DE | FR

On aime voir l'échec chez son voisin? Voici 19 fails!

09.11.2021, 06:03
Madeleine Sigrist
Madeleine Sigrist
Madeleine Sigrist
Suivez-moi

Kikoo kikoo, c'est l'heure des fails!

Aujourd'hui avec de drôles de petites chèvres et des enfants bizarres, dont nous ne nous moquerons pas, évidemment. :)

Faites attention si vous avez de grandes narines...

L'échauffement.

Pourquoi n'est-il pas possible de passer le permis à trois ans? Pour ça.

Recoller les pots cassés au sens propre, c'est jouable?

Chèvre.exe a cessé de fonctionner.

Bonsoir, je vous rends l'ordi que vous m'avez prêté!

Quand le fusil est plus sauvage qu'une bête sauvage...

Il s'est passé quoi?

Des photos!

Bon appétit, bien sûr!

L'esprit (tordu) de Noël!

Courage, Madame Lippuner.

«Eh merde!»

«Je suis libre, liiiibre!»

Puisqu'on est sur les photos prises pile au bon moment...

«Je sauve des aigles et je faisais ma teinture quand j'ai reçu un appel...»

«Je hais ma vie.»

«Moi aussi.»

Déception, définition:

Râteau en direct! Oh c'est rude!

Old but gold.

Winter is coming.

Karmaaaaa et bonne journéééée!

GIF animéJouer au GIF
imgur

Session de rattrapage des fails de la semaine passée

Et ce gros débat, on en pense quoi?

Vidéo: watson

Et pour vous remettre de tout ça, voici des jolies lou-loutres!

1 / 15
Des loutres, en veux-tu en voilà
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

On vous remet une couche de fails?

Ces 23 fails sont tout ce dont vous avez besoin pour passer un bon mardi

Link zum Artikel

24 fails qui rendront instantanément votre journée plus sympa

Link zum Artikel

Vous vous êtes levé du mauvais pied? Voici 19 fails pour arranger ça

Link zum Artikel

21 fails pour fêter l'arrivée de l’automne, qui veut? 🙋‍♀️

Link zum Artikel
Pourquoi la série Euphoria est le meilleur moyen de comprendre la génération Z
Euphoria est de retour pour une deuxième saison après deux ans d'absence. Cette série qui traite de toxicomanie et de toxicité comme peu d'autres séries l'ont fait de nos jours dresse un portrait fascinant, mais brutal, de cette génération aliénée devenue adulte un peu trop vite.

Depuis l’avènement des chaînes câblées il y a trois décennies, chaque génération a pu avoir sa série, son prisme sur l’adolescence, dans laquelle chacun pouvait voir son reflet. Les plus adultes d’entre nous auront connu les australiens de Hartley Coeurs à Vifs, la génération Y aura connu les Anglais de Skins et aujourd’hui à l’ère des plates-formes de streaming, la jeunesse peut compter, grâce à Netflix, sur la bienveillance de Sex Education pour aborder des thématiques qui sont propres au passage à l’âge adulte, ou encore 13 Reasons Why qui sans réelle ambition artistique abordait des thématiques difficiles comme le suicide ou le viol.

L’article