DE | FR
Bild

shutterstock

A votre santé

Faire un régime avec une famille et un job? Laissez-moi rire!

Devinette: qu'est-ce qui apparaît chaque printemps de manière aussi certaine que les jambes trop blanches au bas des pantalons trop courts? Exact: les inévitables conseils en matière de régime. Personnellement, je préfère le bon sens à tout régime. Mais j'en ai tout de même testé trois dans ma routine quotidienne.

Sandra Casalini
Sandra Casalini



Pour commencer, la bonne nouvelle: si vous vous y tenez suffisamment longtemps et de manière assez régulière, pratiquement tous les régimes finissent par fonctionner (reste à savoir s'ils sont bons pour la santé). Et maintenant la mauvaise nouvelle: je n'en ai pas encore trouvé un qui soit compatible avec ma vie quotidienne. Bon, il y a toujours quelque chose de nouveau qui apparaît, me direz-vous. J'ai donc testé trois des régimes les plus populaires du moment pour voir s'ils étaient adaptés à ma routine. J'insiste: UNIQUEMENT pour voir s'ils s'adaptent à mon quotidien. Chacun pendant deux jours. Je suppose donc que j'aurais fini par perdre deux ou trois kilos avec chacun d'eux si je les avais suivis de manière systématique sur une plus longue période.

Jours 1 et 2: le régime DASH

DASH signifie «Dietary Approches to Stop Hypertension» et a été développé à l'origine pour diminuer l'hypertension. Ce régime est basé sur une alimentation saine normale, c'est-à-dire beaucoup de fruits et de légumes, mais peu de graisses et de sucre. La grande particularité: une seule cuillère à café de sel est autorisée par jour. Soit cinq grammes. 100 grammes de pain contiennent déjà 1,5 gramme de sel. 100 grammes de fromage? Un peu moins de trois grammes. Autant oublier tout de suite le pain au fromage – même avec de la farine complète.

Je me mets à la recherche de recettes. Le petit-déjeuner n'est généralement pas un problème. Mes deux adolescents à la maison ont tendance à grignoter quelque chose en silence en tirant la g****. Je prends mon petit-déjeuner plus tard, après avoir fait la course. Entre le sport, le télétravail et le ménage, mon exigence en matière de petit-déjeuner est qu'il soit rapide et simple. Toutes les suggestions de pudding au chia et de pudding au riz et à la noix de coco tombent à plat. Ce sera donc omelette aux champignons avec des tomates. Pas de sel. Un peu fade, mais ça passe.

Oeufs au curry et pâtes aux poires

Mais ça se complique à midi. Comme nous vivons dans un pays qui ne fait pas grand cas de l'horaire continu à l'école, je dois nourrir un adolescent affamé à l'heure du dîner. Un grand gaillard de 1,80 m dont la combustion ressemble à celle d'un incinérateur de déchets. Je ne peux clairement pas lui donner des œufs avec de la sauce curry ou des pâtes aux poires. J'opte pour une bolognaise aux lentilles et aux légumes, en espérant qu'il confonde les lentilles avec de la viande hachée. Ce qu'il ne fait pas, évidemment. Et il mange avec un mépris absolu - mais bon, au moins il mange.

Le soir, la même chose en vert - avec cette fois deux adolescents à table. Des pâtes aux choux de Bruxelles? De l'avocat en croûte d'amandes? Une salade de potiron avec des haricots? C'est une blague? Il n'y a rien de «normal»? J'opte pour la recette la plus normale que je puisse trouver – du poulet aux champignons – et observe comment un enfant dissèque sa nourriture en la reniflant et comment l'autre y ajoute une tonne de sel. Charmant. Tout le monde est nourri, et le lendemain, on fait pareil. Fin de la discussion.

Jours 3 et 4: le régime Sirtfood

La chanteuse Adele aurait perdu 45 kg grâce à lui. L'accent est ici mis sur les aliments qui stimulent l'enzyme sirtuine, qui brûle les graisses. Il s'agit surtout de fruits et légumes – étonnant –, mais le vin rouge et le chocolat noir en font également partie. Pas si mal après tout. Jusqu'à ce que je regarde de plus près les règles: la première semaine, seules 1000 calories par jour sont autorisées, dans la deuxième 1500. Ah bon, okay. Donc avec 1000 calories par jour je perds aussi du poids si je mange juste un paquet de chips et rien d'autre. Je dis ça, je dis rien.

«Soupe de patate douce et de chou vert. Ou soupe de chou vert. Ou ragoût de chou vert. Rien d'autre? Si! Mon souper comprend une tablette de chocolat noir et un verre de vin rouge.»

C'est parti. Pour le petit-déjeuner, je prends un smoothie. A midi, j'ai le choix entre une salade d'œufs et de brocoli, de chou-fleur ou de pamplemousse et d'avocat. Je choisis le dernier pour des raisons de simplicité et une pizza surgelée pour mon fils. La sauce tomate contient aussi des vitamines, après tout. Et pour le souper? Soupe de patate douce et de chou vert. Ou soupe de chou vert. Ou ragoût de chou vert. Perso, je vois le chou vert de la même manière que mon fils vis-à-vis des légumes en général: «C'est de la nourriture, certes, mais pas pour les humains!» Rien d'autre? Si! Mon souper comprend une tablette de chocolat noir et un verre de vin rouge. Les enfants se gavent de pâtes avec de la sauce tomate. Et demain, on remet ça!

Jours 4 et 5: le jeûne intermittent

Ce régime ressemble à un problème de mathématiques – ce qui commence mal pour moi, puisque je suis bien meilleure avec les lettres qu'avec les chiffres. J'opte pour la variante 16-8 (il en existe d'autres), ce qui signifie que les trois repas doivent être pris en l'espace de huit heures. Les 16 heures de jeûne accélèrent la combustion des graisses. Bien sûr, il faut aussi manger aussi sainement que possible.

Je rate l'étape la plus simple!

En cherchant sur Google, je tombe sur la suggestion suivante: «11h: muesli, 14h: salade de brocoli et de patates douces, 18h30: curry de potiron et de chou-fleur». Ca ne va pas le faire. Avec mon écolier, je suis contrainte de manger pendant sa pause de midi. Ce qui signifie que je devrais avancer ma fenêtre de huit heures et me ferait souper entre 17 et 18 heures. Totalement irréaliste.​

Je me décide pour la variante la plus simple: je me passe de petit-déjeuner. A midi et le soir, je laisse de côté les nouilles, la salade de concombres, le chou et les légumes à base de pomme et je cuisine normalement, c'est-à-dire à moitié sain avec des légumes et de la salade. Cela peut sembler très facile – jusqu'à ce que je réalise que renoncer au petit-déjeuner signifie aussi renoncer au lait dans mon café. Seul le café noir est autorisé. Je vais essayer. Je le veux vraiment. Et finalement je rate cette étape qui devait être la plus simple. Je suis capable d'ingérer 1000 calories par jour. Je peux faire tous ces trucs avec les pommes, pêches et choux-fleurs... Mais je ne peux rien faire sans mon cappuccino du matin.

Bilan

Ceux qui ont des enfants doivent soit avoir beaucoup de temps et de patience pour choisir des recettes ou cuisiner deux fois, soit avoir des enfants très inhabituels qui aiment des choses tout aussi peu habituelles, s'ils veulent intégrer un régime dans leur vie de tous les jours.

Mais peut-être que vous, vous avez déjà trouvé l'astuce ultime en matière de régime. Si c'est le cas, pensez à la partager avec nous dans la colonne des commentaires!

A propos de l'auteure:

Sandra Casalini écrit sur à peu près tout ce qui touche à son quotidien – avec une franchise toujours sans pitié et beaucoup d'auto-ironie. C'est d'ailleurs la tonalité de son blog «A votre santé», qui paraît dès à présent une semaine sur deux sur watson. L'approche de Sandra en matière de santé est la même que celle qu'elle a adoptée pour élever ses enfants: elle n'est pas experte mais elle s'en sort plutôt bien dans les deux. Parfois avec de l'aide, parfois sans.

Les textes de Sandra Casalini sont régulièrement publiés dans le magazine pour parents «Fritz und Fränzi» et dans la «Schweizer Illustrierte». Elle donne également un aperçu hebdomadaire de sa vie avec des ados sur le blog de la «Schweizer Illustrierte» intitulé «Der ganz normale Wahnsinn» («La folie ordinaire»).

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

A votre santé

Ca y est, j'ai enfin trouvé *mon* sport – NOT!

Le sport est important dans ma vie. J'essaie autant que possible de l'intégrer dans ma vie quotidienne. Malheureusement, entre mon travail et ma vie de famille, il n'y a plus beaucoup de place. A part le jogging, la musculation ou un tour sur le parcours Vita, je ne sais pas trop quoi faire. Mais Google a trouvé le conseil ultime pour moi: le triathlon!

Dans ma jeunesse, je jouais au tennis et au basket. Juste pour le plaisir, car je n'avais pas vraiment de talent. Lorsque j'ai décidé d'accepter un emploi aux horaires de travail totalement imprévisibles, et que plus tard deux enfants totalement imprévisibles se sont ajoutés, j'ai dû tirer un trait sur tous les sports qui nécessitent des coéquipiers ou des adversaires. Et ce qui devait arriver arriva: je me suis mise au jogging et à la musculation.

A vrai dire, j'aime bien les deux. Surtout quand …

Lire l’article
Link zum Artikel