DE | FR

Voici pourquoi les Allemands se ruent sur l'Astrazeneca

Devant le centre de vaccination de Freiburg.
Devant le centre de vaccination de Freiburg.Image: Twitter/Sαƙαɾყαʅι Aԃɳαɳ
Le sérum d'Astrazeneca n'en finit plus de surprendre: alors que plusieurs pays l'interdisent et que les patients le boudent, en Allemagne les cabinets médicaux sont en train d'épuiser leur stock.
13.05.2021, 18:0614.05.2021, 15:23

L'interminable discussion sur les effets secondaires du vaccin anti-covid d'Astrazeneca ne semble pas dissuader les Allemands. Depuis quelques jours, de plus en plus de gens se ruent sur le sérum anglo-suédois.

«Le vaccin d'Astrazeneca est tellement demandé que les quantités fournies ne sont plus suffisantes»
Thomas Preis, responsable de l'association des pharmaciens du Rhin Nord

Le rôle des jeunes

Comment expliquer un tel engouement? Ce vaccin a été associé à des cas de thrombose, très rares, mais très graves. Dans d'autres pays, lorsqu'ils ont la possibilité de choisir leur vaccin, les gens le boudent:

Eh bien, les raisons seraient très pratiques. Début mai, l'Allemagne a élargi les critères d'attribution de ce vaccin: toutes les personnes majeures peuvent maintenant se faire immuniser avec le sérum anglo-britannique.

Le Spiegel apporte un autre élément d'explication. La deuxième dose peut désormais être administrée quatre semaines après la première.

«Le raccourcissement des intervalles de vaccination à quatre semaines rend le vaccin attrayant pour les jeunes»
Thomas Preis

Ceux-ci veulent bénéficier d'une protection vaccinale complète lors des prochains assouplissements.

La semaine passée, certains centres de vaccination ont décidé d'ouvrir la vaccination sans rendez-vous: d'immenses files d'attente se sont alors formées, rapporte la Badische Zeitung: jusqu'à 3000 personnes pour 1400 doses de vaccin. (asi)

La Kumbh Mela a eu lieu en Inde, malgré le Covid

1 / 16
La Kumbh Mela a eu lieu en Inde, malgré le Covid
source: sda / idrees mohammed
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur le vaccin et le Covid

Les 5 questions que pose le vaccin testé sur les enfants

Link zum Artikel

Ce qu'il faut savoir sur le nouveau vaccin Curevac commandé par la Suisse

Link zum Artikel

Un «super vaccin» suisse pour sauver le monde du Covid-19

Link zum Artikel

Jeunes et vaccin: «Ce n'est pas correct qu'on soit toujours les derniers!»

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Cette photo de moi a été utilisée pour répandre des mensonges sur la guerre»
La photo de Marianna Vyshemirsky, enceinte et fuyant une maternité bombardée, est devenue l'une des images les plus connues de la guerre. Mais Marianna n'a pas seulement reçu des encouragements, elle a également été la cible de message de haine – et ce, des deux camps

La photo a été prise après une attaque aérienne russe à Marioupol. Elle a circulé en ligne, mais a aussi fait la une des journaux et a été le centre des discussions au Conseil de sécurité de l'ONU. Néanmoins, après avoir survécu à cette attaque, Marianna a dû faire face à un autre genre d'attaque. Celle de la désinformation et de la haine, dirigée contre elle et sa famille.

L’article