Economie
Covid-19

Covid: le FMI recommande une taxe provisoire sur les riches

Taxer les riches pour éponger les dettes Covid? C'est ce que préconise le FMI

Image
Le Fonds monétaire international (FMI) recommande d'augmenter les impôts des plus riches et des entreprises ayant fait le plus de bénéfices pour aider les plus vulnérables.
07.04.2021, 17:5208.04.2021, 06:13
Plus de «Economie»

«La pandémie a accru les inégalités, et les gouvernements ont dû fournir un soutien» financier important aux personnes et aux entreprises les plus durement touchées, a déclaré Paolo Mauro, un des responsables des affaires budgétaires au FMI lors d'une conférence de presse.

Il est «nécessaire de mobiliser des recettes fiscales supplémentaires» pour les redéployer à travers les soins de santé, l'éducation, les filets de sécurité sociale, a-t-il ajouté.

Pour ce faire, le FMI recommande, comme il l'avait fait en octobre, la mise en place d'une fiscalité provisoire sur les revenus les plus élevés pour aider les gouvernements à répondre à ces besoins de financement.

Prenant acte du fait que dans les économies avancées, il y a eu ces dernières années une érosion des revenus provenant de l'impôt sur les sociétés, Paolo Mauro a salué l'initiative internationale «pour parvenir à un accord» sur l'imposition d'une fiscalité minimale mondiale.

«Nous avons également constaté une érosion de l'imposition des revenus personnels pour les personnes se situant tout en haut de l'échelle des revenus», a-t-il ajouté. «Ainsi, dans les économies avancées, il y a une opportunité d'inverser» cette tendance en augmentant à la fois l'impôt sur le revenu des sociétés et des particuliers les plus riches, en éliminant les niches fiscales, en augmentant les impôts fonciers ou les droits de succession, a-t-il détaillé. (ats)

Art et Covid, l'installation «It is like it is» à Berlin

1 / 12
Art et Covid, l'installation «It is like it is» à Berlin
Qui sont ces drôles de mannequins enveloppés dans du ruban d'avertissement? C'est une partie de l'installation d'art «It is like it is» («C'est comme ça») de l'artiste allemand Dennis Josef Meseg.
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«La vulnérabilité du marché immobilier est relativement élevée», estime la BNS
La BNS vient de publier son rapport sur la stabilité des marchés financiers. Elle s'étonne de la situation actuelle et met en garde. Explications.

Ce jeudi 20 juin, la Banque nationale suisse (BNS) a une nouvelle fois abaissé son taux directeur, de 1,5% à 1,25%. Et elle avait un message prêt pour le marché des devises: la BNS est prête à intervenir à tout moment si l'euro devient trop faible ou le franc trop fort. Parallèlement, elle a publié un rapport sur la stabilité du marché financier et s'est également penchée sur le marché immobilier.

L’article