DE | FR
People

Menacé par les Oscars, Will Smith s'excuse publiquement pour LA gifle

Ci-dessus, l'acteur américain, Will Smith, a présenté lundi des excuses publiques à l'humoriste Chris Rock.
Ci-dessus, l'acteur américain, Will Smith, a présenté lundi des excuses publiques à l'humoriste Chris Rock.Image: sda
Ces excuses de la star américaine interviennent peu après que l'Académie des Oscars a annoncé l'ouverture d'une enquête interne sur cet incident.
29.03.2022, 05:2329.03.2022, 10:29

L'acteur américain, Will Smith, a présenté lundi des excuses publiques à l'humoriste Chris Rock. Il l'avait giflé la veille sur la scène de la soirée des Oscars, après une blague sur son épouse. La star hollywoodienne a également demandé pardon aux organisateurs et à tous ceux qui ont assisté à la scène.

«Je voudrais publiquement te demander pardon, Chris. Ce que j'ai fait était déplacé et j'ai eu tort. Mon comportement la nuit dernière aux Oscars était inacceptable et inexcusable. Les blagues à mes dépens font partie du boulot, mais une blague sur le problème de santé de Jada était trop pour moi et j'ai réagi de manière émotionnelle. Je rejette explicitement toute violence.»
Will Smithinstagram

C'est une plaisanterie de Chris Rock sur le crâne rasé de Jada Pinkett Smith, atteinte d'alopécie - une maladie provoquant une importante chute de cheveux, dont elle a révélé souffrir voici quelques années - qui avait déclenché l'esclandre.

Will Smith était soudainement monté sur scène et avait giflé Chris Rock sous l'oeil médusé des célébrités et des téléspectateurs. L'acteur de 53 ans lui avait hurlé «Laisse le nom de ma femme hors de ta putain de bouche!» une fois de retour dans son fauteuil.

Sanctions disciplinaires?

Que risque l'acteur, sacré un peu plus tard «meilleur acteur» pour son rôle dans «La Méthode Williams» ? Certains ont appelé l'Académie des Oscars à lui retirer sa récompense mais l'actrice Whoopi Goldberg, l'une des administratrices de l'Académie, a estimé que cela ne serait pas le cas.

«Il y aura des conséquences, j'en suis sûre, mais je ne pense pas que c'est ce qu'ils vont faire, surtout parce que Chris Rock a dit qu'il ne porterait pas plainte», a-t-elle dit à la télévision. Sur le plan pénal non plus, aucune poursuite ne paraît possible à ce stade, faute de plainte de Chris Rock, avait indiqué la police de Los Angeles dimanche soir.

Will Smith s'exposerait donc seulement à des sanctions disciplinaires qui peuvent aller, selon le code de conduite de l'Académie, de la simple réprimande à l'expulsion.

Réseaux sociaux

La première punition infligée à l'acteur est venue des réseaux sociaux, où beaucoup dénonçaient la violence dont il a fait preuve. La condamnation la plus virulente est venue de l'acteur et réalisateur américain, Judd Apatow, dans un tweet qu'il a ensuite effacé mais que la comédienne Mia Farrow a repris:

«Will Smith aurait pu le tuer. Il a tout simplement perdu le contrôle de sa colère et sa violence (...). Il a perdu la tête».

Richard Williams, père des championnes de tennis Serena et Venus Williams que Will Smith incarne dans son film, a fait savoir par la voix de son fils qu'il «ne cautionnait aucune violence à l'égard de quiconque», selon la télévision NBC.

Sur Instagram, Will Smith s'est aussi excusé auprès de la «famille Williams» et de l'équipe du film. (ats/jch)

Au cas où: Will Smith met une glifle à Chris Rock

Le meilleur du Divertissement cette semaine

L'étrange lunch d'Anna Wintour à 77 dollars

Link zum Artikel

Madonna vend des vidéos NFT (un peu) porno «pour la bonne cause»

Link zum Artikel

Les premières images de la suite du film Avatar 2 affolent déjà les fans

Link zum Artikel

Si Christine Quinn quitte Selling Sunset, je mange mon sac Chanel

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Des dauphins suisses et des ovnis sont dans l'actu en mèmes
Chaque semaine, les mèmeurs de watson vous concoctent un récap' de l'actu. Cette semaine, on vous parle de dauphins qui nageaient il y a 20 millions d'années dans les lacs suisses et d'une croissance d'ovnis aux Etats-Unis.

Quand on pense dauphins, on pense à la mer, aux croisières avec ces charmants marsouins qui accompagnent le bateau ou au chocolat blanc Galak. Mais on ne pense pas forcément au lac Léman ou au lac de Neuchâtel. Eh bien, on a tort. Enfin, pour être parfaitement précis, on avait tort il y a quelques millénaires.

L’article