en partie ensoleillé10°
DE | FR
International
Architecture

Moins de 120 heures pour «imprimer» une maison en 3D

Ils habitent dans une maison 100% imprimée en 3D. Watson
La première maison 100% imprimée en 3D se trouve aux Pays-Bas.Image: The Guardian

Moins de 120 heures pour «imprimer» une maison en 3D

Un couple de Néerlandais est devenu l'heureux locataire d'une maison entièrement imprimée en 3D. Cette dinguerie architecturale, première en Europe, n'a nécessité que quelques jours de construction.
30.04.2021, 11:5501.05.2021, 00:12
Plus de «International»

Trouver la maison de ses rêves est un défi conséquent. Si beaucoup abandonnent, d'autres ont récemment eu l'idée de faire appel à une entreprise qui puisse tout bonnement l'imprimer. Jeudi, dans une banlieue d'Eindhoven, aux Pays-Bas, le couple de retraités Erin Lutz et Harrie Dekkers a ainsi reçu les clés de son petit ilot de paradis, entièrement construit par des imprimantes à ciment.

Inspiré de la forme d'un rocher, dont les dimensions seraient difficiles et coûteuses à construire, selon les méthodes traditionnelles, ce bijou du futur est, en Europe, la première du genre à pouvoir accueillir des personnes qui y paient un loyer.

Des avantages béton

Cette prouesse technique a été réalisée par Saint-Gobain Weber Meamix. Une entreprise hollandaise dont les robots ont donné naissance à 94 mètres carré, réunissant un salon et deux chambres. Cela en seulement 120 heures. Un record.

«Le gros avantage de cette technique est que l'imprimante n'a pas besoin de manger, n'a pas besoin de dormir, elle n'a pas besoin se reposer»
Bas Huysmans, directeur général de Weber BeneluxThe Guardian

Selon l'entreprise de construction, la méthode d'impression 3D XXL présente d'autres avantages:

  • C'est un bon moyen de réduire les coûts de construction et donc de loyer.
  • L'utilisation d'une quantité millimétrée et donc réduite de ciment, conduisant à moins de dommages environnementaux.
  • Aux Pays-Bas, cette technique constitue carrément une alternative «à un moment où il y a une pénurie de maçons qualifiés».

Partout dans le monde

Les avantages de la technique à impression 3D séduisent de plus en plus d'entreprises de construction. D'où l'apparition croissante de ces propriétés futuristes et écologiques à travers le globe.

En 2019, le Mexique ouvrait le champ des possibles en introduisant sa première maison faite en ciment imprimé. En début d'année 2021, c'est du côté de New York qu'une autre maison en ciment habitable a vu le jour. 👇

En Inde, il y a quelques jours, une autre résidence habitable a été inaugurée.👇

Côté Europe, la seule maison du genre est apparue en 2018, à Nantes, en France. Le Laboratoire LS2N devenait alors pionnier du continent en proposant le premier logement social, construit à partir d'une impression en ciment. Mais elle ne l'était qu'en partie. 👇

Yasin Torunoglu, conseiller municipal pour le logement et le développement spatial de la municipalité d'Eindhoven, au Pays-Bas, se réjouit donc de cette avancée architecturale offerte par l'entreprise néerlandaise: «Avec la maison imprimée en 3D, nous donnons maintenant le ton pour l'avenir: la réalisation rapide de maisons abordables avec une haute réflexion sur leur design», rapporte The Guardian.

Galvanisé, Saint-Gobain Weber Beamix a prévu de construire quatre autres résidences imprimées en ciment d'ici la fin de 2021.

(the guardian)

Notre journaliste watson déteste les Tupperware, et vous?

Vidéo: watson

Des bûchers funéraires à New Delhi

1 / 12
Des bûchers funéraires à New Delhi
Un vache sacrée face à un bûcher funéraire, à New Delhi.
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Un désastre»: les Russes piègent une unité d'élite ukrainienne
De nombreux soldats d'élite ukrainiens ont trouvé la mort, pris dans une embuscade russe. Des images illustrent la violence de l'affrontement.

L'Ukraine traverse un très mauvais moment. Près de deux semaines après la conquête russe d'Avdiivka, dans l'est du pays, les soldats de Kiev ont de grandes difficultés à stabiliser la ligne de front dans la région. Des combats ont lieu dans de nombreux villages voisins, a fait savoir le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Oleksandr Syrsky, sur Telegram.

L’article