DE | FR

Le fisc américain requiert les données clients de 29 banques suisses

Bild

Les autorités fiscales américaines ont demandé des informations à l'Administration fédérale concernant des comptes américains. Vingt-neuf banques suisses sont concernées.



La requête concerne les grandes banques: UBS, Credit Suisse mais aussi Julius Bär, J. Safra Sarasin, Lombard Odier & Cie, Bordier & Cie, selon une communication de l'AFC parue mardi. Les banques cantonales d'Argovie, de Genève, de Berne et de Zurich sont aussi visées, tout comme la banque Migros et Postfinance.

Elle a été lancée en vertu de la mise en œuvre de l'accord sur le Fatca, qui oblige les établissements financiers étrangers à transmettre des informations relatives à ce type de comptes.

Pour rappel:

La Suisse a signé un accord en 2014 avec les Etats-Unis portant sur la loi fiscale américaine Fatca («Foreign Account Tax Compliance Act») qui contraint les établissements à transmettre les données de clients américains au fisc de leur pays.

La demande remonte au 5 février. «Il est demandé de fournir des informations concernant des comptes qui étaient identifiés comme comptes américains ou comme comptes d'établissements financiers non participants, auxquels des montants étrangers soumis à communication ont été payés», selon le document. Ces informations doivent être communiquées dans les 20 jours auprès de l'AFC.

(ats)

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Les loyers reculent partout... sauf en Suisse romande et à Zurich

Link zum Artikel

H&M licencie un millier de personnes en Espagne

Link zum Artikel

L'économie mondiale se relance plus vite que prévu

Link zum Artikel

C'est quoi exactement cette délicate réforme de l'AVS?

Link zum Artikel

Dans le mariage, chacun gagne à payer sa part d'impôts

Link zum Artikel

Amateurs de poissons, méfiez-vous des arnaques!

Link zum Artikel

Le groupe de Zara et Bershka ne vend plus et perd 70% de bénéfices

Link zum Artikel

Lego touche le jackpot grâce aux confinements

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La messagerie Telegram lève près d'un milliard de francs

La populaire messagerie cryptée Telegram a émis plus d'un milliard de dollars (933 millions de francs) d'obligations pour financer sa croissance.

Les fondateurs de l'application Telegram, réputée pour son niveau élevé de cryptage, viennent de décrocher un milliard de dollars pour développer leur entreprise.

L'un des deux co-fondateurs, Pavel Dourov, a déclaré que l'investissement, émis sous forme d'obligations, avaient été obtenu auprès «de certains des investisseurs les plus importants et les plus compétents à travers le monde».

Il précise également que ces ressources vont permettre d'appuyer la «stratégie de monétisation» de …

Lire l’article
Link zum Artikel