DE | FR

Election au Conseil d'Etat vaudois: résultats et résumé de la journée

Une conseillère d'Etat sortante aux anges, une surprise, une participation en baisse, un défi et un deuxième tour décisif. Les urnes ont parlé dans le canton de Vaud.
20.03.2022, 18:0421.03.2022, 07:42
Christelle Luisier Brodard, parti libéral-radical (PLR), lors du premier tour de l'élection au Conseil d'Etat du canton de Vaud le 20 mars 2022 à Lausanne.
Christelle Luisier Brodard, parti libéral-radical (PLR), lors du premier tour de l'élection au Conseil d'Etat du canton de Vaud le 20 mars 2022 à Lausanne.Image: sda

Les résultats

Christelle Luisier est la seule élue à l'issue du 1er tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois. La ministre sortante PLR emmène dans son sillage l'Alliance de droite, qui a davantage convaincu les électeurs que la liste de gauche.

Le top 10 des élus en ballotage 👇

  • Isabelle Moret PLR 70 875 voix.
  • Frédéric Borloz PLR 70 610 voix.
  • Nuria Gorrite (sortante) PS 70 001 voix.
  • Rebecca Ruiz (sortante) PS 68 817 voix.
  • Michaël Buffat UDC 59 693 voix.
  • Valérie Dittli Le Centre 59 678 voix.
  • Cesla Amarelle (sortante) PS 59 105 voix.
  • Vassilis Venizelos 56 502 voix.
  • Graziella Schaller Vert'lib 13 666 voix.
  • Jerome De Benedictis Vert'lib 11 850 voix.

Christelle Luisier s'est dite «très heureuse» dimanche d'avoir terminé en tête au premier tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois. «L'Alliance de droite a très bien fonctionné», s'est-elle félicitée, tout en se gardant de tout triomphalisme. «Il faut rester humble».

La réaction des gagnants

«Notre résultat va nous donner énormément d'énergie pour le deuxième tour mais rien n'est joué», a-t-elle confié aux médias. «Nous allons continuer de travailler en équipe», a ajouté Luisier, sans rien révéler de la stratégie du 2e tour. «Chaque parti de l'alliance va se réunir en équipe lundi et nous ferons notre choix en équipe».

«Nous avons confirmé que l'impossible était possible et était bel et bien arrivé»
Michaël Buffat, le conseiller national UDC
Les candidats de l'Alliance de droite, accompagnés de Pascal Broulis, ont réussi leur coup au 1<sup>er </sup>tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois.
Les candidats de l'Alliance de droite, accompagnés de Pascal Broulis, ont réussi leur coup au 1er tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois.Image: sda

Michaël Buffat a aussi parlé de bonne dynamique et énergie pour le deuxième tour. Autre défi de ce second scrutin: booster la participation. «Il va falloir se battre contre l'abstentionnisme», a-t-il déclaré.

La surprise du jour

Valérie Dittli, présidente du Centre Vaud, était très «émue» par son résultat personnel.

«C'est incroyable. Je ne m'y attendais pas du tout»
Valérie Dittli, présidente du Centre Vaud

Cette quasi-inconnue se place en septième position devant la socialiste sortante, Cesla Amarelle, et le candidat Vert, Vassilis Venizelos.

Florence Bettschart-Narbel, à gauche, Vice-Presidente du PLR, la candidate Valerie Dittli, à droite, Le Centre, regardent les résultats lors du premier tour de l'élection au Conseil d'Etat du canton de Vaud ce dimanche, 20 mars 2022 a Lausanne.
Florence Bettschart-Narbel, à gauche, Vice-Presidente du PLR, la candidate Valerie Dittli, à droite, Le Centre, regardent les résultats lors du premier tour de l'élection au Conseil d'Etat du canton de Vaud ce dimanche, 20 mars 2022 a Lausanne.Image: sda

Elle salue une alliance de droite (3 PLR, 1 UDC et 1 Centre) qui a «bien marché». «On a trouvé une dynamique dans l'équipe que nous allons maintenir pour le deuxième tour», a-t-elle déclaré.

Une défaite pour la gauche?

L'actuelle présidente du gouvernement vaudois, la socialiste Nuria Gorrite, s'est voulue rassurante dimanche à l'issue des résultats mitigés pour la gauche au premier tour de l'élection au Conseil d'Etat. «Nous savions que ce serait difficile», a-t-elle affirmé. Elle s'est dite inquiète du taux d'abstention. «Nous allons lancer un appel à la mobilisation» de l'électorat de gauche pour le second tour du scrutin, a-t-elle solennellement déclaré et d'ajouter:

«En Ukraine, les gens meurent actuellement pour la démocratie. Il faut absolument la chérir chez nous»
Nuria Gorrite.
Nuria Gorrite.Image: sda

Celle qui est arrivée en tête des sortantes socialistes estime que deux facteurs expliquent leur résultat d'ensemble:

  • La multiplication des listes avec 25 candidats.
  • L'abstentionnisme. En particulier dans les villes, traditionnellement plus à gauche, qui a été bien au-delà de ce que l'alliance rose-verte imaginait, a dit en substance Nuria Gorrite.

«Je ne suis pas déçue», a-t-elle insisté, se réjouissant de la bataille au 2e tour. «Ce sera bloc contre bloc et nous serons unis à gauche».

Même constat chez les Verts. Le candidat Vassilis Venizelos se montre très confiant et convaincu de pouvoir remporter ce 2e tour. Le député écologiste au Grand Conseil n'a pas le sentiment d'avoir été décroché au 1er tour. Il se dit même ravi de son résultat.

Et, au Grand Conseil?

Le Grand Conseil vaudois conserve les équilibres actuels. Le résultat final des élections au parlement cantonal montre que le camp bourgeois (PLR et UDC) passe de 74 à 73 députés, la gauche gagne un siège et passe à 64. Il n'y a pas eu de vague verte (+ 3 sièges).

Rendez-vous le 10 avril

Tout reste ouvert pour le 10 avril, date du second tour. Les assemblées de partis de lundi soir décideront de la composition de la liste de droite.

La candidate Christelle Luisier Brodard, à droite, Parti libéral-radical (PLR), prend dans ses bras Michael Buffat, à gauche, UDC, lors du premier tour de l'élection au Conseil d'Etat du canton de Vaud dimanche 20 mars.
La candidate Christelle Luisier Brodard, à droite, Parti libéral-radical (PLR), prend dans ses bras Michael Buffat, à gauche, UDC, lors du premier tour de l'élection au Conseil d'Etat du canton de Vaud dimanche 20 mars.Image: sda

Va-t-elle se maintenir ? «On doit discuter». La centriste plaide pour une «diversité plus large» au sein du Conseil d'Etat. (ats/myrt)

On reste dans le canton de Vaud, pour s'intéresser à une autre pratique 👇

1 / 7
La prof de yoga vaudoise qui a le plus beau bureau du monde
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et aucun rapport, mais voici une bonne nouvelle de la journée 👇

Analyses de précédentes votations et élections

Refus de l’e-ID: la Suisse a un problème avec le numérique

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

A Moutier, la délivrance et des orphelins

Link zum Artikel

Le chouchou Mathias Reynard va devoir maintenant tout prouver

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«La poitrine n'est pour moi que le fragment d'un problème plus global»
Irene Maffi, professeure à l'Université de Lausanne, revient sur le procès des activistes et explique le paradoxe: les femmes ont le droit de se dénuder dans certains contextes, mais pas dans d'autres! Quand est-ce que ça dérange?

Jeudi à Lausanne, les six personnes qui ont manifesté seins nus lors de la Journée internationale des femmes, le 8 mars 2021, ont été acquittées. Elles comparaissaient, entre autres, pour habillement contraire à la décence ou à la morale publique.

L’article