faible pluie
DE | FR
Suisse
Zurich

Fuite des données de la justice zurichoise: un avocat s'étonne

Fuite des données de la justice zurichoise: un avocat s'étonne

Une affaire de fuite de données a secoué la justice zurichoise entre 2006 et 2012. L'avocat Martin Steiger demande que l'enquête soit menée par un procureur spécial d'un autre canton.
04.12.2022, 09:0204.12.2022, 11:36
Plus de «Suisse»

Un avocat, spécialiste de la protection des données, s'étonne que la justice zurichoise ne fasse pas preuve de transparence dans l'affaire de la fuite de données. Cela donne l'impression que les autorités veulent cacher l'affaire sous le tapis, estime-t-il.

Quelles données ont fuité?

Entre 2006 et 2012, un ancien prestataire informatique du département zurichois de la justice a omis d'effacer des données parfois sensibles sur des ordinateurs remplacés. Ces données seraient ensuite parvenues en mains criminelles ou clandestines, dans le milieu de la drogue et de la prostitution notamment.

Pour l'avocat Martin Steiger, diverses questions juridiques et politiques se posent, dit-il dans un entretien diffusé dimanche par le SonntagsBlick. S'il est avéré que le département de la justice, pour économiser de l'argent, a remis le matériel informatique sans contrat, il se pourrait que les obligations de diligence aient été violées, remarque-t-il. Et d'ajouter que:

«Si les disques durs n'ont été remis qu'avec l'indication d'effacer les données pour pouvoir les revendre, une violation du secret de fonction serait envisageable.»

Que demande l'avocat?

Martin Steiger préconise de faire analyser l'affaire de manière indépendante et par quelqu'un d'un autre canton.

«Pour des raisons évidentes, il faudrait l'intervention d'un procureur spécial»

Une enquête pénale est en cours. Elle doit notamment établir la quantité et le type de données qui ont fuité. Le département de la justice a également mandaté une enquête administrative externe.

Selon le Blick, le Tages-Anzeiger et la radio-télévision alémanique SRF, des expertises psychiatriques sur des accusés, des listes de numéros de téléphone d'agents de police et des documents sur la planification du nouveau centre de police et de justice feraient partie des données en question. (sas/ats)

Copin comme cochon: La Coupe du monde au Qatar
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'EPFL teste un robot éducatif dans des crèches vaudoises
Une société romande tente un pari innovant de proposer une pédagogie immersive et prospective aux enfants de la nurserie (dès l'âge de 3 mois) à la petite section (classe préscolaire).

«Allo la crèche, ici Nao»: un robot éducatif s'invite depuis quelques jours dans les quatre crèches du groupe Educalis. Vendredi, l'humanoïde était à la crèche de La Nanosphère à l'EPFL afin de proposer aux petits enfants des expériences d'apprentissage interactives.

L’article