faible pluie
DE | FR
2
Divertissement
Sport

Ce Belge champion de cheval de bois est en Une de Sports Illustrated

Ce Belge est champion de cheval de bois et il est en Une de Sports Illustrated🏆

Average Rob est youtubeur. Il a récemment participé au championnat national de cheval de bois en Belgique et ne rigolez pas, c'est très sérieux.
12.11.2021, 17:1412.11.2021, 17:19

«Il est le Michael Phelps du cheval de bois.» C’est ainsi que le qualifie Sports Illustrated. Plus habitué à mettre en couverture des sportifs de haut niveau, comme justement Michael Phelps, le magazine américain a fait un choix audacieux et décalé en misant sur Average Rob pour son édition de novembre 2021.

Selon Average Rob, son cheval de bois a pris de la MDMA ou de la cocaïne. Nous, on penche plus pour le LSD.
Selon Average Rob, son cheval de bois a pris de la MDMA ou de la cocaïne. Nous, on penche plus pour le LSD.sport illustrated
Mais c'est vrai que les yeux ne trompent pas.
Mais c'est vrai que les yeux ne trompent pas.

Average Rob est un youtubeur flamand et une star des réseaux sociaux. Il ne se prend pas du tout au sérieux. Il est connu pour ses vidéos humoristiques, notamment celles du vendredi après-midi, lorsqu'il incite ses 450 000 abonnés à «STOP WORKING ET START DRINKING». Il a récemment participé au championnat belge de hobby horse (cheval de bois, en français).

Le hobby horse, c'est du cheval sans cheval. C'est un peu du air guitar équestre. «Oui, c'est bizarre mais c'est aussi très marrant», écrit-il en légende de sa vidéo YouTube. Il a réalisé un reportage de quatorze minutes de cet événement et la vidéo vaut le détour. Meilleur moment: à 4 minutes 55, quand Rob parle en one to one avec son cheval. Masterclass.

La compétition avait lieu fin octobre dans un hangar tout claqué d'une zone industrielle de Grammont, une ville à l'ouest de Bruxelles. Il faut dire qu'en Belgique, le hobby horse manque de professionnalisme face aux pays scandinaves qui pratiquent cette activité depuis des années. C'est d'ailleurs en Finlande que se déroule le championnat mondial.

Néanmoins, les règles sont strictes. Il y a trois épreuves: le dressage, «c'est comme danser», explique Rob, le parcours, c'est courir et sauter au-dessus d'obstacles et le sprint, qui consiste à... faire du sprint.

Rob était accompagné de son frère coach, Arno, lui aussi youtubeur et qui lui a rappelé que pour cette première épreuve, «il voulait voir de l'émotion». Le participant a fait preuve d'une grande élégance sportive, ce qui lui a valu la médaille d'or.

«Nous sommes en train de créer l'histoire, maintenant, ici»
Average Rob, pas du tout dans l'excès

Pour la seconde épreuve, il est arrivé deuxième sur le podium. Le parcours étant noté sur la vitesse et le style, Rob l'a avoué lui-même: «J’étais beaucoup trop focus sur la vitesse et pas assez sur le style». La troisième épreuve, le Belge l'a gagnée haut la main. Pourtant, la concurrence était rude. Certains participants, comme cet étonnant personnage ci-dessous, ont carrément cravaché leur air-cheval.

Mettez-moi la même drogue que le monsieur qui cravache son air cheval.

Image
Image: capture d'écran youtube

Rob n'est pas peu fier de sa performance et il a de quoi! Il a écrit «BELGIAN HOBBY HORSE CHAMPION🏆» sur son profil Instagram en lettres capitales. Il espère aller en Finlande l'an prochain et peut-être affronter les champions du hobby horse.

Pour ceux qui aiment vraiment le cheval, je pose ça là.

Et maintenant, des cuculs de hamsters en photos!

1 / 14
Et maintenant, des cuculs de hamsters!
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Vente d'alcool à la Migros? On a trouvé des produits bien plus punk

Vidéo: watson
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
La chambre secrète de Loïc Meillard
Pour la première fois de sa carrière, le skieur d'Hérémence s'est entraîné dans une chambre hypoxique permettant de simuler l'altitude. Il en est ressorti plus fort que jamais. Son préparateur physique raconte la métamorphose.

Patrick Flaction, vous accompagnez Loïc Meillard depuis plusieurs années et avez entamé avec lui un travail en hypoxie avant la saison. En quoi cela a-t-il consisté?
Il s'agissait de séances de 90 minutes composées d'exercices «classiques» (musculation, coordination etc.) mais dans une chambre hypoxique, c'est à dire simulant les conditions d'altitude. L'objectif d'un tel entraînement consiste à améliorer le transport d'oxygène vers le muscle.

L’article