DE | FR

Des chercheurs à Wuhan hospitalisés du Covid... en novembre 2019

epa08968097 A security staff tries to stop the photographer from taking pictures of Wuhan Institute of Virology in Wuhan, China, 27 January 2021. The international expert team from the World Health Organization (WHO) is scheduled to end their quarantine on 28 January in Wuhan and began conducting joint scientific research with Chinese scientists to investigate Covid-19 origin. EPA/ROMAN PILIPEY

L'institut de virologie de Wuhan est surveillé. Image: EPA

Cette information a été démentie par un porte-parole de la diplomatie chinoise...



C'est une nouvelle qui risque de relancer les débats sur les origines de l'épidémie de Covid-19. Si la mission d'enquête de l'OMS, envoyée en Chine en février dernier, a estimé que la piste d'un incident de laboratoire était «extrêmement improbable», le Wall Street Journal révèle l'inverse. Trois chercheurs de l'Institut de virologie de Wuhan sont tombés malades du Covid et ont été hospitalisés en novembre 2019 déjà.

Soit quelques semaines avant le premier cas de Covid-19 officiellement déclaré par les autorités chinoises le 8 décembre.

Le Wall Street Journal se base sur un rapport des services de renseignement américains qui vient corroborer les informations d'une fiche du département d'Etat diffusée dans les derniers jours du mandat de Donald Trump. Cette fiche indiquait que plusieurs chercheurs du laboratoire étaient tombés malades à l'automne 2019 avec «des symptômes compatibles avec le Covid-19 et une maladie saisonnière courante».

La fuite du laboratoire devient de plus en plus une évidence. La Chine cherche tous les prétextes pour le cacher. mike pompeo

L'Administration américaine n'a de son côté pas souhaité commenter les informations du quotidien. Elle a assuré que «toutes les théories techniquement crédibles sur l'origine de la pandémie devaient être étudiées par l'Organisation mondiale de la santé et des experts internationaux», reprend
France24.

Manque de transparence

Mi-avril, les services de renseignement américains avaient déjà affirmé ne pas écarter l'hypothèse d'un accident de laboratoire, regrettant que les dirigeants chinois n'aient pas été «complètement francs et transparents» dans leur coopération avec l'OMS sur l'origine du virus.

Ce lundi, la Chine a fermement démenti que trois chercheurs de l'Institut de virologie de Wuhan aient été atteints d'une maladie qui a nécessité des soins hospitaliers avant que le virus ne se répande dans le monde. (ga)

Plus d'articles concernant la Chine

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

Un deuxième canadien face à la justice chinoise pour «espionnage»

Link zum Artikel

Les Etats-Unis cherchent à se réconcilier avec la Chine

Link zum Artikel

La Chine devient le premier partenaire commercial de L'UE

Link zum Artikel

Le Parlement canadien reconnaît le génocide ouïghour, la Chine fâchée

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le labo de Wuhan rejette les accusations sur les origines du Covid-19

La directrice du laboratoire de l'institut de virologie de Wuhan a de nouveau démenti la théorie, selon laquelle le virus à l'origine du Covid-19 aurait pu s'échapper de son institution.

«Comment diable puis-je apporter des preuves de quelque chose dont il n'y a aucune preuve?», a lâché la virologue chinoise Shi Zhengli, à la tête du laboratoire de haute sécurité P3 (pathogène de classe 3) de l'institut de Wuhan, interrogée, lundi, par téléphone par le New York Times.

La directrice de l'institut a aussi démenti les informations, publiées dans la presse américaine, selon lesquelles trois chercheurs de Wuhan auraient été hospitalisés en novembre 2019, présentant des …

Lire l’article
Link zum Artikel