DE | FR

Berlin et Moscou se chamaillent à nouveau pour un espion

Vladimir Poutine, Angela Merkel, Top secret

Angela Merkel et Vladimir Poutine en conflit pour un espion. Image: Shutterstock

Un Allemand est soupçonné d'avoir communiqué des données à la Russie. Le suspect est mis en accusation par son pays et risque désormais un procès.



Un employé d'une enterprise mandatée par le Bundestag (le Parlement allemand), à Berlin, aurait transmis des informations sensibles au gouvernement russe. Identifié en tant que «Jens F.», le suspect est dans de sales draps.

«Entre fin juillet et début septembre 2017, Jens F. a décidé de sa propre initiative de transmettre les informations sur les propriétés du Bundestag aux services de renseignements russes», précise le chargé des affaires d'espionnage en Allemagne.

Le ressortissant allemand est soupçonné d'avoir partagé des documents, sous forme de fichiers PDF, à un employé de l'ambassade russe à Berlin, membre du renseignement militaire russe. Le parquet fédéral allemand attend désormais que le tribunal compétent donne son feu vert pour lancer le procès.

Berlin et Moscou entretiennent déjà des relations compliquées avec plusieurs affaires d'espionnage présumé imputées à la Russie:

Plus d'articles d'«Actu»

L'UDC et le PLR se clashent sur Twitter au sujet des restrictions

Link zum Artikel

Ça y est, l'hélico de la Nasa devrait voler sur Mars ce lundi

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

Des centaines d'opposants aux mesures sanitaires ont manifesté à Altdorf

Link zum Artikel

Vladimir Poutine à Joe Biden: «C'est celui qui le dit qui l'est»

Hier, c'était le président américain qui avait qualifié son homologue russe de «tueur». Les usages diplomatiques s'effacent à mesure que la tension monte entre les deux puissances.

C'est le dernier épisode en date. Et ce n'est probablement pas terminé. «On voit toujours chez l'autre ce que l'on est sois même», a répondu Vladimir Poutine à Joe Biden jeudi, rapporte AFP. Autrement dit: «C'est celui qui le dit qui l'est.» Le président russe a répliqué à l'attaque verbale de Joe Biden de mercredi après que le président américain a qualifié le patron de la Russie de «tueur» sur la chaîne ABC.

Joe Biden n'a cependant pas précisé si ses propos faisaient échos à …

Lire l’article
Link zum Artikel