Suisse
violences policières

Morges: ils se rassemblent un an après la mort d'un jeune Noir

Rassemblement à Morges: «En Suisse aussi la police assassine»

Des personnes tiennent une banderoles " a Morges aussi la police assassine Justice pour Nzoy - on ne pardonne pas, on oublie pas" lors d'un rassemblement devant l'entree de la gare ...
Des personnes tiennent une banderole affichant: «à Morges aussi la police assassine Justice pour Nzoy - on ne pardonne pas, on oublie pas».Image: sda
Sous une pluie battante, le groupe présent a rappelé qu'un an après «on n'oublie pas, on ne pardonne pas».
31.08.2022, 05:2631.08.2022, 07:29
Plus de «Suisse»

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées mardi soir à la gare de Morges (VD) à la mémoire d'un homme tué par balle par un policier le 30 août 2021.

A l'initiative du site militant «Renversé», les participants munis de quelques banderoles se sont retrouvés vers 19h30 sur la place de la gare:

«En Suisse aussi la police assassine»
Scandé par le groupe présent.

Selon un photographe de Keystone-ATS sur place, les orateurs ont rappelé les faits qui ont conduit à la mort du Zurichois de 37 ans. Ils ont dénoncé les violences policières ainsi que le racisme d'Etat, avant la manifestation nationale sur ce thème qui se déroulera samedi à Zurich.

Pour mémoire, l'homme est tombé sous les balles d'un agent de la Police Région Morges il y a tout juste un an. Selon l'enquête, la victime, qui souffrait de problèmes psychologiques, avait menacé les policiers avec un couteau sur l'un des quais de la gare. L'homme était décédé sur place.

Dans un premier temps, la police avait indiqué qu'elle l'avait immédiatement secouru. Les forces de l'ordre sont toutefois revenues sur cette version, expliquant que le premier geste de réanimation avait été prodigué par un infirmier présent sur les lieux, environ quatre minutes après le dernier tir. Une instruction pénale a été ouverte.

Depuis 2016, quatre hommes noirs sont morts dans le canton de Vaud lors d’interventions policières, ont rappelé les manifestants. Le rassemblement, non autorisé, s'est déroulé dans le calme et sous surveillance des forces de l'ordre. (ats/jch)

Manon Tanti n'aurait pas dû faire ce TikTok en anglais
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
«Si tu veux jouer l’écolo, tu te fais baiser»: ces Fribourgeois sont furax
La commune de Vuisternens-devant-Romont, dans le canton de Fribourg, a largement rejeté l'initiative «pour un approvisionnement en électricité sûr», le 9 juin. Un vote en réaction à un projet de parc éolien qui hérisse les poils des habitants. Reportage.

En arrivant au centre du village de Vuisternens-devant-Romont, 2381 âmes, le premier lieu à découvrir est assurément le restaurant du coin: le Relais Saint-Jacques. «C'est presque une institution», nous dit la gardienne des lieux. Les discussions sont sympathiques, entre l'Eurofoot et de prétendus bassins pollués dans le coin.

L’article