Economie
Immobilier

Les analystes ont une bonne nouvelle pour les locataires

Les analystes ont une bonne nouvelle pour les locataires

Après la baisse inattendue des taux de la BNS en mars, les analystes prévoient une politique monétaire plus expansionniste.
24.04.2024, 10:57
Plus de «Economie»

La légère hausse de l'indicateur UBS-CFA en avril témoigne d'un regain de confiance des analystes interrogés pour une amélioration de l'économie suisse au cours des six prochains mois.

L'indicateur atteint en avril 17,6 points, indique un communiqué publié mercredi. Ces prévisions optimistes s'appuient sur des perspectives plus favorables à l'exportation et du fait que la situation actuelle de l'économie suisse est désormais jugée plus solide.

Après la baisse surprenante des taux d'intérêt de la Banque Nationale suisse (BNS) en mars, les analystes interrogés s'attendent à une politique monétaire nettement plus expansionniste qu'en janvier. Ils s'attendent à deux nouvelles baisses des taux d'intérêt de la part de la BNS.

Avec la baisse surprise de son taux directeur, fin mars, la BNS marquait le début d'un retournement des taux d'intérêt. Une étape qui devrait avoir des conséquences positives sur les loyers et les prix de l'immobilier.

La confiance dans les réductions de taux d'intérêt de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Réserve fédérale américaine (Fed) est toujours intacte. Les analystes s'attendent à une moindre différence entre les taux d'intérêt à court terme de l'euro et du franc et à une remontée du franc par rapport à l'euro au cours des deux prochains trimestres. Contrairement à l'euro, l'or devrait poursuivre sa hausse. (jah avec ats)

Immersion dans le plus grand bunker d'or privé de Suisse
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les banques continuent de soutenir le fossile
L'an dernier, les grandes banques ont prêté ou arrangé plus de 700 milliards de dollars pour les énergies fossiles, selon des ONG.

Les géants bancaires mondiaux, américains et japonais en tête, ont prêté ou arrangé l'an dernier plus de 700 milliards de dollars (634,7 milliards de francs) au profit des énergies fossiles, affirme lundi un consortium d'ONG, un montant néanmoins en repli. Lucie Pinson a commenté, fondatrice et directrice de Reclaim Finance, citée dans un communiqué:

L’article