larges éclaircies
DE | FR
Economie
Poutine

La Russie contourne le plafonnement du prix du pétrole

epa10334136 Fishermen work next to an oil tanker in Guanabara Bay, in Niteroi, near Rio de Janeiro, Brazil, on 21 November 2022 (issued 28 November 2022). The Guanabara Bay, which bathes Rio de Janeir ...
Un vieux pétrolier au large de Rio de Janeiro, Brésil.photo: keystone

Pourquoi Poutine achète des pétroliers bons pour la casse

La Russie semble s'être empressée de s'emparer de navires en pleine décrépitude pour contourner certaines sanctions. Elle se servirait, pour cela, d'un marché parallèle.
05.12.2022, 16:46
Un article de
t-online

Bien que la Russie affirme publiquement le contraire, le Kremlin semble manifestement s'inquiéter pour son activité pétrolière en raison du plafonnement des prix du pétrole par l'UE et les pays du G7.

La Russie achète à tour de bras des navires pourris

Le Wall Street Journal et Financial Times pointent que le Kremlin s'est procuré de vieux pétroliers afin d'acheminer son pétrole vers ses derniers clients. Selon ces rapports, des courtiers en navires et des experts de la société Rystad Energy auraient constaté que Moscou pouvait disposer de plus de 100 autres bateaux — dont certains sont apparemment presque à l'état de ferraille.

Certains auraient été achetés directement, d'autres auraient été transférés depuis l'Iran et le Venezuela – apparemment pour contourner les sanctions existantes vis-à-vis de ces deux pays.

Le Kremlin était préparé…

Après une longue lutte, les pays du G7 et de l'UE avaient décidé, vendredi, de fixer un plafond de 60 dollars (57 euros) par baril pour les livraisons de pétrole russe par bateau, afin de rendre plus difficile le financement de la guerre contre l'Ukraine. Moscou avait averti au préalable qu'elle ne livrerait plus de pétrole aux pays qui introduiraient un plafond.

«Nous n'accepterons pas ce plafonnement des prix», a déclaré, samedi, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov aux agences de presse russes. Il a ajouté que Moscou s'était préparé à l'avance à un tel plafond... sans donner davantage de détails à ce sujet.

Une flotte fantôme, l'atout de Poutine

La Russie n'est pas tenue de respecter cette limite de prix lorsqu'elle livre à des pays comme la Chine ou l'Inde. Elle a toutefois besoin de bateaux, et ceux-ci sont en grande partie loués par des compagnies maritimes occidentales. Celles-ci – ainsi que les compagnies d'assurance – devraient, cependant, craindre des sanctions. Elles sont tenues de respecter la limite de prix.

Les experts parlent d'une «flotte fantôme» que la Russie se serait constituée. Certains de ces pétroliers auraient déjà 15 ans:

«Ils lancent un nouveau type de marché maritime, parallèle au marché conforme normal dans lequel la plupart d'entre nous sont actifs»
Lars Barstad, directeur général de Frontline et propriétaire de pétrolierssource: Wall Street Journal

Cette flotte a été créée il y a une dizaine d'années, lorsque les Etats-Unis ont renforcé les sanctions contre l'Iran, explique John Smith, qui a autrefois dirigé l'agence américaine chargée du contrôle des installations étrangères.

Comment cela marche?

Tous les navires ne sont pas la propriété de la Russie. Certains sont simplement loués, en fonction des exigences des clients. L'identité des véritables propriétaires n'est souvent pas claire. Il n'est pas non plus certain qu'il existe des assurances pour les pétroliers de l'ombre. Les pétroliers de seconde main ne sont pas tout à fait bon marché. Selon Stephen Gorden, un courtier maritime, les prix ont augmenté de 37 pour cent au cours des six derniers mois. Il faut débourser près de 52 millions de dollars (environ 51 millions d'euros) pour un vieux modèle de 15 ans.

Les pétroliers de cette flotte de l'ombre se distinguent principalement par le fait qu'ils peuvent échapper aux sanctions. Cela peut se faire par un simple réenregistrement, qui leur permet ensuite de naviguer sous un nouveau pavillon. Mais il semblerait que les émetteurs indiquant la position soient également désactivés. Un rapport américain a révélé que le pétrole était parfois transbordé en haute mer, que les navires étaient repeints ou que les documents étaient falsifiés.

Depuis l'invasion de l'Ukraine par les troupes de Poutine, 70 navires transportant du pétrole iranien ou vénézuélien ont été expédiés hors de la Russie, a déclaré Armen Azizian, analyste pour la société de suivi des navires Vortex.

Indirectement, Poutine pourrait même stabiliser le prix du pétrole avec sa propre flotte de pétroliers. Car s'il n'était plus en mesure d'acheminer sa principale matière première vers les acheteurs, le prix pourrait alors augmenter, et ce dans le monde entier. (t-online/ wan/con)

Ce Russe s'est retrouvé coincé dans une mare de bitume

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Keller-Sutter annonce des économies budgétaires pour les prochaines années
La nouvelle ministre suisse des finances, Karin Keller-Sutter, prédit des mesures d'économie. «Pas seulement pour l'année 2024, mais aussi pour les années suivantes», avertit-elle samedi dans la Südostschweiz.

Il y a eu plus de dépenses qui n'ont pas été financées en contrepartie, a poursuivi Mme Keller-Sutter. Cela signifie pour le Conseil fédéral, puis pour le Parlement, qu'il faut se restreindre et faire des économies pour pouvoir respecter le frein à l'endettement.

L’article