DE | FR

Et si le tir mortel de Baldwin était dû à un sabotage?

C'est la thèse des avocats qui défendent l'armurière ayant donné l'arme du crime à l'acteur.
03.11.2021, 22:3504.11.2021, 09:06

Les rebondissements autour du dramatique tournage du western «Rust» n'en finissent plus. Les avocats d'Hannah Gutierrez-Reed - qui était responsable des armes à feu sur le site - évoquent une possible machination. C'est cette dernière qui serait la source du drame qui a tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins le 21 octobre dernier.

La vraie munition de l'arme du crime, qui a été manipulée par l'acteur Alec Baldwin, aurait été sciemment glissée parmi des balles factices. Les représentants de l'armurière affirment sur NBC:

«Nous supposons que quelqu’un a dû mettre la munition réelle dans cette boîte. Si on y pense, la personne qui a mis cette munition réelle dans la boîte de cartouches factices devait vouloir commettre un sabotage sur le tournage. C’est la seule raison pour faire une chose pareille.»

L'un des avocats estime qu'il y a des arguments en faveur de la thèse du sabotage:

  • Sur le plateau, il y avait des revendications quant aux conditions de travail déplorables.
  • Il y a des gens qui avaient quitté le tournage parce qu’ils étaient mécontents.

Pour l'heure, aucune arrestation n'a eu lieu. Toutefois, la menace de poursuites pénales plane toujours. Le shérif en charge des investigations a, d'ailleurs, estimé «qu’il y avait un certain laisser-aller sur ce plateau», rapporte Le Journal de Québec. Un autre argument qui amène de l'eau au moulin des avocats de l'armurière. En effet, ce contexte de non-respect des consignes élémentaires de sécurité aurait permis au drame de se dérouler.

Quant à savoir pourquoi l'armurière avait laissé la boîte de munitions et les armes sans supervision, ses avocats ont la parade: Hannah Gutierrez-Reed faisait office d’«assistante accessoiriste» sur le tournage. Une casquette qu'elle portait au moment du drame. (jah)

Et sinon, dans l'actu 👇

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Elle apprend qu'elle a gagné le gros lot en vérifiant ses spams

Link zum Artikel

Bob Dylan assure ses arrières en vendant tout son catalogue musical

Link zum Artikel

Evan Rachel Wood accuse Marilyn Manson de viol en plein tournage

Link zum Artikel

Joe Biden, agacé, traite un journaliste de «fils de p***»

Link zum Artikel
Macron reconnaît deux massacres commis en Algérie contre des Français
D'ores et déjà en campagne, le président Emmanuel Macron fait un geste important envers les rapatriés en reconnaissant deux massacres commis contre des Français pendant la guerre d'Algérie, le 26 mars et le 5 juillet 1962.

Emmanuel Macron a adressé un geste fort mercredi. Devant un parterre de rapatriés d'Algérie réunis à l'Elysée, le chef de l'Etat est revenu sur la fusillade de la rue d'Isly, dans laquelle des dizaines de partisans de l'Algérie française ont été tués par l'armée en mars 1962. Il a ajouté que le massacre du 5 juillet 1962 à Oran, commis par des Algériens sur des Français, devait être «reconnu».

L’article