DE | FR

Les femmes, grandes oubliées de l'accès à Internet dans le monde

Bild

shutterstock

La crise a augmenté l'usage des réseaux sociaux sur toute la planète. Mais trois pays sont encore coupés du monde. De manière générale, ce sont les femmes qui sont les moins connectées, révèle une récente étude.

Hélène Krähenbühl
Hélène Krähenbühl



Un vie sans internet parait pour beaucoup inimaginable. En particulier en ces temps de pandémie, qui ont renforcé notre besoin accru d'accès à l'information. Et pourtant, à ce jour, 4 personnes sur 10 dans le monde n'y ont toujours pas accès, révèle la mise à jour du Digital Report, une étude globale menée par Hootsuite et We Are Social.

Ecart de 17% entre les femmes et les hommes

Si le nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux a augmenté de 13,7 %, plus d'un milliard de personnes restent coupés du monde dans trois pays d'Asie du Sud. A savoir:

Le rapport révèle également que parmi les régions les moins connectées, ce sont les femmes les plus concernées. L'écart entre les genres est de 17%.

Fossé numérique entre les sexes

Pour Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive d’ONU Femmes, chaque fille a le droit d’être connectée. «C’est le monde que nous construisons ensemble grâce la Génération égalité», a-t-elle déclaré. Pour chaque fille, l'objectif doit être une connectivité significative, «y compris un haut débit fiable, rapide et disponible régulièrement», explique la spécialiste.

Ces inégalités, qui ne font que se creuser dans certaines régions, privent les femmes de nombreux droits. Tels que:

Pour António Guterres, secrétaire général de l’ONU, rendre ces technologies accessibles à toutes et tous joue aussi un rôle dans la construction des collectivités et des économies plus fortes.

La fusée de SpaceX a décollé vers l'ISS

1 / 7
La fusée de SpaceX a décollé vers l'ISS
source: ap nasa
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «High-Tech»

Facebook veut tout faire pour ressembler à Clubhouse

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

Gucci vend douze francs des baskets qui n'existent pas

Link zum Artikel

Un collectionneur de crypto-art nous explique son délire

Link zum Artikel

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le coronavirus risque d'engendrer le mariage de dix millions d'enfants

Ces unions forcées de mineures seraient la conséquence de plusieurs facteurs dus à la pandémie: fermeture des écoles, crise économique, perturbation des services publics ou décès de parents.

La pandémie de coronavirus pourrait engendrer le mariage de dix millions d'enfants d'ici 2030, a prévenu, lundi 8 mars, l'Unicef, qui s'ajouteraient aux 100 millions de filles considérées comme à risque d'être mariées d'ici la fin de la décennie.

Ces mariages de filles de moins de 18 ans seraient la conséquence de plusieurs facteurs liés à la crise du Covid-19, principalement les fermetures d'école, la dégradation de la conjoncture économique, les perturbations dans les services publics et …

Lire l’article
Link zum Artikel