CFF veulent cette nouvelle arme pour «réduire les cas d'abus»
Nouvelles fonctions et mesures contre les fraudeurs: les CFF lancent un appel d'offres pour continuer à développer l'application Easyride.

Pour les CFF, le canal qui connaît la plus forte croissance des ventes est l'application de vente de billets électroniques «Easyride». Celle-ci enregistre le trajet effectué au moyen de données de localisation et calcule automatiquement, en arrière-plan, le prix le plus avantageux. Actuellement, l'application est utilisée pour 80 000 trajets par jour. Et les CFF s'attendent à un doublement (au moins!) de ces chiffres d'ici 2030. Cette évolution va tout à fait dans le sens du secteur, qui souhaite ne vendre pratiquement plus que des billets électroniques d'ici 2035.

L’article