DE | FR

La première ville flottante du monde ressemblera à ça

Des architectes danois ont dévoilé les images de la première ville flottante du monde, qui se situera en Asie. Le projet, devant être construit à partir de 2023, compte répondre à un problème «existentiel».
02.05.2022, 20:2303.05.2022, 06:25

C'est un projet aussi fou que nécessaire. Le 26 avril, la société de développement danoise Oceanix a dévoilé le prototype de ce qui constituera la première ville flottante du monde. Le projet lancé fin 2021 avec le soutien de l'Organisation des Nations Unies (ONU) élira domicile à Busan, en Corée du Sud. Il devrait voir naître ses premiers logements en 2025.

Maquette de la ville flottante de Busan.
Maquette de la ville flottante de Busan.Image: oceanix

Dès 2023, le terrain de 15,5 hectares de surface devrait être construit en trois parties reliées par des ponts, soit une zone dédiée à la recherche, une autre à des lieux publics et une dernière aux habitations. Lesquels logements pourraient accueillir entre 12 000 et 100 000 personnes.

Le terrain de 15,5 hectares de surface devrait être construit en trois parties reliées par des ponts
Le terrain de 15,5 hectares de surface devrait être construit en trois parties reliées par des pontsImage: oceanix

Si l'idée peut surprendre, il semble qu'elle soit surtout motivée par une volonté de répondre aux récents défis climatiques, comme l'expliquent les concepteurs sur leur site internet:

«Nous ouvrons la voie à une nouvelle industrie afin de répondre aux besoins de l'humanité en matière d'abris, d'énergie, de déchets, d'eau et de nourriture tout en régénérant les écosystèmes marins»
Oceanix

Lutter contre «une menace existentielle»

Les villes flottantes pourraient être un moyen d’atténuer les effets de la montée des eaux, causée par le réchauffement climatique. Ce problème a notamment été soulevé dans le dernier rapport du GIEC en février. Les experts présentaient cette élévation du niveau de la mer comme «une menace existentielle pour les infrastructures côtières d’électricité et de transport».

Depuis 1880, le niveau moyen de la mer à l’échelle mondiale a augmenté d'une vingtaine de centimètres, a observé Climate.gov, le portail scientifique et d’information sur le changement climatique géré par l'administration nationale océanique et atmosphérique. Si l'on se fie aux graphiques présentés, un tiers de cette montée des eaux s’est produit au cours des 25 dernières années.

200 millions de dollars

En ce sens, la ville flottante de Busan devrait produire l'intégralité de son électricité à l'aide de panneaux solaires, dont une partie se trouvera sur les toits et l'autre flottera sur la mer. Fonctionnant à partir d'une économie zéro déchet, seuls les véhicules électriques seraient autorisés à y circuler.

La construction de la ville pourrait coûter environ 200 millions de dollars. Un montant conséquent, qui se révèle, d'après Amina Mohammed, secrétaire générale adjointe de l'ONU, être une nécessité: «Nous ne pouvons pas résoudre les problèmes d'aujourd'hui avec les outils d'hier [...] Nous devons construire des villes en sachant qu'elles seront en première ligne des risques liés au climat, de l'élévation du niveau de la mer aux tempêtes.» (mndl)

En parlant de mer, voici un requin blanc attaquant un bateau familial

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Whatsapp ne sera plus comme avant dès juin, voici ce qui va changer
Quelques semaines après la mise à jour de son célèbre service de messagerie, Meta déploie encore de nouvelles fonctionnalités Whatsapp. Les utilisateurs pourraient en profiter dans un peu moins d'un mois.

Actuellement, quitter un groupe de discussion Whatsapp se fait froidement, à la vue de tous. «Melissa est parti(e).» notifie l'application à tous les participants, entrecoupant ainsi brusquement l'ambiance réjouissante et foisonnante du fil de messages. Une fonctionnalité de la mise à jour de la plateforme au cours du mois de juin pourrait mettre fin à ce malaise.

L’article