Suisse
Zurich

Toi Toi AG en litige contre des manifestants anti-mesures Covid

Une entreprise pose des WC pour une manif' anti-mesures et se fait arnaquer

Toi Toi AG attend encore d'être payé pour ses toilettes. Il y a un an, l'entreprise délivrait 20 cabinets pour une manifestation anti-Covid, qui n'ont jamais été remboursés. L'affaire a fini devant le tribunal de district de Wollerau (SZ).
25.11.2021, 11:1225.11.2021, 12:23
Dennis Frasch
Dennis Frasch
Dennis Frasch
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Parfois, certaines choses qui doivent sortir, doivent sortir. Et quand elles doivent sortir, il faut des toilettes. La règle s'applique lors d'une grande manifestation – et les manifestants anti-Covid n'y échappent pas.

Samedi 19 septembre 2020 à Zurich, le «Mouvement libertaire suisse» organise une manifestation – autorisée – sur la Turbinenplatz.

Thème? «STOP à la vaccination obligatoire».

Orateurs? Marco Rima (un acteur) et Andreas Thiel (un humoriste).

Nombre de participants? Environ 500.

Nombre de cabines-WC? 20.

Deux jours plus tôt, une demande de dernière minute pour dix cabines WC parvient à Toi Toi AG. Des négociations sont menées et un accord est trouvé. «Nous avons convenu d'un prix et les dix toilettes ont été livrées le lendemain», explique Erika Koller, membre de la direction de Toi Toi.

Les toilettes sont installées le lendemain. Et déjà, un autre email tombe: «Ils voulaient dix toilettes supplémentaires. Marco Rima aurait accepté, car ils attendraient jusqu'à 10 000 personnes», raconte Erika Koller.

Même les manifestants anti-mesures sanitaires doivent aller aux toilettes de temps en temps. Ici, lors d'une manifestation sur la Turbinenplatz de Zurich.
Même les manifestants anti-mesures sanitaires doivent aller aux toilettes de temps en temps. Ici, lors d'une manifestation sur la Turbinenplatz de Zurich.image:keystone

Sans masque devant le juge

Malgré la brièveté des délais, Toi Toi parvient à livrer ses cabinets. Le samedi, 20 cabines WC se tiennent fièrement alignées sur place. Le service coûte environ 3000 francs. Mais jusqu'à maintenant, l'entreprise n'a pas vu l'ombre d'un paiement.

«La personne avec laquelle nous étions en contact nous a demandé d'envoyer la facture à quelqu'un d'autre du comité d'organisation», explique Erika Koller. «Comme il s'agissait d'une pratique courante, on ne s'est pas posé de questions et on a adressé la facture à J.G.*».

Les mois passent, le délai de paiement aussi. Toi Toi tente de contacter les deux personnes concernées, sans succès. «Personne ne s'est jamais manifesté», raconte Erika Koller.

Ce n'est que lors du rendez-vous devant le juge de paix que J.G. se montre. Sans masque et sans avoir conscience de sa culpabilité. «Il a dit qu'il n'y était pour rien et que son collègue, qui avait commandé les cabines, devait payer».

«C'est une porcherie»

La discussion, chez le juge de paix, n'aboutit à rien. Erika Koller refuse de se laisser faire et continue à se battre. Le 12 novembre 2021, l'affaire est portée devant le tribunal de district à Wollerau (SZ). J.G. se présente également. Dispensé d'une obligation du port du masque et en pleine confiance.

«Le juge a ri», relate Erika Koller. En effet, le toubib ayant délivré la dispense était connu pour ce genre de pratique. Jusque-là pas de problème: ne restait plus à J.G. qu'à se défendre contre la facture des toilettes.

J.G. n'apparaissait dans aucun des mails, Toi Toi AG avait livré en toute bonne foi:

«Le juge m'a fait comprendre que l'affaire était juridiquement claire. Mais il a aussi dit que c'était une vaste porcherie»
Erika Koller

Un avis partagé par Erika Koller. Elle a néanmoins abandonné la plainte. «Nous aurions pu poursuivre l'affaire, mais cela n'en vaut pas la peine». Elle reconnaît que son erreur a été de ne pas avoir mis en place un contrat en bonne et due forme.

Elle n'en est pas moins en colère. En 21 ans de métier, elle n'a jamais vécu une telle situation. «Bien sûr, il peut y avoir parfois un défaut de paiement parce que l'organisateur a fait faillite». Mais ce n'est pas le cas ici. On se défausse simplement de la facture. «Comment peut-on mettre sur pied une manifestation et ne pas payer les fournisseurs?»

Le Mouvement libertaire suisse n'a pas pu être joint pour une prise de position. Il n'a pas non plus réagi à une demande écrite avant la clôture de la rédaction.

*Nom connu de la rédaction

(traduit et adapté par mbr)

Plus d'images du trou qui a paralysé le trafic ferroviaire
1 / 12
Plus d'images du trou qui a paralysé le trafic ferroviaire
source: twitter
partager sur Facebookpartager sur X
Il sacrifie sa voiture pour stopper un accident
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
On sait quels véhicules seront les plus flashés par ce nouveau radar en Suisse
Motards et automobilistes, attention! L'étude sur un projet pilote national montre le nombre de véhicules et lesquels le nouveau radar antibruit flasherait sur les routes suisses.

Les voitures et motos qui accélèrent et pétardent sont insupportables pour les riverains, surtout pendant les mois d'été, comme le confirment les corps de police. Ces derniers se déplacent régulièrement en cas de signalement et font des contrôles à des endroits stratégiques afin d'attraper, par exemple, les véhicules tunés illégalement.

L’article