DE | FR
Bild

TF1 fusionne avec M6 pour combattre Netflix & Co, mais c'est pas gagné

C'est un rachat qui était dans l'air du temps, mais rien n'est encore gravé dans le marbre. En effet, l’autorité de la concurrence doit se pencher sur le cas de cette union de laquelle naitrait un mastodonte.



Les deux géants de la télévision française, M6 et TF1 ne feront-ils bientôt plus qu'un? A en croire Le Figaro, les fiançailles seront annoncées mardi. Comment cela va-t-il se passer? Bouygues, propriétaire de TF1 va racheter 30% des titres du groupe M6 mis en vente par son proprio l'allemand Berteslmann.

Pourquoi vouloir cette fusion? Eh bien pour résister plus efficacement à la bataille internationale des médias audiovisuels. Selon Le Figaro, Thomas Rabe le patron de Bertelsmann veut, en mariant ces deux entités, créer un monstre à même d'affronter la concurrence des géants du streaming Netflix et Disney+ (pour ne citer qu'eux).

Toutefois, rien ne sera effectif avant au moins 18 mois, précise le quotidien français. En effet, l'autorité de surveillance doit se pencher sur le cas. Le rapprochement entre le numéro un français de la télévision privée et le numéro deux soulève des interrogations, en particulier sur le front publicitaire:

Unis, les deux contrôleraient près de 70% du marché français de la pub TV. Et précisément, l'Union des marques – qui représente les annonceurs – a fait savoir qu'elle n'est pas en faveur de ce rapprochement. (jah)

World of Watson: Netflix & pas chill

Plus d'articles «Actu»

L’ultimatum d’Extinction Rebellion: la vérité ou Zurich sombre dans le chaos

Link zum Artikel

Le mariage pour tous, version helvétique, c'est quoi et pour qui?

Link zum Artikel

Viola Amherd pourrait choisir le F-35 comme nouvel avion de l'Armée suisse

Link zum Artikel

Les Philippins menacés de prison s'ils ne se vaccinent pas

Link zum Artikel

Les aveux discutables du reporter arrêté par le pouvoir Biélorusse

Selon une ONG de défense des droits humains, les aveux du journaliste et militant de l'opposition, Roman Protassevitch, ont été obtenus «sous la menace».

La télévision publique biélorusse a diffusé, jeudi, des déclarations filmées dans lesquelles le journaliste d'opposition, arrêté récemment après le déroutement de son avion, reconnaît sa culpabilité.

Ancien rédacteur en chef du média d'opposition Nexta, Roman Protassevitch, visiblement mal à l'aise, affirme avoir appelé à des protestations contre le régime et assure respecter le président Alexandre Loukachenko.

Le journaliste de 26 ans affirme également vouloir corriger ses erreurs et mener une …

Lire l’article
Link zum Artikel