International
avion

Las Vegas: elle voulait «mordre» les passagers de l'avion

Elle voulait «mordre» les passagers

Les images de cette passagère américaine, expulsée manu militari de son avion en direction de la Californie par la police de Las Vegas, ont fait le tour des réseaux. Accrochez vos ceintures, ça fait froid dans le dos.
11.04.2024, 13:09
Plus de «International»

Ah! Les joies de l'avion... Ces voyageurs stressés, ces mioches qui chouinent, ces parents au bord de la crise de nerfs, ce bagage à main trop grand, cette valise perdue entre deux correspondances, et cet abruti qui vous demande encore d'échanger vos sièges pour s'asseoir à côté du hublot alors qu'il fait nuit.... Pour enfin, cerise sur le gâteau, finir par cette passagère qui pète une durite à quelques minutes du décollage.

Vidéo: watson

C'est la mésaventure des passagers d'un vol de la compagnie américaine Spirit Airlines, peu après 1 heure du matin, ce 23 mars. Selon la chaîne locale Fox 5 Vegas, la police métropolitaine a été appelée en urgence au terminal 1 de l'aéroport international Harry Reid de Las Vegas, suite à l'appel au secours de la cheffe de cabine. Selon le rapport d'arrestation, une passagère au «comportement perturbateur» représenterait «une menace pour les autres passagers».

Digne d'un film de zombie

Vu les images capturées par les autres personnes sur le vol, on comprend mieux l'appréhension de l'employée de la Spirit Airlines. Toujours selon les documents, alors que l'avion se prépare à décoller, une femme dénommée Lonnieka Dillard, originaire de Californie, aurait commencé à «insulter et grogner» contre les autres passagers. Avant d'appeler les forces de l'ordre, la cheffe de cabine enjoint la jeune femme à se raisonner. Manque de bol, l'intéressée a commencé «à lui crier dessus».

La turbulente passagère est finalement interpellée par deux agents de police - non sans avoir, au préalable, menacé de «mordre» ses voisins. C'est après s'être vue expliquer «calmement» par les policiers qu'elle doit récupérer ses affaires et descendre de l'appareil, que Lonnieka Dillard aurait véritablement éclaté. Une diatribe bizarre digne d'un film de zombies que se ses co-passagers n'ont pas manqué d'immortaliser, devenue virale sur TikTok et compagnie.

Et comme une vidéo vaut 1000 mots...

Vidéo: watson

Le dossier précise encore que la suspecte après avoir exigé de rentrer chez elle et hurlé, aux policiers de la laisser tranquille, aurait refusé avec obstination de se lever. Et lorsqu'un policier tente de la menotter, Lonnieka Dillard se serait jetée se lui en mimant un «mouvement de morsure».

Finalement, conclut la chaîne 5 Fox Vegas, l'intervention aura nécessité plusieurs officiers et l'évacuation du trois quarts des passagers, afin de pouvoir enfin escorter physiquement la récalcitrante hors de l'avion, où une voiture de patrouille l'attendait sur le tarmac. Libérée depuis lors, la Californienne doit comparaître devant le tribunal du comté de Clark le 29 mai prochain, pour infraction au règlement de la compagnie.

Ah, les joies de l'avion. (mbr)

Copin comme cochon: l'aéroport de Genève
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les funérailles du président Raïssi ont attiré une foule immense
Le président iranien Ebrahim Raïssi et sept autres personnes sont décédées dimanche, lors du crash de leur hélicoptère. Des funérailles ont eu lieu ce mercredi rassemblant un million de personnes, selon le gouvernement.

Une foule immense s'est rassemblée mercredi dans le centre de Téhéran pour rendre un dernier hommage au président iranien, Ebrahim Raïssi. Ce dernier est célébré comme un «martyr» après son décès dans le crash d'un hélicoptère.

L’article