DE | FR

Face à la pire contraction économique «en 300 ans», Londres ferme le robinet d'aide

Au vu de l'impact de la crise économique en raison du Covid, le Royaume-Uni a décidé de baisser son aide internationale de 15 à 10 milliards de livres.



Bild

Dominic Raab, ministre des Affaires étrangère britannique a parlé de la pire contraction économique «en 300 ans».

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a justifié, dimanche, la réduction de l'aide internationale du Royaume-Uni par l'impact économique de la crise du coronavirus, dont certaines critiques n'ont pas à ses yeux pris la mesure.

Ce que cela signifie en chiffres:

«Ca a été une décision très difficile de réduire et trouver des sources d'économie dans le budget de l'aide», a déclaré sur Sky News le chef de la diplomatie britannique, invoquant la plus importante contraction de l'économie «en 300 ans».

Certaines personnes «ne réalisent pas» l'ampleur des dégâts de la pandémie sur les finances publiques, a-t-il ajouté.

Le Royaume-Uni reste néanmoins bon élève

Malgré les coupes annoncées, le Royaume-Uni est le premier contributeur à l'Alliance internationale pour le vaccin (Gavi) et le troisième contributeur des pays du G7 (les 7 pays les plus industrialisés du monde), dont Londres accueille la semaine prochaine la réunion des ministres des Affaires étrangères, avant le sommet du mois de juin.

Quel impact, en chiffres

Le Fonds des Nations unies pour la population estime que si le Royaume-Uni avait maintenu son aide, cela aurait évité:

A l'interne le gouvernement fait face aux critiques en raison de cette coupe. La représentante de l'opposition travailliste sur les Affaires étrangères, Lisa Nandy, a dénoncé une approche «à courte vue». Dénonçant des coupes «scandaleuses», elle a estimé qu'elles affaiblissent l'«autorité morale» du Royaume-Uni sur la scène internationale. (ats)

3000 jeunes font la fête à Liverpool

1 / 7
3000 jeunes font la fête à Liverpool
source: ap pa / richard mccarthy
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Péril Jeune Océane

Plus d'articles sur le Covid

Astrazeneca: pas au moins de 40 ans dit le Royaume-Uni ++ Genève ne vaccine pas les jeunes

Link zum Artikel

Tous les chiffres du coronavirus en Suisse

Link zum Artikel

«Sans nouveau variant, on peut espérer du mieux entre l'été et l'hiver 2021»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel

Le palmarès 2021 des Bafta nous donne des indices pour les Oscars

Avec une sélection qui se voulait plus diverse et deux grands favoris, la 74e cérémonie des Bafta nous donne des indices sur les favoris des Oscars qui se tiendront dans deux semaines.

La 74e cérémonie des British Academy Film Awards, organisée par la British Academy of Film and Television Arts (BAFTA), a eu lieu cette nuit au Royal Albert Hall. Découvrez le palmarès !

A deux semaines des Oscars, «Nomadland» de Chloé Zhao a triomphé au Bafta. Cet hymne à la gloire de hippies modernes, a remporté quatre distinctions.

Anthony Hopkins a été sacré meilleur acteur pour son interprétation d'un vieil homme sombrant dans la démence dans «The Father», du Français Florian Zeller. …

Lire l’article
Link zum Artikel