Divertissement
Témoignage watson

«Lisa peut participer aux soirées entre mecs - pas moi...»

Image
bild: shutterstock / watson
Témoignage watson

«Lisa peut participer aux soirées entre mecs - pas moi...»

21.05.2022, 17:42
Plus de «Divertissement»

La question de «TonesDust»:

Bonjour à tous,

Je suis une femme de 27 ans et j'ai un petit ami de 28 ans. Nous sommes ensemble depuis environ six mois et je suis très heureuse avec lui. Il a un grand cercle d'amis et parmi eux se trouve sa meilleure amie. Appelons-la Lisa. Lisa est vraiment sympa et je m'entends très bien avec elle. Je ne suis pas jalouse, même si ce qui suit peut donner l'impression du contraire: ils organisent des soirées entres mecs, ce que je comprends.

Mais Lisa est toujours présente à ces soirées - son copain fait aussi partie du cercle d'amis. Mais moi, je n'ai pas le droit d'y aller. Quand je lui en parle, il me répond toujours «oui, elle fait partie des mecs». Je ne comprends pas non plus pourquoi elle peut faire partie des «mecs» et pourquoi je suis considérée comme une copine gênante qui doit rester à la maison.

Je comprends encore moins le souci parce que je m'entends très bien avec tous ses amis. Je pourrais tout à fait comprendre s'il s'agissait de soirées vraiment uniquement entre mecs.

Ce qui me perturbe aussi, c'est le lien qu'ils ont. Bien sûr, ce n'est pas romantique, mais ils partagent tellement plus, mon copain et Lisa, que lui et moi. Elle a des décennies d'avance sur moi. Ça me déprime, car j'ai l'impression de ne pas pouvoir avoir une place dans sa vie au même titre que les autres. Je me sens vraiment mise à l'écart lorsqu'il passe ses soirées avec eux et que je sais que je n'ai pas «le droit» d'être là.

Quand je sors avec ses amis et lui, je n'ai pas l'impression que les autres ne m'aiment pas. Mais il donne l'impression que les autres ne veulent pas de femmes avec eux... Dit comme ça, ça donne vraiment l'impression que je suis folle.

Je dois peut-être préciser que je ne réclame pas toujours à être là, et qu'il est souvent en voyage avec eux, même des fois juste avec Lisa.

Dites-moi ce que vous en pensez, si vous comprenez ma position ou si vous trouvez que j'exagère.

Que feriez-vous dans cette situation?

Avez-vous des conseils à partager? La colonne des commentaires vous attend!

Avez-vous vous-même une question dont vous aimeriez discuter avec les watsoniens?

Vous pouvez la poser ici!

N'hésitez pas à écrire en détail ce qui vous préoccupe – vous avez 2500 caractères à votre disposition.

Ma question à la communauté:

Les questions sont publiées dans l'ordre dans lequel elles ont été posées. Cela peut parfois prendre un peu de temps, alors restez patient! Merci beaucoup!

Pour le plaisir:

La Quéquetterie et ses pâtisseries osées, bientôt à Lausanne

1 / 14
La Quéquetterie a pris ses quartiers à Lausanne
source: @instagram laquequetterie
partager sur Facebookpartager sur X

La vidéo de la semaine:

Vidéo: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Enfin un remède à Taylor Swift!
Vous ne connaissez pas Billie Eilish. Nous non plus. Elle non plus. On doit (re)faire connaissance à chaque album, dans un éternel jeu de piste émotionnel. La Bond ou Barbie Girl des enfers et la Bad Guy des hit-parades est de retour avec Hit Me Hard And Soft. Pendant que Taylor Swift fait le plein de son jet privé, Billie Eilish, gavée de doutes, nous offre un disque pop immense, anti-star, déchirant et lumineux. Nice to meet you (again).

Le 13 février 2020, Billie Eilish n'a que 19 ans quand elle balance la bande originale du 25e James Bond. Une corneille déplumée qui défie, du bout du bec, le vieux coq en smoking, c'était culotté. Ce sera surtout un magnifique cri dans un coussin. Une chute au ralenti. D'une tristesse vénéneuse, venue d'ailleurs. No Time To Die, mais toute la souplesse nécessaire pour incarner une espionne au cœur noir.

L’article