DE | FR

Les Américaines peuvent recevoir les pilules d'avortement par la poste

Les autorités sanitaires américaines ont assoupli l'accès aux pilules d'avortement.
Les autorités sanitaires américaines ont assoupli l'accès aux pilules d'avortement.Image: sda
Les restrictions dataient de plusieurs décennies. Aux Etats-Unis, les autorités fédérales suppriment l'obligation pour les patientes de venir chercher une pilule d'avortement en personne, désormais la poste suffira.
17.12.2021, 05:0517.12.2021, 11:25

Les autorités sanitaires américaines ont assoupli jeudi l'accès aux pilules abortives, en permettant qu'elles n'aient plus à être délivrées en personne aux femmes par un professionnel de santé. La décision intervient au moment où le droit à l'avortement est fortement remis en cause dans les Etats conservateurs.

«Il s'agit d'un immense pas en avant qui va permettre à de nombreuses patientes d'avoir accès à ce médicament sûr»
Communiqué de l'ACLU, l'organisation de défense des droits civiques

Pas envisageable dans les états conservateurs

La mesure pérennise un changement temporaire qui avait été introduit durant la pandémie de Covid-19 et qui permet que les comprimés utilisés pour des IVG médicamenteuses puissent être envoyées par la poste, après prescription par un médecin.

Même si dans de nombreux Etats conservateurs, où des lois restrictives concernant la télémédecine sont en place, l'envoi par la poste ne pourra malgré tout pas avoir lieu, cette décision devrait permettre d'étendre l'accès à ces comprimés, notamment dans certaines zones rurales.

Cette décision a été annoncée par l'organisation de défense des droits civiques ACLU, qui avait intenté une action en justice et a rendu publique une lettre signée de la directrice du département en charge de l'évaluation des médicaments au sein de l'agence américaine des médicaments (FDA).

900 000 avortements pratiqués chaque année

Les IVG médicamenteuses sont autorisées par la FDA jusqu'à 10 semaines aux Etats-Unis. Elles nécessitent la prise de deux médicaments: d'abord de mifépristone, qui bloque le développement de la grossesse, puis le lendemain de misoprostol, qui déclenche l'avortement.

Or, la mifépristone est encadrée depuis son autorisation en 2000 par des règles que de nombreuses associations militantes dénoncent comme politiques. Les autorités ont décidé de «retirer la condition que la mifépristone soit dispensée uniquement dans certains environnements médicaux, spécifiquement des cliniques, cabinets médicaux et hôpitaux», a écrit jeudi la responsable de la FDA dans sa lettre.

Moins de 900 000 avortements sont pratiqués chaque année aux Etats-Unis, dont 40% médicamenteux en 2017, selon le Guttmacher Institute, qui milite pour l'accès à l'avortement. (ats/jch)

Un peu de légèreté avec Copin comme cochon: le souper de boîte

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Elle apprend qu'elle a gagné le gros lot en vérifiant ses spams

Link zum Artikel

Bob Dylan assure ses arrières en vendant tout son catalogue musical

Link zum Artikel

Evan Rachel Wood accuse Marilyn Manson de viol en plein tournage

Link zum Artikel

Joe Biden, agacé, traite un journaliste de «fils de p***»

Link zum Artikel
Je veux devenir Belge, leur nouveau passeport est bien plus cool que le nôtre
La Belgique a dévoilé son nouveau passeport et celui-ci mettra à l'honneur les Schtroumpfs, Lucky Luke, Tintin, Spirou et beaucoup d'autres personnages de BD. Autant dire qu'on veut le même!

Vous allez être jaloux. En tout cas moi, je le suis. Au point d'hésiter à devenir Belge. Je dois bien avoir une grand-tante par alliance qui pourrait me permettre de rejoindre la patrie du Manneken Pis. Car non content d'avoir pour monument emblématique un minuscule bonhomme exhibitionniste qui urine, les Belges ont désormais le passeport le plus cool du monde.

L’article