Divertissement
Série

«The Bear», saison 2: une succulente série à binger sur Disney+

Porté
Portée par l'acteur Jeremy Allen White, la deuxième saison de The Bear suit une brigade dans la création d'un restaurant gastronomique. Image: FX

Cette série savoureuse revient et va vous donner faim

The Bear, la série culinaire tragico-comique aussi intense que touchante revient pour une saison 2 sur Disney+ encore meilleure que la première. Voici notre avis de gastronome.
17.08.2023, 18:5018.08.2023, 14:41
Sainath Bovay
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Dans la cuvée 2022 des séries, The Bear fut la très bonne surprise de cette année-là, au point de voir son interprète principal, Jeremy Allen White, récompensé par un Golden Globe. The Bear se démarquait par un savant mélange de tension, de drame intime et familial, le tout saupoudré d'une légère dose d'humour. En huit épisodes, la série s'est imposée comme l'une des meilleures séries de l'année dernière d'un point de vue critique et populaire.

Si vous êtes ici, c'est que vous être avez probablement vu la première saison. Si ce n'est pas le cas, je vous invite à lire l'article ci-dessus et à vous jeter sur la série. Quant aux autres, vous êtes autorisés à continuer cette lecture.

Si vous vous souvenez bien, l’automne dernier, nous laissions la brigade du restaurant The Beef dans un certain état d’euphorie. Carmy, ce prodige de la cuisine forcé de reprendre la sandwicherie de son frère décédé, découvrait une note laissée par son frangin avant son suicide. Dans celle-ci, il lui léguait sa recette de spaghetti, et surtout des centaines de milliers de dollars qu'il avait cachés dans des conserves de tomates.

Carmy (Jeremy Allen White) et Sidney (Ayo Edebiri), les nouveaux chefs du restaurant The Bear.
Carmy (Jeremy Allen White) et Sidney (Ayo Edebiri), les nouveaux chefs du restaurant The Bear.

Un final émouvant aidé par un long monologue sur le deuil et bercé par le morceau Let Down de Radiohead. Ainsi, on découvre dans les dernières minutes de l'épisode que Carmy décide, avec l'aval de son équipe, d'ouvrir le restaurant haut de gamme de ses rêves. Exit donc The Beef, qui devient ainsi The Bear.

Nouvelle saison, nouveaux départs

Si la première saison avait tout d'un numéro de l'émission Cauchemar en Cuisine sur M6 (en moins beauf), cette deuxième fournée garde le même cap et place son intrigue dans la rénovation complète du restaurant, qui sera évidemment chaotique.

La bande-annonce 👇

Vidéo: watson

L'équipe, toujours aussi dysfonctionnelle, va devoir s'adapter à ce changement de restaurant qui passe du fast-food à l'art culinaire, impliquant un développement pour chacun des personnages. Si Carmy, (Jeremy Allen White, le nouveau sex-symbol d'Internet) développera sa vie sentimentale, le reste de l'équipe, issu d'un milieu prolétaire, va devoir s'adapter aux us et coutumes du monde gastronomique.

Ainsi, Sidney (Ayo Edebiri), devenu co-chef, va nous faire goûter aux adresses de Chicago dans sa recherche d'inspiration pour la future carte. Richie (Ebon Moss-Bachrach) part, lui, se former auprès d’une cheffe étoilée. Un parcours que vont également suivre Tina, Ebra et surtout Marcus, qui s'en va maîtriser l'art de la pâtisserie à Copenhague. Une saison chorale qui cette fois va s'intéresser plus en profondeur à ses personnages secondaires, en les laissant respirer pour mieux les plonger dans l'enfer de la cuisine. The Bear est avant tout une série sur le chaos qui arrive à être poétique, un joyeux mélange de tons qui la rend si particulière.

Des invités en suppléments

Visiblement, The Bear a le mérite d'être devenu un nom suffisamment prestigieux pour que quelques têtes connues aient choisi d'y apparaître. Ainsi, au détour d'un épisode, vous pourrez croiser Bob Odenkirk (Better Call Saul), Sarah Paulson (American Horror Story), l'humoriste John Mulaney, Will Poulter (Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3) ainsi que les immenses Olivia Coleman (The Crown) et Jamie Lee Curtis (Halloween).

THE BEAR — “Bolognese” — Season 2, Episode 8 (Airs Thursday, June 22nd) Pictured: Edwin Lee Gibson as Ebraheim, Lionel Boyce as Marcus, Liza Colón-Zayas as Tina, Ebon Moss-Bachrach as Richard “Richie” ...
Ce qui donne à la série tout son sel, c'est sa galerie de personnages aussi fatigants qu'attachants. FX

Mais au-delà de ses têtes connues, il est bon de se rappeler à quel point la série de Christopher Storer excelle dans son casting qui révèle des talents bruts. Autour du rôle central de Jeremy Allen White gravite une galerie de personnages résolument attachants, et brillamment incarnés. C'est notamment le cas avec Ebon Moss-Bachrach et Ayo Edebiri, qui dans leur rôle de Richie et Sidney, livrent une prestation puissante et pleine de justesse.

Un restaurant en plein service, c'est une bataille à livrer et The Bear nous le rappelle une fois de plus avec brio. Véritable montagne russe émotionnelle, la série oppresse comme elle galvanise, et oscille entre tensions, rires et larmes. On en ressort comme à la fin d'un repas en dix services dressé par une galerie de personnages formidables: fatigué, satisfait et surtout heureux.

Les 10 épisodes de la deuxième saison de The Bear sont disponibles sur Disney+ depuis le 16 août.

Quoi d'autres à binger?

Un film d'horreur des 80's qui n'existe pas fait le buzz sur TikTok

Vidéo: watson

Une IA a créé des couples de stars et leurs enfants

1 / 30
Une IA a créé des couples de stars et leurs enfants
source: jérémy pomeroy
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un drôle d’invité perturbe un match de foot
Un invité très spécial s’est élancé sur la pelouse d’un terrain de foot, en plein pendant un match de MLS (Major League Soccer, la ligue américaine de football) entre Philadelphie Union et New York City FC mercredi soir.

Alors que New York City menait 1-0 autour de la 20ᵉ minute de jeu, un raton laveur a fait irruption sur le terrain pour une promenade nocturne, obligeant les joueurs à suspendre temporairement leur match. Malheureusement pour le petit animal, le staff et le service de sécurité se sont vite lancés à sa poursuite, armés de… poubelles!

L’article