DE | FR

En Afrique du Sud, le bilan des violences grimpe à 72 morts

epa09341813 Police and security guards stand over arrested looters in Johannesburg, South Africa, 13 July 2021. Former South Africa President Zuma was arrested on 07 July, and sentenced to 15 months in prison for contempt of court. Protests by his supporters included shops being looted, burned cars and the blocking of city streets in the country. EPA/KIM LUDBROOK

Image: EPA

Les forces de l'ordre sont dépassées face à la montée en puissance des violences en Afrique du Sud. La plupart des décès sont survenus lors d'une vague de pillage sans précédent.



En Afrique du Sud, la situation dégénère depuis l'incarcération de l'ancien président Jacob Zuma. Les violences ont déjà fait 72 morts. La plupart sont survenues dans des bousculades lors de pillages qui se sont étendus.

«Le nombre total de personnes arrêtées s'élève à 1234, tandis que les décès se montent à 72», a annoncé dans la soirée la police dans un communiqué. Un précédent bilan faisait état de 45 morts.

Bousculades mortelles

La plupart des décès sont survenus lors de «bousculades pendant des pillages de magasins et de centres commerciaux», tandis que d'autres morts et blessures sont liés «à des explosions de distributeurs automatiques de billets et à des tirs», a précisé la police.

A lire aussi: L'armée soutient la police face aux violences en Afrique du Sud

En dépit de l'appel au calme des autorités et du déploiement de quelque 2500 soldats, des milliers de Sud-Africains ont continué à affluer mardi pour dépouiller hangars et magasins, notamment à Durban, grande ville portuaire sur l'océan Indien.

Forces de l'ordre dépassées

Les forces de l'ordre, dépassées, ont tiré des balles caoutchoutées pour disperser les foules, suscitant des courses paniquées sur les parkings des zones commerciales ou dans les rues des villes touchées, aux trottoirs jonchés de bris de verre et de déchets.

Le président Cyril Ramaphosa, «le coeur lourd», a souligné le caractère inédit de ces violences depuis l'avènement de la démocratie post-apartheid. (ats)

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Il passe à l'abordage en volant comme un superhéros

Un fabricant de combinaisons à réaction s'est associé à la marine britannique pour tester son produit. Et les militaires ressemblent à Iron Man.

Le développeur de combinaisons à réaction Gravity Industries s'est associé aux Royal Marines (l'infanterie navale britannique) pour tester comment leur produit peut aider aux opérations d'embarquement maritime, rapporte The Telegraph.

Un Royal Marine a donc testé la combinaison à réaction au-dessus de l'eau et a atterri sur le HMS Tamar au large de la côte sud du Royaume-Uni. Le fondateur de l'entreprise qui fabrique l'ensemble, Richard Browning, a lui-même servi dans ce corps d’armée …

Lire l’article
Link zum Artikel