DE | FR
Une rue de Vienne.
Une rue de Vienne.Image: sda

Voici à quoi va rassembler la vie des Autrichiens dès lundi

Un confinement de trois semaines, l'obligation de télétravailler, l'obligation de porter un masque FFP2 et l'arrêt des cours en présentiel dans les écoles: voilà comment l'Autriche entend stopper la 4e vague. Et ce n'est pas tout.
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
19.11.2021, 12:4322.11.2021, 07:40
samuel schumacher / ch media

Il y a quelques jours encore, le chancelier autrichien Alexander Schallenberg avait catégoriquement exclu un nouveau confinement pour tous. Mais, après des consultations intensives avec les gouvernements locaux et des experts, la nuit dernière, le chef du gouvernement conservateur ÖVP a changé d'avis:

«Nous devons regarder la réalité en face: trop d'entre nous ont fait preuve d'un manque de solidarité et ont ainsi causé d'énormes souffrances humaines».
Le chef du gouvernement conservateur ÖVP

Les forces politiques qui s'opposent aux mesures Covid commettent un «attentat contre notre système de santé», a déclaré Schallenberg vendredi matin. On en voit actuellement les conséquences tragiques dans les cliniques surpeuplées de Salzbourg et de Haute-Autriche, par exemple.

Pour éviter la catastrophe, le gouvernement a donc décidé de prendre les cinq mesures suivantes, qui s'appliqueront à partir de lundi prochain dans toute l'Autriche:

Confinement jusqu'au 12 décembre

A partir de lundi, tout le pays entrera en lockdown pour trois semaines.

  • Les magasins et les restaurants doivent fermer.
  • Toutes les manifestations sont annulées.
  • La présence obligatoire dans les écoles est supprimée.
  • Les offres de prise en charge des enfants doivent être maintenues.
  • Les mesures s'appliquent à tous, y compris aux personnes vaccinées et guéries.

La situation sera réévaluée au bout de dix jours. Une chose est sûre: le confinement sera maintenu après le 12 décembre pour toutes les personnes non vaccinées.

Télétravail pour tous

Tous les fonctionnaires fédéraux devront rester chez eux à partir de lundi. Les employeurs privés sont tenus de permettre à leurs employés de travailler à domicile si l'organisation le permet.

Obligation de porter un masque FFP2 en intérieur

A partir de lundi, tout le monde – y compris les personnes vaccinées ou convalescentes – devra porter un masque médical FFP2 dès qu'il entrera dans un espace clos. Cette obligation stricte de porter un masque s'applique également sur le lieu de travail. Des amendes salées sont prévues en cas de non-respect.

Le passeport Covid perdra rapidement sa validité

Sept mois seulement après la deuxième dose, le certificat de vaccination – appelé «passeport vert» en Autriche – devrait perdre sa validité. De l'autre côté, les vaccinations de rappel sont déjà possibles quatre mois après la deuxième dose, tant pour les vaccins classiques à vecteur que pour les sérums à ARNm. Une infrastructure axée sur la vaccination sera massivement mise en place afin de pouvoir absorber l'afflux attendu.

Obligation générale de vaccination à partir de février

Les bases juridiques sont encore en cours d'élaboration, a déclaré le ministre de la Santé Wolfgang Mückstein (Verts). Mais d'après le droit constitutionnel, une obligation générale de vaccination pour tous est légitime dans le cas de l'immunisation liée au Covid. C'est pourquoi le gouvernement fédéral a décidé qu'à partir du 1er février 2022, la vaccination serait obligatoire dans tout le pays. Les personnes qui refuseront de se faire vacciner s'exposeront à de lourdes amendes.

Ces mesures radicales sont soutenues par les Verts, le SPÖ (Parti social-démocrate) et l'ÖVP. Ces trois partis possèdent la majorité politique en Autriche. Il est donc considéré comme certain que les mesures décidées seront appliquées exactement comme elles ont été annoncées vendredi matin.

Adapté de l'allemand par jah

Et sinon dans l'actu des jours 👇

L'actu chaude sur le Covid-19

Parmelin appelle à la 3ᵉ dose pour tout le monde, 5 questions que cela soulève

Link zum Artikel

Voici la seule bonne idée de la «Semaine de la vaccination»

Link zum Artikel

Exclure du certif' les personnes testées? L'idée ne convainc pas en Suisse

Link zum Artikel

Un club genevois offre une fellation à chaque nouveau vacciné

Link zum Artikel
«Que faire de Trump?», se demandent les républicains
L'obsession de l'ex-président pour le Big Lie met en péril un éventuel succès du parti républicain lors des élections de mi-mandat. Certains poids lourds du parti commencent à s'énerver.

Actuellement, les républicains ne sont pas trop à plaindre. Le parti a remporté des victoires importantes lors d'élections. Comme en Virginie par exemple. Au même moment, la cote de popularité des démocrates et du président Joe Biden est en chute libre. Mais pour la direction du GOP, l'heure n'est pas aux réjouissances. Une question la taraude: que faire de Donald Trump?

L’article