Divertissement
Télévision

Pékin Express: les candidats suisses se confient

Flavie et Jérémy dans Pékin Express
Le duo suisse a tiré l'enveloppe noire dans le dernier épisode de Pékin Express.

«On n'est pas si laids»: les Romands de Pékin Express se confient

Le troisième épisode de Pékin Express c'est ce jeudi soir sur M6, la semaine passée le binôme suisse constitué de Flavie et de Jérémy a été éliminé. Ils racontent leur aventure.
22.02.2024, 18:4623.02.2024, 08:49
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

On ne va pas vous le cacher, on a versé notre petite larme en voyant les deux candidats suisses tirer l'enveloppe noire et découvrir qu'ils étaient éliminés de Pékin Express (pour le résumé, c'est par ici👇🏽).

Mais attentions, chez watson on n'aime pas se morfondre, alors on a préféré prendre des nouvelles de nos deux chouchous, Flavie et Jérémy.

On a pleuré en vous voyant quitter l'aventure aussi tôt, vous vous en êtes remis?
Flavie: ça n'a pas été facile, mais on s'en remet. Moi qui vis très intensément toutes les émotions, je m'y suis replongée en regardant l'épisode et c'était très émouvant.

Vous avez pleuré une seconde fois...
Flavie: Oui, j'ai pleuré une seconde fois en regardant notre élimination.
Jérémy: On a regardé l'émission avec nos amis et nos familles et il y a eu beaucoup de larmes, je peux vous le confirmer.
Flavie: Il y a eu des larmes, mais surtout un très long silence après l'ouverture de l'enveloppe.

«Nos proches n'arrivaient pas à conscientiser que l'aventure était finie pour nous»
Flavie

La surprise, c'était l'ouverture de l'enveloppe éliminatoire ou le duel?
Flavie: Je dirai que c'était l'accumulation des surprises. D'abord, nos proches ne pensaient pas qu'on allait être choisis pour le duel final. Ensuite, ils pensaient qu'on le gagnerait. Puis, il y a eu l'ouverture de l'enveloppe et pour finir, ils ne pensaient pas que l'on serait éliminé du jeu.

«Sur le moment, on ne croyait pas en notre élimination»
Flavie

Notre famille a été très étonnée, car elle croyait beaucoup en nous, mais je tiens à ajouter qu'elle a été très impressionnée par nos capacités physiques et mentales.

Justement, on y vient, Pékin Express avait des airs de Koh Lanta cette année, vous avez fait des épreuves très physiques, vous vous attendiez à ce niveau de difficulté?
Jérémy: Pas vraiment.

«C'est vrai que Flavie n'a pas tenu un seul jour d'entraînement à la piscine avant l'aventure, mais par contre, elle a réussi à gravir un volcan sans souci (rires)»

Franchement, je n'imaginais pas affronter des épreuves physiques aussi difficiles.
Flavie: Moi si. Je m'y attendais, mais je ne pensais pas forcément les réussir.

Vous êtes fière de vous?
Flavie: Oui, je suis hyper fière de moi et hyper fière de Jerem. Je suis fière de notre amitié aussi.

On vous a entendu encourager Jérémy à plusieurs reprises, vous avez beaucoup de bienveillance l'un envers l'autre.
Flavie: Quand je regardais Pékin Express à la télé, j'adorais voir un binôme se serrer les coudes dans les moments difficiles. Ces moments forts dans lesquels on se soutient l'un et l'autre. Mon comportement et mes encouragements envers Jerem étaient naturels, je suis comme ça dans la vie de tous les jours.

Vous avez quand même lâché des «je t'aime» régulièrement, vous avez conscience qu'une bonne partie des téléspectateurs pensent que vous formez un couple?
Flavie: Non, non, on n'est pas ensemble (rires). On est amis.

«C'est vrai qu'on a vu passer des remarques sur Internet (rires) mais on n'est pas ensemble»
Jérémy

Maintenant que vous avez quitté l'émission, on peut enfin vous poser des questions sur votre expérience, quelle était l'épreuve la plus difficile de cette aventure?
Jérémy: Gravir le volcan. A l'arrivée la vue était incroyable, mais la galère pour monter, c'était fou. Cette épreuve m'a particulièrement marqué.

En ce qui vous concerne Flavie, on a découvert votre force intérieure. Votre méthode dite «Federer» qui consiste à hurler pour vous donner du courage, ça marche?
Flavie: oui, crier un bon coup, ça soulage, ça aide en toutes circonstances (rires).

Flavie et sa méthode Federer, c'est par ici👇🏽

Vidéo: instagram

Est-ce que votre hargne a surpris vos proches?
Flavie: Alors, oui. Ils me connaissaient déterminée et fonceuse, mais pas dans le sport. Normalement, je suis du genre à rester en bas d'un volcan, mais pas à le gravir. En même temps, on n'avait pas trop le choix.

Avec cette énergie et combativité, vous êtes prête pour Koh Lanta alors?
Jérémy: Moi, pas, ça m'a suffi.
Flavie: Je ne dirais pas non (rires).

Vous avez donc le virus des jeux télévisés?
Flavie: Je dirai plutôt le virus de l'aventure.

Bon, on va ouvrir le chapitre des commentaires des internautes, on a relevé trois tweets qui nous ont bien fait rire et on voulait avoir votre réaction. Après votre portrait, les tweetos ont largement commenté votre look; vous êtes les bobos du Palmashow c'est ça?

Jérémy: Celui-là est bien trouvé (rires), c'est drôle.
Flavie: Pour l'instant, on a eu que des tweets marrants. Quand c'est bien trouvé, ça nous fait rire.

Pas de mauvaise expérience jusqu'à présent?
Flavie: Non, pas vraiment. Il y a des gens qui m'ont envoyé des «cheh» sur les réseaux, mais c'est tout, ça va.

«Cheh», pardon, mais ça veut dire quoi?
Flavie: C'est une expression, ça veut dire «bien fait». Ce sont les messages les plus méchants que j'ai reçus, donc au final, ça va. Et j'ai reçu aussi des messages pour Jérémy, car il n'est pas sur les réseaux sociaux.

«Les messages pour Jerem disent qu'il est sexy. Il a du succès»
Flavie

Concernant votre look, les tweetos ne vous ont pas raté, Flavie, il est si difficile de deviner votre âge?

Flavie: C'est un peu vrai de toute façon (rires). On n'arrive pas à donner mon âge exact.

Et la vidéo de présentation vous montrant en train de courir dans les champs, version Petite maison dans la prairie, a fait beaucoup rire les tweetos. Vous vous attendiez à ces réactions?
Flavie: Alors, oui, je m'attendais aux moqueries, mais ce n'est pas méchant.

«En plus, dans cette séquence, je me casse la figure, il y avait donc tout pour rire»
Flavie

Mais je vous rassure, avec Jérémy, on ne passe pas tout notre temps à courir dans les champs (rires).

Vous avez vécu l'aventure, et aujourd'hui, vous vous voyez à l'écran. Est-ce que vous avez été surpris par l'image que vous renvoyez?
Flavie: Dans le jeu, je me sentais sale en permanence. On courait, on transpirait aussi. Mais en me voyant à la télé, je me suis dit que c'était ok.
Jérémy: Quand j'ai regardé l'émission, j'ai été surpris qu'on ne soit pas plus laids (rires).

Vous allez continuer de suivre l'émission malgré votre élimination, je suppose.
Flavie: Oui, bien sûr. On va continuer de regarder le jeu.

Même pas un petit pincement au cœur de ne pas vous voir continuer l'aventure?
Flavie: On ne peut pas cacher qu'on a eu une grosse déception, mais c'est comme ça.
Jérémy: Non seulement on repart avec des souvenirs incroyables, mais on a aussi passé la première étape et rien que ça, on était contents.

Pas de rancune particulière contre Louison et Ryad, qui vous ont désignés pour le duel final?
Flavie: Pas du tout! Aucune rancune. D'ailleurs, on s'échange des messages régulièrement sur un groupe de participants de l'émission.

Vous êtes donc restés en contact?
Flavie: Oui, on se fait des débriefs après chaque épisode. Vous savez, c'est une sacrée aventure humaine, Pékin Express.

Parce qu'elle est partout, voici des images générées par IA
1 / 13
Parce qu'elle est partout, voici des images générées par IA
Un Trump généré par l'IA, en pleine séance d'Ayahuasca dans la jungle.
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur X
OpenAI lance Sora, capable de générer des vidéos bluffantes
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Victoria Beckham a 50 ans: retour sur ses looks les plus discutables
Elle a commencé comme Spice Girl, elle est désormais à la tête de sa marque de vêtements de luxe et sa marque de cosmétiques. Mais pour en arriver là, le chemin a été aussi long que le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Retour sur 25 années de looks et de coiffures.

Il y a 30 ans, cinq filles, chacune avec leur style, mettaient un coup de pied dans le hit-parade avec leurs chaussures compensées. Ce sont les Spice Girls et parmi elles, Victoria, la Spice Girl toujours habillée de noir et qui ne sourit pas, «parce que ça fait des rides». La légende raconte qu'elle ait dit ça.

L’article