DE | FR

L'attentat de Liverpool préparé depuis «au moins» sept mois

Le suspect de l'explosion survenue dimanche dans un taxi de Liverpool (nord de l'Angleterre) avait préparé son attaque depuis «au moins» sept mois, a indiqué mercredi la police britannique.
17.11.2021, 12:4517.11.2021, 17:19

Les achats des composants de l'engin explosif qui a tué Emad Al Swealmeen, 32 ans, «ont été réalisés au moins» depuis qu'il avait loué un logement en avril, a précisé la police antiterroriste britannique, précisant que le suspect était né en Irak et avait souffert dans le passé de problèmes psychologiques.

Cela survient alors que de nouvelles images aériennes des conséquences de l'explosion sont publiées.

Image: sda

Russ Jackson, le chef de police adjoint et chef de la police antiterroriste du Nord-Ouest a ajouté: «Le taxi dans lequel l'appareil a explosé a maintenant été retiré et aujourd'hui, des recherches en ligne par des agents spécialisés auront lieu à l'hôpital, ce qui pourrait se poursuivre demain».

La police considère en l'état qu'il s'agit d'un acte terroriste, même si selon les médias britanniques, aucun motif idéologique n'a été pour l'instant identifié.(ats)

Et sinon dans l'actu...

10 manières de réagir à la mort de l'inventeur du tiramisu

Link zum Artikel

Des professionnels de la santé écrivent une lettre alarmiste à Berset

Link zum Artikel

Pourquoi la mort sera bientôt moins mortelle et plus tendance?

Link zum Artikel

Les infirmiers sont les «souffre-douleur» de notre système de santé

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ignazio Cassis a rencontré Boris Johnson et les photos sont super
Le président de la Confédération est en visite très officielle au Royaume-Uni. Il y a rencontré la reine, mais également le premier ministre. Et la série photo qui en découle est magique.

La Suisse et le Royaume-Uni visent un accord de libre-échange ambitieux. Du coup, le président de la Confédération Ignazio Cassis s'est rendu sur place. Il avait rendez-vous avec Boris Johnson, le premier ministre... qui était manifestement très enthousiaste à l'idée de serrer la paluche du Tessinois. Jugez plutôt. 👇

L’article