DE | FR

Le GIEC publie son dernier rapport et c'est alarmant

Agir, c'est maintenant ou jamais. C'est (un peu) la conclusion du dernier rapport publié par le GIEC lundi quant au réchauffement climatique. Plusieurs solutions d'adaptation sont néanmoins possibles.
28.02.2022, 21:0801.03.2022, 06:17
Les ressources de notre planète s'amoindrissent et il est urgent d'agir selon le GIEC.
Les ressources de notre planète s'amoindrissent et il est urgent d'agir selon le GIEC.Image: Shutterstock

Le Groupement intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) tire la sonnette d'alarme. Les preuves scientifiques accumulées ne laissent pas de doute. Selon son dernier rapport, la situation est dramatique et il serait urgent d'agir.

Pour cette nouvelle mise à jour, les 270 auteurs principaux, dont six de Suisse, ont évalué plus de 34 000 publications et traité plus de 62 000 commentaires, a indiqué l'Académie suisse des sciences naturelles (SCNAT) dans un communiqué.

«C’est un vrai signal d’alarme, nous espérons qu’il sera entendu»
Rachel Warren, professeur à l'Université de East Anglia et auteur dans ce volet

Dans leur analyse, les scientifiques montrent que les changements climatiques portent déjà atteinte à l’homme et à la nature aujourd'hui: catastrophes naturelles, maladies ou plus récemment l'éruption de l'Etna et les inondations en Australie sont des exemples plus qu'évidents.

Suivant l’ampleur que le changement climatique infligera au monde, les risques se multiplieront à partir de 2040. Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, plus ils surviendront en même temps, plus il sera difficile d’en maîtriser les impacts.

L'urbanisation, peut-être une solution

Les scientifiques ont néanmoins constaté que des efforts sont entrepris dans toutes les régions du monde mais l’adaptation ne suit pas le rythme des changements. L’écart ne cesse d'ailleurs de se creuser, écrivent les auteurs. En clair, ça ne suffit pas.

Le GIEC est clair: la capacité d’adaptation des systèmes humains et naturels atteindra bientôt ses limites. Renforcer mondialement la capacité de résistance aux effets des changements climatiques est plus urgent qu’on ne le pensait jusqu’à présent, selon les experts.

«Si les gouvernements, la société civile et le secteur privé mettent ensemble l’accent sur la réduction des risques ainsi que sur plus d’égalité et de justice, un développement résiliant au climat sera possible»

Il faut non seulement atténuer les changements climatiques, mais aussi préserver la biodiversité ainsi que les écosystèmes et exploiter les opportunités offertes par l'urbanisation, a conclu le communiqué. (ats/sia)

5 faits déprimants soumis à Bertrand Piccard

Plus d'articles sur le réchauffement climatique

«Des changements climatiques sans précédent»: le Giec dévoile son rapport

Link zum Artikel

À la veille de la COP26, la pollution bat des records. Comment s'en sortir?

Link zum Artikel

La Suisse ne se rendra pas les mains vides à la COP26

Link zum Artikel

L'avenir de la planète angoisse de plus en plus de jeunes

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La fille de Poutine a un amoureux... et vous ne devinerez jamais son nom
Après avoir divorcé de son richissime époux, la fille cadette de Vladimir Poutine, Katerina Tikhonova, s'est trouvé un nouveau compagnon. Son nom? Igor Zelensky... Ça ne s'invente pas.

Parfois, le destin a un drôle de sens de l'humour. C'est sans doute pour cela qu'il a placé Katerina, la fille adorée de Vladimir Poutine, dans les bras d'un danseur de ballet... du même nom que l'ennemi juré du président russe. Nous avons nommé: Zelensky.

L’article