DE | FR

Sans surprise, le parti de Poutine remporte les législatives

Vladimir Poutine sur le point d'utiliser la votation électronique pour les législatives de son pays.
Vladimir Poutine sur le point d'utiliser la votation électronique pour les législatives de son pays.Image: Keystone
Ces élections législatives en Russie ont été marquées par la répression, des soupçons de fraude et l'exclusion de presque toute opposition anti-Kremlin.
20.09.2021, 06:2121.09.2021, 17:26

Le parti Russie Unie de Vladimir Poutine s'orientait dimanche soir vers une majorité claire au Parlement. Les deux géants de la tech américaine auraient cédé à de fortes pressions de la part du pouvoir russe, dont des menaces de représailles contre leurs salariés.

A la fermeture des bureaux de votes, la formation au pouvoir récoltait 46.11% des voix, selon des résultats portant sur la moitié des bureaux de vote. Ces élections avaient été précédées par des mois de répression qui ont conduit à la mise à l'écart de la quasi-totalité des opposants anti-Poutine.

«Je vous félicite tous pour cette victoire propre et honnête»
a lancé face à des partisans l'un des dirigeants du parti, Andreï Tourtchak
Elections russes: Les soupçons de fraude doivent être «tirés au clair»
Les soupçons d'«irrégularités massives» lors des élections législatives russes doivent être «pris au sérieux» et «tirés au clair», a déclaré lundi un porte-parole du gouvernement allemand.«Il y a des accusations d'observateurs électoraux, de membres russes de l'opposition qui parlent d'irrégularités massives et celles-ci doivent être prises au sérieux», a estimé lors d'un point-presse régulier le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, regrettant qu'il n'y ait pas eu «d'observation électorale» internationale de ce scrutin, remporté par le parti au pouvoir Russie uni

Pression sur Apple et Google

Les autorités ont également mis la pression sur Apple et Google qui ont fini par supprimer vendredi de leurs boutiques l'application du mouvement de Navalny donnant des consignes de vote:

«L'Etat russe tout entier et même les grandes entreprises de la tech sont contre nous, mais cela ne signifie pas que nous pouvons baisser les bras»
La chaîne Telegram de l'équipe de Navalny

Leonid Volkov, responsable exilé de l'opposition, a accusé Apple et Google de «censure» et de «céder au chantage» du Kremlin en supprimant le logiciel de leurs boutiques.

«Un vote intelligent» pour l'équipe de Navalny

Les partisans de Navalny, emprisonné depuis son retour en janvier en Russie après un empoisonnement qu'il attribue au Kremlin, étaient bannis du scrutin après que leur organisation a été classée «extrémiste» par la justice.

Ils accusaient également les autorités de falsification massives lors du décompte nocturne des voix, dénonçant la «faillite morale» du pouvoir.

Ce mouvement s'est félicité du résultat de son appel au «vote intelligent», au regard des gains communistes, mais que du coup les autorités s'efforçaient de trafiquer, selon les partisans de Navalny. «Il est clair que Russie Unie a essuyé une défaite cinglante», a dénoncé, sur la chaine YouTube Navalny-Live, Léonid Volkov, un proche exilé de l'opposant.

Poutine reste très populaire

Cependant, le parti de Poutine est miné par les affaires de corruption, souvent révélées d'ailleurs par le mouvement de Navalny. En outre, les Russes ont vu leur niveau de vie s'effriter ces dernières années, une réalité qui s'est accélérée avec la pandémie de coronavirus.

Cette image très écornée ne menace cependant pas Vladimir Poutine qui reste populaire. «Nous croyons tout simplement en lui», résume Anna Kartachova, une moscovite de 50 ans (ats/jch)

Pendant ce temps-là, à Lausanne: Copin comme cochon: Les champignons

Plus d'articles «International»:

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

La Chine est-elle à l'aube d'une dictature digitale?

Link zum Artikel

Angela Merkel part après 16 ans de règne, quel est son héritage?

Link zum Artikel

Le choix des sous-marins américains est une claque pour la France

Link zum Artikel

Pourquoi Al-Qaïda pourrait menacer l'Afghanistan d’ici à 2 ans?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
La Pologne construit-elle un mur contre les migrants, l'influence russe ou elle-même?
Les autorités polonaises ont approuvé l'édification d'un mur à la frontière avec la Biélorussie. Affirmation souverainiste ou aveu de faiblesse? Décryptage.

En 1989, la chute du mur de Berlin a symbolisé et accéléré la fin des systèmes communistes en Europe. Mais la construction des murs n'a pas pour autant cessé. Hors d'Europe, plusieurs Etats en ont érigé: entre Israël et la Cisjordanie ainsi qu'entre le Mexique et les Etats-Unis.

L’article