DE | FR

Loi Netflix, Frontex et transplantation: ce que disent les sondages

A cinq semaines du scrutin du 15 mai, le premier sondage de Tamedia/20 Minuten prédit une issue ouverte pour la Lex Netflix. Les deux autres objets récoltent une confortable majorité de oui.
08.04.2022, 06:0008.04.2022, 18:37

Loi Netflix❓

  • Oui: 51%
  • Non: 44%
  • Pas d'avis: 5%

Le résultat sur la nouvelle loi sur le cinéma (Lex Netflix) est ouvert. Elle est rejetée en particulier par les sympathisants de l'UDC et du PLR. A l'inverse, les partisans des Verts et du PS l'approuvent largement (71%). Le soutien à la nouvelle loi sur le cinéma est plus marqué en Suisse romande (65%) qu'en Suisse alémanique (46%).

  • Les partisans citent comme argument principal (56%) le fait qu'une partie des bénéfices des fournisseurs de streaming reviendrait à la Suisse.
  • Les opposants estiment que le cinéma suisse est déjà suffisamment soutenu et qu'il n'y a pas besoin d'un «nouvel impôt culturel caché» (53%).

Loi sur la transplantation ✅

  • Oui: 61%
  • Non: 37%
  • Pas d'avis: 2%

Le projet trouve une majorité partout, sauf auprès des sympathisants de l'UDC, qui rejettent la loi par 58%. Les partisans des Vert'libéraux sont les plus fervents supporters, avec 75%.

L'approbation est aussi beaucoup plus nette en Suisse romande (76%) et au Tessin (67%) qu'en Suisse alémanique (55%). Il n'existe pratiquement pas de clivage ville-campagne sur cet objet.

Frontex ✅

  • Oui: 59%
  • Non: 33%
  • Pas d'avis: 8%

Seuls les sympathisants de l'UDC se prononcent clairement contre (53%), tandis que les partisans des Vert'libéraux soutiennent le projet à 80%.

En Suisse romande, le taux d'acceptation est de 60% et presque autant en Suisse alémanique (59%). Les Tessinois sont plus sceptiques, avec 51% d'opinions favorables.

Le sondage a été réalisé auprès de 10 915 personnes de toute la Suisse les 4 et 5 avril, en collaboration avec l'institut LeeWas. La marge d'erreur est de plus ou moins 1,5 point de pourcentage.

Barack Obama vanne Joe Biden en l'appelant son «vice-président»

Plus d'articles sur les votations

Votations du 13 février: les résultats en un coup d’œil

Link zum Artikel

Votations: notre résumé (les Alémaniques fusillent l'aide aux médias)

Link zum Artikel

Dans le Jura, le financement des partis pourra être ausculté

Link zum Artikel

Tout ce qu'il faut savoir sur la votation du «logement aux habitants» à Genève

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Greenpeace veut interdire la pub pour la viande, le lait et les œufs en Suisse
La publicité pour les produits d'origine animale est «manipulatrice» et contredit les objectifs de durabilité, critique Greenpeace. L'organisation écologiste veut les interdire en Suisse. Il ne devrait y avoir des exceptions que pour les magasins de la ferme.

L'Office fédéral de l'agriculture soutient des organisations telles que Swissmilk ou Proviande à hauteur de près de 40 millions de francs par an. Avec cette soi-disant promotion des ventes de lait ou de viande d'origine suisse, ces organisations interprofessionnelles tentent de stimuler le chiffre d'affaires des agriculteurs locaux, fortement orientés vers l'élevage.

L’article