DE | FR

L'Angleterre célèbre son «jour de la liberté» malgré les inquiétudes

Angleterre Boris Johnson covid-19 pandémie coronavirus virus vaccination levée restrictions libertés masque

Au moment où le pays abandonne le port obligatoire du masque et la distanciation sociale, le chef du gouvernement Boris Johnson a été diagnostiqué cas de contact. Image: Shutterstock

Depuis lundi, les Anglais peuvent à nouveau vivre pratiquement sans restrictions liées à la pandémie. Une décision qui inquiète les scientifiques.



La quasi-totalité des restrictions liées à la pandémie due au coronavirus a été levée en Angleterre lundi, rebaptisé «jour de la liberté», malgré une flambée des contaminations au Covid-19. Cette décision inquiète nombre de scientifiques et de responsables politiques.

Ce qui change

Depuis lundi, à partir minuit, les Anglais bénéficient des libertés suivantes:

50 000 nouvelles contaminations

Le Covid-19 a fait plus de 128 700 morts au Royaume-Uni, où les contaminations grimpent en flèche depuis des semaines.

Le pays est le plus touché en Europe en nombre de cas et a dépassé 50 000 nouvelles contaminations quotidiennes deux jours de suite.

Le ministre de la Santé et Boris Johnson contaminés

Parmi les personnes dernièrement contaminées figure le ministre de la Santé, Sajid Javid, contraint de s'isoler après avoir été testé positif samedi.

Au moment où le pays abandonne le port obligatoire du masque et la distanciation sociale, le chef du gouvernement Boris Johnson et son ministre des Finances Rishi Sunak, cas de contact avec le ministre de la Santé, observent une période d'isolement.

Deux tiers des adultes vaccinés

Malgré la vague de cas qui continue de grossir, Boris Johnson a confirmé la levée de quasiment toutes les restrictions restantes en Angleterre lundi, préférant s'en remettre à la «responsabilité individuelle» de chacun.

Il s'appuie sur le succès d'une campagne de vaccination menée tambour battant depuis décembre, avec plus de deux tiers des adultes entièrement vaccinés, qui a «fortement affaibli» le lien entre maladie, hospitalisations et décès.

Un gouvernement «imprudent»

Pour l'opposition travailliste, le gouvernement est «imprudent» face à la montée des contaminations dues au variant Delta, particulièrement contagieux. Le nombre de contaminations quotidiennes pourrait atteindre 100 000 cet été.

«La décision du gouvernement de lever les restrictions risque de saper les efforts de contrôle de la pandémie non seulement au Royaume-Uni, mais également dans d'autres pays»

Un groupe d'influents scientifiques internationaux

(ats/jch)

Pourquoi les Suisses boudent-ils le vaccin?

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

La Confédération et les cantons se félicitent de leur gestion de la crise

Alain Berset et le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) Lukas Engelberger se sont rencontrés face-à-face jeudi après-midi. C'était la première fois depuis l'automne 2020.

«Ensemble, nous avons réussi à reprendre le contrôle», a déclaré le conseiller fédéral Alain Berset. «On a des chances de retrouver la voie de la normalité», selon Lukas Engelberger.

La crise sanitaire a nécessité des échanges intenses avec les cantons: rien que depuis le début de l'année, on s'est rencontrés à dix reprises avec la plénière des cantons contre une à deux fois par an en temps normal, a poursuivi le conseiller fédéral.

Aujourd'hui, le timing pour la vaccination est respecté: 57% de …

Lire l’article
Link zum Artikel