Economie
Drogue

La cocaïne va devenir le principal produit d'export colombien

Pourquoi la cocaïne va devenir le principal produit d'exportation colombien

Vue aérienne d'une plantation de feuilles de coca à Tumaco, en Colombie, le 8 mai 2019. Les autorités colombiennes ont saisi 4,7 tonnes de cocaïne et arrêté 49 personnes faisant l'objet d&#0 ...
Vue aérienne d'une plantation de feuilles de coca.Image: www.imago-images.de
La Colombie est mondialement connue pour sa production de drogue. Selon les estimations, le commerce illégal pourrait devenir la première industrie d'exportation du pays.
19.09.2023, 09:2019.09.2023, 11:20
Plus de «Economie»
Un article de
t-online

En Colombie, la cocaïne pourrait bien surpasser le pétrole en tant que principale source d'exportation du pays. C'est ce que suggèrent les estimations de l'agence économique américaine Bloomberg. D'après cette source, le trafic de cette drogue est en constante progression, tandis que les exportations de pétrole ont récemment décliné.

Plus précisément, au cours de la première moitié de l'année 2023, les exportations de pétrole en Colombie ont diminué de 30%. Parallèlement, on estime que la production de drogue continue de croître. L'année dernière, le pays aurait déjà exporté des drogues pour une valeur d'environ 17 milliards d'euros, tandis que les exportations de pétrole s'élevaient alors à environ 17,9 milliards d'euros.

Selon un rapport des Nations unies, le nombre de terrains cultivés en feuilles de coca aurait récemment atteint un niveau record: l'année dernière, 1738 tonnes de cocaïne ont été produites en Colombie. La superficie consacrée à la culture de ces feuilles aurait atteint 230 000 hectares, soit plus de huit fois la superficie du canton de Genève.

Une autre raison de l'augmentation du commerce serait la politique du président Gustavo Petro, élu en 2022. Il chercherait davantage à lutter contre les vendeurs de drogue à l'étranger qu'à s'attaquer aux exploitants des plantations, considérés comme le maillon le plus faible de la chaîne de production. Cette approche pourrait participer à stimuler la production nationale.

(trad: jah)

Droguée au GHB dans un club vaudois, elle témoigne.
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un seul pays est plus compétitif que la Suisse
Dans le classement mondial de la compétitivité 2024 établi par l'institut IMD, la Suisse se hisse en bonne position sur le podium.

Après deux ans de recul, la Suisse a gagné un rang dans le classement de l'institut lausannois qui a mené son enquête auprès de 67 pays. Un statut qu'elle doit à ses performances économiques et à l'efficacité de ses entreprises, selon un communiqué de l'IMD paru mardi. La Suisse reste également à la pointe en matière d'efficacité des pouvoirs publics et de qualité des infrastructures.

L’article